Voitures autonomes : vous pourrez être ivre « au volant » !

L’avénement des voitures autonomes soulève de nombreuses questions de fond. Par exemple : serons-nous autorisés à prendre place à bord d’un véhicule autonome avec un verre dans le nez ? La célèbre locution « entre boire et conduire, il faut choisir !  » aura-t-elle encore un sens ? La National Transport Commission d’Australie ne voit en tout cas pas d’inconvénients à ce que vous soyez saoul à bord d’une voiture autonome ! Champagne ?

voitures autonomes

Quand une voiture autonome est réglée sur son plus haut niveau d’autonomie, celle-ci se déplace et vous amènera à bon port sans aucune intervention de votre part. Comme on peut le voir, par exemple chez Toyota et sa Lexus LS équipé de la technologie Platform 2.1, si vous avez réglé votre véhicule autonome sur le seuil d’autonomie maximal, vous ne conduisez donc pas. Vous pourriez donc être tenté de boire une petite bière pendant la durée de votre trajet. Illégal vous dites ?

Voitures autonomes : entre boire et conduire, plus besoin de choisir !

Selon la National Transport Commission, un organisme officiel australien, il n’y aucun problème à ce qu’un passager d’une voiture autonome soit ivre pendant ses déplacements. Selon elle, si vous ne conduisez pas, vous n’êtes pas soumis aux mêmes restrictions de taux d’alcoolémie qu’un automobiliste classique. La commission compare même cette situation à celle d’un individu éméché qui décide de prendre un taxi. Rien ne peut l’empêcher légalement de boire si il n’est pas responsable de la conduite du taxi. Logique.

Seul cas où la commission remet en cause l’alcoolémie au volant : si votre voiture risque de repasser en mode manuel. Dans le cas où l’utilisateur doit potentiellement reprendre le contrôle de son véhicule, celui-ci doit donc être en état de le faire. Vous ne pouvez donc pas boire au « volant » d’une voiture semi-autonome. Encore une fois, c’est assez logique ! Cette commission australienne a mis en ligne un rapport agrémenté de nombreuses recommandations. Nous vous invitons à y jeter un oeil si le sujet des voitures autonomes vous intéresse.

Avec l’essor de cette nouvelle génération de voitures sans chauffeurs, de nombreuses questions de sécurité publique vont se poser. Nulle doute aussi que le code de la route va devoir être entièrement révisé. Et si vous vous dites que nous n’y sommes pas encore, rappelez-vous que les voitures autonomes débarqueront à Rouen dès 2018 pour révolutionner les transports en commun !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !