Rottensys : un dangereux malware Android infecte 5 millions de smartphones depuis l’usine

Rottensys, un dangereux malware Android, est parvenu à infecter 5 millions de smartphones depuis l’usine. Selon les experts de Check Point, les smartphones des marques Honor, Huawei, Xiaomi, OPPO, Vivo, Samsung et GIONEE sont concernés. Comment vérifier si votre smartphone Android est lui aussi infecté par le malware ?

rottensys malware android

« L’équipe Check Point Mobile Security a découvert un nouveau malware ciblant près de 5 millions d’utilisateurs, il était destiné à générer frauduleusement des revenus publicitaires pour le compte des pirates » explique le rapport de Check Point. Selon les chercheurs, le logiciel malveillant se fait passer pour une application Wi-Fi inoffensive. Découvert sur un smartphone Xiaomi Redmi, Rottensys serait introduit sur 5 millions de modèles depuis l’usine de Tian Pai, à Hangzhou, en Chine.

Un nombre croissant de smartphones Android sont infectés par un malware dès leur sortie d’usine. En 2016, 28 modèles de smartphones étaient victimes d’un trojan. Plus récemment, Android. Triada. 231 infestait 40 modèles de smartphones dès l’usine. Il s’agit d’un malware capable de lancer discrètement des logiciels malveillants en se cachant dans les processus d’autres applications. 

Rottensys : comment vérifier si votre smartphone est infecté par le malware Android

« Rottensys a commencé à se propager depuis septembre 2016 » précise Check Point. Particulièrement discret, le malware est capable de passer inaperçu le temps de demander à l’utilisateur les autorisations nécessaires pour télécharger des fichiers malveillants à votre insu. Pour éviter d’être repéré, Rottensys ne procède à aucun téléchargement dans un premier temps.

Une fois que le malware a obtenu les autorisations nécessaires, il télécharge un dangereux adware, qui affiche par intermittence des messages publicitaires sur l’écran de verrouillage de votre smartphone. Grâce à ce système, les pirates sont capables de générer en très peu de temps des sommes conséquentes. « Au cours des 10 derniers jours, Rottensys a permis aux pirates de générer jusqu’à 115. 000 dollars de revenus » précise Check Point. De nombreux logiciels malveillants comme Adult Swine, un malware Android qui affiche des pop-up pornographiques sur des applications pour enfants, fonctionnent de cette façon.

Pour vérifier si votre smartphone Android est infecté, c’est très simple :

  • rendez-vous dans l’application Paramètres de votre appareil,
  • puis Applications et notifications. 
  • Vérifiez si les applications suivantes sont présentes dans la liste :
    •  com.android.yellowcalendarz
    • com.changmi.launcher
    • com.android.services.securewifi
    • com.system.service.zdsgt

Si l’une de ces applications se retrouve dans cette liste, il vous suffit de la désinstaller. Vous serez alors libéré de Rottensys. Votre smartphone était-il infecté par ce malware ? Devons-nous nous inquiéter de la présence de logiciels malveillants sur nos smartphones dès leur sortie d’usine ?

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
android google failles
Android : Google corrige 33 failles de sécurité en novembre 2020

Google vient de lancer le déploiement du patch de sécurité Android du mois de novembre 2020. Avec ce nouveau correctif, la firme de Mountain View corrige un total de 33 failles de sécurité identifiées dans le code de son OS…

tiktok avast adware jeune fille
Android, iOS : Avast découvre 7 nouveaux malwares grâce à une fillette

Sept applications malveillantes ont été repérées sur le Google Play Store et sur l’App Store. Téléchargées plus de 2,4 millions de fois, elles  bombardent l’utilisateur de publicités et le facturent avec des achats in-app inutiles. Fait incroyable, les chercheurs d’Avast…

android failles google corrige septembre
Android : Google corrige 52 failles de sécurité en septembre 2020

Android souffre d’un total de 52 failles de sécurité, annonce Google dans son traditionnel bulletin mensuel. Bien décidé à protéger les utilisateurs contre les malwares et les pirates, le géant américain a lancé le déploiement d’un patch correctif sur tous…