Google Earth : un archéologue découvre des ruines vieilles de plus de 7000 ans

Maj. le 13 juillet 2018 à 18 h 36 min

Google Earth a permis à un archéologue de découvrir 400 mystérieuses structures en pierre en Arabie Saoudite dans la région de Harrat Khaybar. Des ruines très anciennes, dont la fonction reste très obscure : à cause de leur forme, difficile de savoir à quoi ces structures pouvaient bien servir. Ils ne sont en outre pas encore parvenus à déterminer leur âge exact, bien qu’ils l’estiment à 7000 ans grâce à d’anciennes coulées de lave qui recouvrent parfois ces structures. 

google earth ruines pierre

Google Earth a permis la découverte de 400 étonnantes structures de pierre d’origine humaine dans la région de Harrat Khaybar en Arabie Saoudite. Ces structures en pierre sont situées sur des dômes de lave éteints depuis des milliers d’années. Certaines sont situées sur le flanc de volcans dont s’échappaient il y a longtemps de la lave basaltique. Ces structures géométriques sont constitués de plusieurs « murs » en pierre très bas, et grossièrement construits sur une très longue distance. Les extrémités sont fermées par ce que les archéologues appellent des « portes » dont la taille varie entre 13 mètres et 518 mètres.

Google Earth révèle l’existence de 400 mystérieuses structures en pierre

Pour rendre les scientifiques encore plus perplexes, ces portes se trouvent principalement dans des champs de lave très inhospitaliers « des endroits parmi les moins accueillants pour notre espèce », relève David Kennedy, l’archéologue à l’origine de la découverte. Et d’ajouter que les portes « sont les plus vieilles structures humaines du paysage » et qu’il « existe pas d’explication évidente concernant leur fonction ». Ce n’est que grâce à Google Earth que ces structures viennent d’être découvertes. Il n’existe à ce jour aucune littérature les concernant. Leur âge reste d’ailleurs un mystère, bien que certaines sont partiellement recouvertes de coulées de lave.

Ce qui suggère, selon Vic Camp, volcanologue cité par Live Science, qu’elles auraient été construites il y a environ 7000 ans. Il reste assez surprenant que l’on puisse encore faire de telles découverte avec Google Earth. C’était en quelques sorte là, sous notre nez, depuis des milliers d’années. Reste bien sûr à étudier ces ruines et à comprendre les motivations de la civilisation ancienne qui en est à l’origine.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Chrome : Google développe un nouveau bloqueur de publicités

Chrome devrait se doter d’un nouveau bloqueur de publicités. Google est en train de développer un outil identifiant et mettant en quarantaine les pubs qui utilisent trop de ressources pour s’afficher. De quoi accélérer le chargement des pages, consommer moins…

Google Pay : régler vos achats avec PayPal, c’est possible

Google Pay et PayPal renforcent leur intégration pour permettre aux internautes d’acheter en ligne très facilement en combinant les deux solutions de paiement. Ils peuvent ainsi régler des achats avec Google Pay en utilisant Paypal sur les sites marchands qui…

Gmail sur Android commence enfin à obtenir un mode sombre

Gmail sur Android se prépare à recevoir un mode sombre. La fonctionnalité est progressivement déployée chez de premiers utilisateurs, même si elle est encore incomplète. Nous allons bientôt pouvoir arrêter d’être aveuglé par l’écran de notre smartphone à cause de…

Chrome : nouvelle extension pour se protéger des sites internet douteux

Google propose deux nouvelles fonctionnalités sur Chrome pour vous protéger contre les sites Internet douteux. La première est directement intégrée dans Chrome 75 et la seconde est accessible via une extension. Avec ces nouvelles fonctionnalités anti-phishing, Google veut vous aider…

Google Assistant vous rappelle désormais où vous avez garé votre voiture

Google Assistant peut désormais vous rappeler automatiquement où vous avez garé votre voiture, et ce, sans que vous ayez besoin d’enregistrer l’emplacement au préalable. Cette fonctionnalité existait déjà du temps de Google Now. Elle fait son retour pour aider les automobilistes…