Elle vole 3,6 milliards d’euros en cryptomonnaies, le FBI la place dans le top 10 des criminels les plus recherchés

 

Ruja Ignatova, autrement appelé « Cryptoqueen », a rejoint la liste des 10 criminels les plus recherchés au monde par le FBI. Grâce à son entreprise OneCoin, elle a détourné l’équivalent de 3,6 milliards d’euros en cryptomonnaies avec un système de Ponzi. Elle a fui en Grèce en 2017 après l’ouverture d’une enquête à son encontre.

Ruja Ignatova Cryptoqueen
Ruja Ignatova. Crédits : Wikimedia Commons

Le monde des cryptomonnaies a toujours attiré les pirates et les arnaqueurs, mais ces dernières années, le montant des sommes obtenues a atteint des sommets historiques. Désormais, il n’est pas rare que les butins récoltés par les voleurs représentent plusieurs dizaines de millions d’euros, attisant de fait la convoitise d’autres individus malintentionnés. À ce jour, le record est détenu par ce hacker ayant piraté le jeu Axie Infinity et est reparti avec 560 millions d’euros.

Mais aucun n’a atteint le niveau de Ruja Ignatova. Celle qui s’est autoproclamée « Cryptoqueen » est sûrement l’une des plus grandes arnaqueuses de l’histoire du marché. Au total, on estime son butin à pas moins de 3,78 milliards de dollars, soit environ 3,6 milliards d’euros. Disparue depuis plusieurs années, elle refait aujourd’hui parler d’elle grâce au FBI, qui vient de la placer parmi les 10 personnes les plus recherchées de la planète.

La Cryptoqueen devient l’une des plus grandes criminelles de l’Histoire

Tout commence à la création de OneCoin, une entreprise qui prétend effectuer des opérations de mining classiques. Mais, suite à une enquête du ministère américain de la Justice, les autorités découvrent que la firme n’est en réalité qu’une vaste arnaque. Les cryptomonnaies minées ne valent rien, les clients ne pouvant même pas déclarer être propriétaires de leurs actifs. Les bénéfices des dirigeants, dont fait partie Ruja Ignatova, sont alors estimés à 2,4 milliards d’euros.

Sur le même sujet : Un pirate vole 600 000 euros de cryptomonnaies et de NFT en exploitant une faille iCloud

En 2017, alors que les soupçons à son égard s’épaississent, « Cryptoqueen » prend la fuite et s’envole pour la Grèce. Depuis, le FBI a perdu sa trace. Deux ans plus tard, elle est inculpée pour fraude et blanchiment d’argent. Le FBI offre aujourd’hui une récompense de 100 000 dollars pour toute information concernant sa position actuelle. « Elle est partie avec une énorme quantité d’argent. L’argent peut acheter beaucoup d’amis, et j’imagine qu’elle en profite », a commenté l’enquêteur Michael Driscoll.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !