Les maisons connectées infestées de malwares dès 2019

Alors que la domotique se développe à vitesse grand V, une recherche menée par McAfee inquiète. Dès 2019, les maisons connectées seront infestées de malwares. Les nouveaux logiciels malveillants seront capables d’exploiter les failles de l’intelligence artificielle.

maisons connectees malwares

IA par-ci, IA par-là. Les constructeurs nous répètent à l’unisson que l’avenir c’est l’intelligence artificielle. Ils en intègrent partout : smartphones, tablettes, ordinateurs et désormais enceintes connectées, électroménager, audio, TV etc. En 2018, nos maisons peuvent déjà être entièrement connectées et contrôlées par l’IA.

Si certains utilisateurs s’en accomodent, d’autres sont méfiants. Tous ces objets connectés dans la maison c’est autant de risques de voir des données volées et/ou exploitées. McAfee, spécialiste de la sécurité a publié une étude allant dans ce sens. A partir des résultats de ses recherches, McAfee a conclu que dès 2019, les maisons connectés seraient infestées de malwares.

Des failles dans l’intelligence artificielle

McAfee explique ques les failles de l’intelligence artificielle permettront aux logiciels malveillants de s’infiltrer sans difficultés. De nouvelles techniques d’attaque existent déjà. Parmi elles on trouve les malwares baptisés WaterMiner. Il s’agit de logiciels malveillants utilisant vos appareils pour miner de la cryptomonnaie. Ce n’est qu’un exemple. McAfee alerte :

Nous nous attendons à une invasion de malwares qui peuvent échapper à tout contrôle.

Grâce à ces nouvelles failles dans l’IA, les malwares vont se multiplier et toucher de plus en plus d’appareils. La plus grande inquiétude concerne donc nos maisons connectées. Selon McAfee, les cybercriminels pourront cibler les appareils domestiques en exploitant les failles des smartphones, tablettes, routeurs etc. Tous ces appareils étant relié, c’est une voie royale pour les cybercriminels. Ça l’est d’autant plus que tous ces appareils sont reconnus par le réseau Wifi comme « appareils de confiance ».

McAfee prévient : il est urgent pour toutes les sociétés de développement d’antivirus de s’équiper d’intelligences artificielles capables de prévenir et contrer ces risques. Dans le cas contraire, ce sera un boulevard pour les cybercriminels.

Via Techradar
Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Gare au SMS qui vide votre compte bancaire !

Un SMS frauduleux envoyé par des pirates peut vider votre compte bancaire. Une cliente en a fait les frais en voyant son compte débité de la somme de 6 000 euros. Cette opération, elle affirme ne l’avoir jamais faite. Le…

Voici le top 10 des pires mots de passe

Le top 10 des mots de passe les plus vulnérables au piratage a été dressé par une étude britannique. Pour mettre sur pied cette liste, le National cyber security centre (NCSC) s’est intéressé aux 100 000 mots de passe les plus…

Internet Explorer : Microsoft refuse de corriger une faille de sécurité critique

Internet Explorer est victime d’une nouvelle faille de sécurité critique, rapporte un chercheur en cybersécurité. Malgré les risques encourus par les utilisateurs, Microsoft refuse de proposer un correctif dans les plus brefs délais. Pour forcer la main de la firme, le chercheur a révélé l’existence de…