Samsung accuse Nvidia d’avoir truqué les benchmarks Tegra K1 vs Exynos 5433

Maj. le 6 mars 2018 à 10 h 34 min

Lorsque les premiers benchmarks AnTuTu du processeur Exynos 5433 ont fait surface durant l’été, celui-ci s’est alors aussitôt érigé second du classement, juste après le fameux Nvidia Tegra K1 qui reste encore à ce jour, en théorie, le plus puissant processeur qu’on puisse trouver sous Android.

Une affirmation qui ne semble pas du tout du goût de Samsung puisque voilà que ce dernier accuse désormais Nvdia d’avoir purement et simplement truqué les benchmarks du processeur Tegra K1 afin de booster ses scores et de conserver sa place de premier sur AnTuTu.

Nvidia Tegra K1
Une demo du processeur Nvidia Tegra K1.

D’après Samsung qui prétend aujourd’hui que le processeur Tegra K1 ne serait pas aussi puissant que les scores de référence veulent bien le laisser croire, Nvidia aurait trompé le consommateur avec des chiffres ne correspondant pas à la réalité sur les benchmarks où la Shield Tablet est comparée au Galaxy Note 4.

Benchmark Galaxy Note 4
Benchmark du Galaxy Note 4 Exynos 5433.

Pour sa défense, Nvidia affirme que le logiciel embarqué par la tablette, lors des tests, est exactement le même que celui de la version distribuée dans le commerce.

Benchmark Nvidia Shield Tablet
Benchmarks de la Nvidia Shield Tablet.

Une accusation au goût de représailles qui s’accompagne également d’une plainte contre le constructeur de puces, Samsung accusant Nvidia d’avoir utilisé six de ses brevets sans son autorisation. On ne peut s’empêcher de penser à la récente plainte déposée par Nvidia qui accuse le coréen d’avoir violé pas moins de sept de ses brevets et cherche à faire retirer du marché américain une partie des terminaux mobiles de Samsung, dont la plupart sont des appareils récents.

Chacun des deux acteurs de ce nouveau conflit reste sur ses positions et continue d’affirmer que l’autre est le seul coupable dans ce qui pourrait fort bien devenir une longue bataille juridique.

A noter tout de même que Samsung a déjà été soupçonné d’avoir triché, par le passé, à plusieurs reprises sur les benchmarks, notamment avec le Galaxy S4 et le Galaxy Note 3 dont les performances GPU étaient boostées dès lors qu’une application de test était en exécution sur l’appareil.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !