Huawei débauche chez AMD et Nvidia pour développer des cartes graphiques

 

Une fuite affirme que Huawei met en place une équipe pour développer des cartes graphiques. D’anciens employés d’AMD et Nvidia en feraient partie. La solution technique serait basée sur l’Ascend 910, un processeur neural gravé en 7 nm chez TSMC. Cette carte serait dans un premier temps destinée à des serveurs.

huawei ascend 910 processeur
L’Ascend 910 servirait de base au futur processeur graphique de Huawei

Fin 2019, l’État chinois a pris la décision de bannir toutes les technologies américaines de son écosystème. La date butoir est fin 2022. D’ici là, le gouvernement de Beijing compte sur les industriels locaux pour développer les composants nécessaires à ce but. Huawei, devenu l’emblème de la lutte chinoise contre les États-Unis, est naturellement mis à contribution.

Lire aussi : Huawei et la Chine proposent New IP : une mise à jour d’internet pour les régimes autoritaires

Selon une fuite relayée par le site coréen The Elec, Huawei installera cette année une nouvelle équipe de développement en Corée. L’un des objectifs de cette nouvelle équipe serait, selon la source de cette fuite, de créer une carte graphique. Tâche non seulement ardue, de nombreuses firmes ayant échoué à créer un composant assez puissant pour rivaliser avec les cadors du secteur, Nvidia et AMD. Parmi celles-ci nous retrouvons Samsung et Apple.

Une équipe débauchée chez les concurrents

L’équipe développée par Huawei serait notamment composée d’anciens employés de Nvidia et AMD. Et la solution que le groupe développerait serait basée sur son récent processeur neural, l’Ascend 910, lequel est gravé chez TSMC en 7 nm. Le composant a été officialisé en aout 2019. Et sa puissance de calcul atteindrait 256 téraflops, soit un chiffre supérieur à ce que proposerait Nvidia dans sa gamme Tesla qui servirait de base de comparaison.

La première carte graphique destinée à des serveurs pourrait donc arriver dès cette année, à en croire la publication coréenne. Il renforcerait ainsi l’offre de Huawei dans le domaine des serveurs, la firme chinoise y commercialisant déjà des processeurs applicatifs. Le dernier modèle s’appelle Kunpeng 920. Il a été présenté en janvier dernier. Il est basé sur une architecture ARMv8 et intègre 64 coeurs cadencés à 2,46GHz. Une carte graphique serait un excellent complément à cette offre. Reste à savoir si Huawei en profitera aussi pour créer des GPU pour d’autres secteurs, comme l’informatique ou l’électronique.

Source : The Elec



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
intel quantum computer
Intel dévoile sa seconde génération d’ordinateurs quantiques

Intel dévoile sa seconde génération de processeur pour ordinateur quantique. Baptisée Horse Ridge 2, le petit bout de PCB intègre un nouveau SoC qui simplifie le maintient du système à des températures proches du 0 absolu, tout en intégrant davantage…

Capture
NZXT suspend la vente de son boîtier PC H1 après plusieurs incendies

La société informatique NZXT fait face à un problème bien gênant avec son boîtier H1. En effet, plusieurs utilisateurs ont signalé des courts circuits ainsi que des départs d’incendie dans leur tour, obligeant le fabricant à arrêter la commercialisation et…

AMD Radeon RX 6000
AMD Radeon RX 6900 XT, 6800XT, 6800 tout savoir sur les cartes graphiques

Les Radeon RX 6000 Big Navi sont les nouvelles cartes graphiques d’AMD, basées sur l’architecture RDNA 2. Plus puissants que les GPU de la génération précédente, embarquant des technologies de ray-tracing et de Variable Rate Shading, ils répondent durement aux…