Windows : pourquoi le patch anti-Meltdown et Spectre fait surtout ramer les ordinateurs d’avant 2015

Le patch Meltdown et Spectre sous Windows devrait ralentir un grand nombre de PC dont le processeur Intel date d’avant 2015. Microsoft explique en effet sur son blog comment ce patch de sécurité affecte les performances des ordinateurs. Ainsi ce sont surtout les générations de processeurs de la génération pre-Skylake qui devraient surtout voir leurs performances diminuer. Une info qui corrobore paradoxalement les tests réalisés sur des machines dotées de CPU plus récents (2016 et ultérieurs) : la baisse, représentée par un pourcentage à un chiffre, n’est alors que peu perceptible.

meltdown spectre

Terry Myerson, vice président du département Windows and Devices chez Microsoft est revenu via le blog de la firme sur le patch Meltdown Spectre en cours de déploiement sur Windows 7 / 8.1 et 10. Ce patch contre les failles de sécurité matérielles Meltdown et Spectre faisait craindre d’importantes baisses de performances (jusqu’à 30%). Pourtant les premiers tests, réalisés sur des processeurs de génération Kaby Lake, montraient une différence négligeable. Le responsable explique ces résultats, avec trois cas de figure. Les machines dotées de processeurs les plus récents, c’est à dire sortis depuis 2016 (génération Skylake et Kaby Lake), ne souffriraient pas de baisse significative des performances.

Windows : le patch Meltdown et Spectre ralentit surtout les ordinateurs d’avant 2015

Viennent ensuite les machines plus anciennes. Microsoft explique que pour ces dernières, la baisse peut être nettement plus perceptible sur certaines machines. Terry Myerson précise ensuite que sur les machines qui tournent encore sous Windows 7 et 8, la baisse de performances est quasiment généralisée. Les utilisateurs sous Windows Server devraient également être tous impactés par d’importantes baisses de performances quelle que soit la génération ou la série du processeur. « Sur les processeurs plus récents comme Skylake et au-delà, Intel a réajusté les instructions […] ce qui réduit l’impact sur les performances du patch contre Spectre« , explique Terry Myerson.

Et d’ajouter : « les versions plus anciennes de Windows souffrent de davantage d’impact sur les performances car Windows 7 et Windows 8 ont davantage de transitions noyau-utilisateur à cause de choix de conception en lien avec la rétrocompatibilité, comme par exemple le fait que tout le rendu des polices de caractère se fait dans le noyau« . De quoi écarter toute intention de pousser une nouvelle fois les utilisateurs récalcitrants à passer coûte que coûte sous Windows 10 ? La mitigation des failles de sécurité Meltdown et Spectre a en tout cas fait une victime collatérale : les PC sous AMD qui dans certains cas ne peuvent plus démarrer après le correctif !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !