Google Chrome : des pirates utilisent une extension pour voler des mots de passe

Les utilisateurs de Google Chrome sont la cible d’une vaste campagne de cyberespionnage. Pour récolter les mots de passe, les cookies et les mails de leurs victimes, les pirates se servent d’une extension.

google chrome extension vole mot passe

D’après les chercheurs en cybersécurité de l’équipe ASERT de Netscout, un groupe de cyber-espions a mis en place une campagne de phishing depuis mai 2018. L’attaque a pour but de récupérer des informations confidentielles sur des individus en poste dans le secteur universitaire, dont des experts en génie biomédical.

Une attaque phishing se sert d’une extension Google Chrome pour voler des mots de passe et des mails

Pour pousser leurs cibles à installer l’extension Google Chrome appelée Auto Font Manager, les pirates ont déployé une campagne de phishing tout à fait classique. Ce type d’attaque est toujours très efficace, d’autant qu’un internaute sur deux répond toujours aux mails de phishing. Dans un premier temps, un mail est envoyé aux victimes. Ce courriel contient un fichier PDF factice, qui redirige vers la page de téléchargement de l’extension. Pour pouvoir ouvrir le ficher, la page demande d’installer cette extension.

Une fois que c’est fait, les pirates sont en mesure de récolter les cookies de votre navigateur web, les mots de passe de chaque site que vous avez consulté (dont votre compte Facebook, Twitter ou PayPal), ainsi que vos mails. « Nous avons repéré trois universités aux États-Unis et une institution à but non lucratif  en Asie qui ont été visés par cette campagne » relatent les chercheurs, soucieux de découvrir le motif des attaquants. Après enquête, il semblerait que les pirates derrière cette attaque soient basés en Corée du Nord.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que des pirates utilisent une extension navigateur pour s’infiltrer dans nos ordinateurs. Début d’année 2018, 4 extensions Google Chrome malveillantes ont même été téléchargées plus de 500 000 fois. On vous conseille donc de rester prudent.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !