RGPD : Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat… les réseaux sociaux bloquent les enfants mineurs !

Le nouveau Règlement Général pour la Protection des Données (RGPD) entre en vigueur ce vendredi 25 mai 2018. L’une des conséquences, c’est que les enfants mineurs n’ont plus accès à Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, et plus largement à tous les réseaux sociaux qui demandent ce matin aux parents leur consentement pour la collecte et le traitement de leur données personnelles. Un consentement qui passe parfois par le remplissage d’un formulaire et l’envoi de justificatifs. De quoi provoquer de nombreuses suppressions de compte…

rgpd reseaux sociaux

La RGPD entre en vigueur ce vendredi 25 mai 2018, et l’une des conséquences, c’est que d’un coup tout le monde reçoit une avalanche d’emails demandant de consentir à l’utilisation de nos données privées. Tout le monde, y compris les enfants et adolescents mineurs, qui ne peuvent pas fournir directement ce consentement en dessous de 16 ans, qu’ils doivent donc demander à leurs parents. Ainsi, les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Instagram et Snapchat bloquent à partir d’aujourd’hui les mineurs qu’ils détectent sur leur réseau social. En leur demandant l’autorisation de leurs parents pour réactiver leur compte.

RGPD : Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat… votre enfant mineur risque de détester ce vendredi 25 mai

Dans certains cas, il faut que les parents remplissent un formulaire et fournissent des documents justificatifs, faute de quoi le compte de ces enfants sera supprimé. Ainsi, Twitter envoie ce message aux parents : « votre enfant nous a fourni vos coordonnées pour que nous vous contactions. Le compte Twitter de votre enfant bloqué, car il ou elle n’a pas l’âge requis pour consentir au traitement de ses données personnelles […] Si vous ne donnez pas votre consentement, le compte de votre enfant sera supprimé de Twitter ».

Le problème c’est que dans certains cas les parents ne pourront pas fournir les bons documents aux réseaux sociaux. Twitter demande en effet une copie d’un document d’identité des parents, accompagné d’un acte de naissance ou tout autre document prouvant que l’enfant est sous la responsabilité de ses parents. Twitter précise que ces documents doivent « montrer de manière bien visible date de naissance et le nom » de l’enfant. Ce qui risque d’être compliqué lorsque ce dernier aura menti sur son âge ou sur son nom lors de l’inscription. Avez-vous eu des problèmes pour valider le compte de vos enfants ? Partagez votre retour dans les commentaires !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Instagram compte désormais 1 milliard d’utilisateurs

Instagram atteint le milliard d’utilisateurs actifs et profite d’une popularité énorme à l’image de Facebook, Messenger et WhatsApp. Le réseau social profite de l’engouement de la jeune génération alors que Facebook n’arrive plus vraiment à conquérir le coeur de cette…

Facebook Messenger ajoute des publicités vidéo entre vos conversations !

Facebook Messenger insère désormais des publicités vidéo entre vos conversations privées. Depuis quelques jours, le réseau social teste en effet l’intégration d’annonces publicitaires en lecture automatique avec son (autoplay) à son application de messagerie.  Souvenez-vous : début 2018 en France,…