Facebook va enfin payer ses impôts en France pour « écouter la société »

Maj. le 5 février 2018 à 12 h 34 min

Facebook va enfin payer plus d’impôts en France. Laurent Solly, directeur général de Facebook France et Europe du Sud, a annoncé au micro de RTL que Facebook allait finalement déclarer ses revenus en France et non plus en Irlande dès 2018. La filiale française de Facebook devrait donc commencer à véritablement payer des impôts dans le pays et réduire son exploitation de l’optimisation fiscale.

facebook logo

Facebook va finalement payer plus d’impôts en France ! « À partir de 2018, les revenus de Facebook France investis par des entreprises sur le territoire français, qui ont été accompagnés par des équipes commerciales et marketing ici en France, seront déclarés en France« , a assuré le directeur général de Facebook France et Europe du Sud, Laurent Solly, au micro de RTL.

Facebook va déclarer ses revenus en France

Jusqu’ici, Facebook profitait des lois permettant l’optimisation fiscale pour déclarer l’essentiel de ses revenus européens en Irlande, qui dispose d’une fiscalité extrêmement avantageuse. Une opération « totalement légale qui existe pour des centaines et des milliers d’entreprises », ajoute Solly. « C’est un changement que l’on fait parce qu’on écoute la société », explique-t-il.

Et si le réseau social devenait vraiment éthique ? En début d’année 2018, Mark Zuckerberg révélait qu’il avait un plan pour « réparer Facebook ». Il indiquait quelques jours plus tard que le fil d’actualité allait être chamboulé ces prochains mois pour laisser apparaître plus de contenus liés aux amis et à la famille au détriment de ceux publiés par les marques et les médias. Une transformation qui nous ferait passer moins de temps sur le réseau social et améliorerait notre bien-être.

D’après BFM Business, Facebook France a payé seulement 1,16 million d’euros d’impôt sur les bénéfices pour l’année 2016. D’après les calculs du média, en déclarant tous ses revenus réalisés en France, il aurait dû s’affranchir de 80 millions d’euros auprès du fisc français. L’optimisation fiscale est pratiquée par la plupart des grandes multinationales. Julien Dray, conseiller régional PS, propose d’ailleurs que les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) versent 50 000 euros à tous les Français majeurs pour l’exploitation de leurs données personnelles et le fait qu’il ne payent leurs taxes.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !