Smartphone au lycée : ce sac empêche les élèves de l’utiliser pendant les cours sans les confisquer

Un lycée américain a trouvé une solution pour empêcher ses élèves d’utiliser leur smartphone : ce dernier a en fait commandé des milliers de pochettes spéciales, qui sont verrouillées lors de l’entrée en classe. L’intérêt ? Eviter une utilisation pendant les cours, le tout sans les problèmes liés à la confiscation des appareils.

Crédit : NBC News

L’histoire est rapportée par NBC News : à une demi-heure du QG de Google et d’Apple, un lycée innove pour déconnecter ses élèves pendant les cours. Celui-ci a commandé pour ses élèves 1700 pochettes à la firme Yondr. Ces étuis sont en fait de simples étuis textiles (ils n’arrêtent pas les ondes) dotés d’une fermeture magnétique. Lorsque l’on referme la pochette, un mécanisme évoquant les anti-vols dans les magasins de vêtements empêche l’ouverture de la pochette, sauf lorsque celle-ci est passée sur une borne spéciale. Du coup impossible de consulter son écran même en cas de tentation irrésistible.

Un lycée oblige ses élèves à mettre leur smartphone dans un sac spécial

Ainsi, au Lycée San Mateo, les étudiants sont priés de mettre leur appareil dans la pochette Yandr et dans leur casier dès qu’ils pénètrent dans l’établissement. Les pochettes ont été mises gratuitement à disposition des étudiants – en cas de perte, néanmoins, l’achat (obligatoire) d’une pochette de remplacement est facturé 25 dollars. L’ouverture de la pochette n’est pas permise durant la journée, même au moment du repas de midi ou pendant la récréation. L’idée est d’aller au-delà de l’objectif d’augmenter la concentration des étudiants lors des cours.

Lire également : Interdiction du téléphone portable à l’école – les lycées pourraient aussi être concernés

En favorisant leur vie sociale, en les poussant à communiquer « en vrai, face à face ». 95% des adolescents américains possèdent un smartphone et 70% d’entre eux consultent leur smartphone plusieurs fois par jour. L’avantage de la solution de la poche verrouillée, c’est que le lycée peut permettre des exceptions à la règle, pour raison médicales – ce qui serait incompatible, par exemple, avec l’utilisation de brouilleurs de signal. Que pensez-vous de cette solution ? Faudrait-il s’en inspirer en France ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Un français sur deux estime que le smartphone contribue à son bonheur

Le smartphone rend 45% des français plus heureux : c’est la conclusion étonnante d’une étude Toluna commanditée par le spécialiste du reconditionnement Recommerce.com. L’étude met néanmoins en lumière de très fortes disparités selon l’âge : les 55 ans et plus…