SpaceX : la NASA révèle des secrets étonnants sur le Tesla Roadster qu’Elon Musk a mis en orbite

SpaceX testait le 6 février son nouveau lanceur Falcon 9 Heavy emportant au passage une Tesla Roadster, avec au volant une combinaison spatiale surnommée Starman (en référence à David Bowie). La NASA vient de mettre en ligne une nouvelle fiche qui officialise le fait que la Tesla Roadster qui vient d’être mise dans une orbite héliocentrique est un corps céleste. L’agence permet désormais de suivre sa position en direct, et révèle des secrets étonnants sur cet étrange satellite artificiel. 

tesla roadster spacex starman
Le dernier selfie de Starman dans sa Tesla avant que la communication ne soit coupée / Crédits : SpaceX, Elon Musk

Mardi 9 février, SpaceX et Elon Musk ont réussi le lancement de la Falcon 9 Heavy, la fusée la plus puissante au monde actuellement en fonctionnement. C’est aussi la 2e fusée la plus puissante de l’Histoire, après la Saturn V – indissociable des missions Apollo sur la Lune. De facto, Elon Musk a restauré la possibilité de missions habitées au-delà de l’orbite basse de la Terre, c’est à dire vers la Lune, et bien sûr vers Mars. Mais ce que l’on retiendra sans doute, c’est la charge utile de cette fusée surpuissante : rien de moins qu’une Tesla Roadster électrique avec à son bord une combinaison spatiale surnommée Starman.

SpaceX : pour la NASA, le roadster électrique d’Elon Musk est désormais officiellement un corps céleste

L’image surréaliste de cette voiture rouge qui quitte la planète bleue a déjà fait rêver des millions de personnes à travers le monde, comme l’atterrissage automatique synchronisé des deux boosters de la fusée. Vendredi 9 février 2018, la NASA a mis en ligne une fiche dans laquelle elle déclare officiellement le Tesla Roadster comme étant un corps céleste. On peut à ce titre suivre sa position dans le système solaire via l’interface Horizons du site du Jet Propulsion Laboratory. Mais ce qui est fascinant, ce sont tous les détails que donne la Nasa.

« La charge utile de test du premier tir du lanceur SpaceX Falcon Heavy se compose d’une automobile Tesla Roadster standard et d’un mannequin portant une combinaison spatiale surnommé ‘Starman’. Elle inclut aussi un modèle miniature Hot Wheels du Roadster sur le tableau de bord avec un mini-Starman dedans. Un appareil de stockage de données placé dans le véhicule contient une copie des romans Fondation d’Isaac Asimov. Une plaque sur le dispositif d’attache entre le dernier étage de la Falcon Heavy et de la Tesla est gravée des noms de plus de 6000 employés de SpaceX« , peut-on lire dans la description de l’objet 2018-017A.

La NASA révèle par ailleurs que le calcul de la trajectoire de cet objet dont l’orbite héliocentrique lui permettra de passer de temps à autres à proximité de Mars, va devenir de plus en plus complexe. Cette voiture « normale » va en effet subir entre autres la pression des radiations solaires, et des déviations de trajectoire en raison de la réémission de chaleur après absorption. De notre côté l’image surréaliste de cette voiture qui flotte dans l’espace nous fait penser à cet extrait du film Black Metal (1981) pas vous ?

nasa

Réagissez à cet article !
  • draco951

    Le premier homme à faire de la pub dans l’espace ? 😁 Quand on disais que l’espace était un marché juteux… 😂

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla : batteries « increvables », même après 250 000 km

Tesla propose des batteries « increvables » même quand les voitures ont parcouru plus de 250 000 kilomètres selon les heureux propriétaires d’un véhicule de la marque californienne. Ce sont les membres d’un forum qui sont à l’origine de cette information en…

Bug des cartes grises : 450 000 demandes en ligne sont maintenant en attente

Bug des cartes grises, nouvel épisode. Environ 450 000 demandes en ligne sont maintenant en attente auprès des services rattachés au ministère de l’Intérieur, révèle Le Parisien. Des retards qui atteignent désormais plusieurs mois alors que les demandes continuent d’affluer. Depuis la fermeture…