Tizen : le code de l’OS de Samsung est truffé de failles de sécurité, un vrai paradis pour hackers !

Maj. le 23 mars 2018 à 10 h 22 min

Selon le chercheur israélien Amihai Neiderman de Equus Security, Tizen, le système d’exploitation de Samsung, est littéralement truffé de failles de sécurité. L’OS comporterait actuellement au moins 40 graves failles zero-day. Autrement dit un vrai terrain de jeu pour les hackers de tous poils !

Le système d’exploitation de Samsung, Tizen, sert déjà d’OS à 30 millions de télévisions connectées en circulation, aux smartwatches du constructeur, et à différents smartphones et autres appareils de la marque sur des marchés comme la Russie ou l’Inde. Samsung prévoit d’utiliser cet OS pour faire tourner plus de 10 millions de smartphones commercialisés en 2017, mais aussi d’autres équipements connectés tels que des frigos ou des machines à laver.

Cet OS incarne la volonté de Samsung de s’émanciper d’Android, le système d’exploitation de Google. Sur le long terme, il pourrait être intégré aux prochains Galaxy S et Galaxy Note. Malheureusement, pour l’heure, Tizen n’est pas suffisamment sécurisé pour un usage public. C’est ce qu’affirme le chercheur Amihai Neiderman de Equus Security après huit mois d’analyse du système. Le spécialiste ne mâche pas ses mots, et déclare même que cet OS est « peut-être le pire code » qu’il n’ait jamais vu.

Selon lui, toutes les erreurs possibles ont été commises, et l’OS semble avoir été codé par un étudiant. Ces propos ont été tenus ce lundi 3 avril dans le cadre d’une conférence sur la cybersécurité organisée par le Kapersky Lab de St. Marteen aux Pays-Bas.

Tizen : une véritable aubaine pour les hackers, un des pires codes jamais compilés

Le chercheur a découvert un total de 40 failles zero-days, dont certaines pourraient permettre à des hackers d’injecter du code dans un appareil sans même avoir besoin d’un accès physique. Neiderman note que l’app store de Tizen, TizenStore, dispose de privilèges illimités pour modifier un appareil.

Si un hacker trouve un moyen d’exploiter ces privilèges, comme il y est lui-même parvenu, en profitant des faibles défenses des appareils contre la manipulation de mémoire, il est possible de lancer n’importe quel logiciel malicieux.

Parmi les autres problèmes, on peut citer l’absence de chiffrement lors du transfert d’informations sensibles. Il est donc possible d’espionner, de falsifier ou d’altérer les données pendant ces transferts. Par conséquent, le verdict du chercheur est sans appel. Tizen n’est pas prêt pour servir d’OS aux appareils Samsung destinés au grand public.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Amazon vend aussi des jeux PC piratés

Amazon a temporairement vendu des jeux PC piratés ce weekend à des prix dérisoires. Des titres très populaires comme Frostpunk et Surviving Mars se sont ainsi retrouvés vendus pour quelques euros. Un réditteur s’est rendu compte que certains vendeurs sur…