Final Cut Pro : Apple envisage d’en faire un abonnement comme Photoshop

 

Final Cut Pro pourrait bientôt être disponible via un abonnement. C’est en tout cas ce que suggère un ajout dans le brevet du logiciel, qui mentionne la possibilité d’une « location ». On ne sait pas encore quelle forme prendrait cette dernière, ni même si Apple prévoit de la mettre en place sous peu.

Apple Final Cut Pro
Crédits : James McKinven/Unsplash

Depuis son lancement en 2011, Final Cut Pro s’est fait une place de choix parmi les monteurs du monde entier. Le logiciel est une alternative de qualité face aux géants du secteur, tel que Premiere Pro d’Adobe. Tout comme Logic Pro avec Ableton Live, l’application est plus axée grand public, tout en restant très complète aux yeux des professionnels. À ce jour, elle est vendue au prix de 329,99 € sur l’App Store.

Toutefois, cela pourrait bientôt changer. Apple a en effet réalisé une petite mise à jour du brevet de son logiciel, qui suggère que celui-ci serait à l'avenir proposé en abonnement. Dans le document qui stipule ses utilisations possibles est venue s’ajouter la mention « location du logiciel ». Il s’agit là de la seule modification apportée, ce qui pourrait donc pointer vers un changement de stratégie de la part de la firme de Cupertino.

Sur le même sujet : iPhone, iPad, Mac : Apple brevette un écran qui se répare tout seul

Plusieurs scénarios d’abonnement possibles pour Final Cut Pro

Pour l’heure, le logiciel de montage est payable en un seul virement. Les mises à jour sont quant à elles gratuites. On peut ainsi imaginer quatre modalités de « location » pour Final Cut Pro. Le premier, et le plus logique, serait qu’Apple supprime le paiement en une fois de son application, pour le remplacer par un système d’abonnement au mois ou à l’année. De cette manière, la firme se rapprocherait la stratégie d’Adobe avec ses services de PAO, regroupés au sein du Creative Cloud.

De la même manière, Apple pourrait carrément proposer à son tour le logiciel sur le cloud, qui serait donc utilisable via un abonnement. Final Cut serait accessible sur n’importe quel appareil, Mac ou iPad, et rendrait disponible un espace de stockage donné. Troisième scénario : les nouveaux utilisateurs pourraient avoir le choix entre un abonnement et un paiement unique lors du téléchargement. Enfin, il est possible qu’Apple décide de rendre les mises à jour payantes.

Comme d’habitude, il ne s’agit là que d’un brevet, on est donc encore loin de l’annonce officielle. La « location » en question pourrait ne jamais voir le jour, la firme n’ayant jamais exprimé sa volonté de changer le business model de Final Cut Pro. Néanmoins, les derniers Mac M1 se vus ajouter quelques optimisations pour le logiciel de montage, tandis que le secteur des applications tend de plus en plus vers une stratégie de « logiciel service ».

Source : Patently Apple



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !