Combien valent votre identité numérique et vos données personnelles ?

Date de dernière mise à jour : le 18 avril 2016 à 22 h 30 min

L’avènement des smartphones et des tablettes a relancé la controverse concernant les sécurité des données personnelles et la confidentialité de l’identité numérique. Et pour cause puisque de plus en plus de données personnelles transitent désormais sur la toile. Voilà qui augmente considérablement les risques de cyberhacking, raison pour laquelle Lauren Hockenson de la société Gigaom a décidé de mener sa propre enquête et ses premières conclusions font froid dans le dos quand on sait combien et surtout comment est monnayée votre identité numérique.

Votre identité numérique vendue à partir de 5$

De votre simple nom à l’intégralité de vos informations de cartes bancaires, l’ensemble des données qui composent votre identité numérique a un prix. Ainsi, après avoir menée son enquête auprès des principaux acteurs de la sécurité, Lauren Hockenson est parvenue à évaluer le coût auquel sont monnayées vos informations personnelles.

identité numérique

Votre identité numérique a un prix !

On apprend ainsi que tandis que 10 000 followers sur Twitter ou 1000 J’aime sur Facebook coûteront la modique somme de 15 dollars, le pack contenant 1000 numéros de cartes bleues ne coûtera que 6 dollars. En toute logique, à un prix pareil, la fiabilité de l’information n’est pas assurée et l’acquéreur de ces numéros aura peu de chances de pirater un compte de cette façon, en revanche, en utilisant un autre filon, il sera possible d’accéder aux coordonnées d’un compte en déboursant entre 5% et 10% de la somme totale stockée sur celui-ci.

A noter qu’aux USA, il est également possible, moyennant la somme de 5 dollars d’obtenir, non seulement le numéro de carte bancaire d’un individu mais également ses coordonnées complètes, y compris son numéro de sécurité sociale. Bien entendu, plus les informations composant votre identité numérique seront nombreuses, plus leur total sera coûteux.

La question qui brûle alors toutes les lèvres est donc bien évidemment : comment se prémunir de ce genre d’attaques ? Et bien tout simplement en étant particulièrement vigilant quand aux liens sur lesquels vous cliquez et aux informations que vous renseignez, les tentatives de pishing étant de plus en plus répandues.

Via – Source

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • ASno

    Bonjour,

    moi j’aimerais savoir avec plus de précisions (pas toutes, je ne veux pas me lancer dans l’affaire) comment les gens exploitent les likes sur Facebook. J’aimerais faire un petit post sur le mien pour dire à mes contacts pourquoi il faut qu’ils arrêtent avec ces partages et likes des messages à la con ou hoax.

    Merci !

    • Gabriel Manceau

      Si tu veux un peu plus d’informations sur la façon dont c’est exploité, je te renvoie vers les deux sources en fin d’article qui traitent le sujet plus en détails (une en français et l’originale en anglais). J’espère que ça t’aidera à comprendre un peu plus la manière dont ils utilisent ce genre de données ;)

      • ASno

        Merci