La police récupère 30 millions d’euros en cryptomonnaies volés par des pirates nord coréens

 

Le cabinet d'études spécialisé dans les cryptomonnaies Chainalysis a annoncé ce jeudi 8 septembre avoir aidé le gouvernement américain à saisir 30 millions de dollars en devises numériques. Il s'agit d'une partie des fonds volés à Axie Infinity, célèbre jeu intégrant des NFT et des récompenses en cryptomonnaie.

Souvenez-vous, le 30 mars 2022, nous apprenons qu'un groupe de pirates est parvenu à voler 560 millions d'euros en cryptomonnaies en attaquant le réseau d'un célèbre jeu vidéo, à savoir Axie Infinity. Ce jeu vidéo en ligne développé par le studio Sky Mavis adopte un système économique particulier, puisqu'il s'agit d'un Pay-to-earn.

Pour faire simple, il s'agit d'un hybride entre Tamagotchi et Pokémon. Les joueurs élèvent, échangent et s'affrontent avec des créateurs fantastiques appelées Axies. Or, ces bestioles sont toutes des NFT, échangeables sur les plateformes de cryptomonnaies (tout comme les jetons gagnés par les joueurs après des combats victorieux).

Après une enquête de longue haleine, il s'est avéré que Lazarus, un groupe de pirates affilié à la Corée du Nord, était à l'origine de l'attaque. Visiblement et selon les derniers éléments de l'investigation, tout est parti d'une fausse offre d'emploi envoyée à un employé de Sky Mavis. Une offre qui contenait un fichier PDF infecté par un spyware.

Les autorités récupèrent une partie de la somme volée

Or, il y a du nouveau dans cette affaire. En effet, le cabinet d'études Chainalysis a déclaré ce jeudi 8 septembre avoir aidé le gouvernement américain à saisir 30 millions de dollars en cryptomonnaies provenant des fonds volés à Axie Infinity en mars 2022.

Malheureusement, en tenant compte de la chute de plus de 50% du cours des cryptomonnaies, cette saisie ne représente qu'environ 12% du total de la somme subtilisée par les pirates de Lazarus. “Ces saisies démontrent qu'il est de plus en plus difficile pour les pirates de réussir à encaisser leurs gains en cryptomonnaies mal acquis”, affirme Erin Plante, directrice principale des enquêtes chez Chainalysis.

Malgré tout et comme le précise Erin Plante, une grande partie des fonds volés réside encore sur des portefeuilles numériques contrôlés par les pirates de Lazarus. “Nous sommes impatients de continuer à travailler avec l'écosystème des cryptomonnaies pour les empêcher, ainsi que d'autres acteurs illicites, d'encaisser leurs fonds”, assure la responsable.

Crédits : ArsTechnica



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !