Microsoft se fait pirater, le plafond du paiement sans contact va évoluer, c’est le récap

 

Le plafond du paiement sans contact pourrait bientôt devenir illimité, un groupe de hackers parvient à récupérer 37 Go de données provenant de Microsoft, SpaceX aide son concurrent à déployer ses satellites, c'est le récap.

Paiement sans contact
Crédit photo : Unsplash

Un groupe de pirates vient de réussir à récupérer plus de 37 Go de données. Et la victime n'est pas des moindres, puisqu'il s'agit de… Microsoft ! De son côté, SpaceX a permis à son concurrent OneWeb de déployer ses satellites. Enfin, le plafond du paiement sans contact est en passe de changer grâce à une nouvelle technologie, le “PIN Online”. Le point commun entre ces trois informations ? Elles ont occupé l'espace des actualités de la veille. Allez, c'est parti pour notre grand récapitulatif !

Adieu le plafond limité du paiement sans contact

Actuellement utilisée Allemagne et dans les taxis G7 en France, la technologie dite du “PIN Online” s'apprête à débarquer en France à grande échelle. Son objectif ? Permettre aux consommateurs de payer sans contact et sans plafond. En réalité, il est nécessaire d'entrer un code à 4 chiffres dès que l'on dépasse les 50 euros (le fameux PIN), sans pour autant introduire la carte dans un terminal de paiement. Néanmoins, il faudra patienter encore un peu avant que l'ensemble des commerçants soit équipé dans l'Hexagone.

À lire : paiement sans contact – le plafond à 50 € va bientôt changer en France

Les données de Microsoft se font pirater par un célèbre groupe de hackers

Le groupe de hackers Lapsus$ n'en est pas à son premier coup d'éclat. Récemment, ses membres ont réussi à pirater les serveurs de Nvidia, puis ceux de Samsung. Cette fois, Lapsus$ s'est attaqué à un autre géant de la tech : Microsoft. Les pirates sont ainsi parvenus à mettre la main sur 37 Go de données de l'entreprise, données qu'ils ont ensuite dévoilées sur le Web. On y trouve notamment le code source de Bing, ainsi qu'une partie du code de Cortana et de Bing Maps.

À lire : Microsoft a été piraté, les hackers dévoilent 37 Go de données sensibles

SpaceX aide au déploiement de satellites concurrents, mais il y a une bonne raison à ça

Pris dans la tourmente de la guerre en Ukraine, l'entreprise OneWeb n'a eu d'autre choix que de demander l'aide de son principal concurrent SpaceX. Face à l'ultimatum russe, les satellites de OneWeb ne pourront jamais être déployés sans l'intervention de la société d'Elon Musk. Un accord a donc été conclu entre les deux entreprises afin de mener à bien le déploiement des satellites, dont le lancement est prévu pour 2022.

À lire : SpaceX déploie les satellites de OneWeb, le concurrent de Starlink, après l'ultimatum de la Russie

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !