La CNIL renforce ses mesures anti-spams et met en place un outil radical

Les courriers indésirables ont cette fâcheuse tendance à agacer tant ils polluent nos chères amies les boîtes mail. Bien que la plupart soient filtrés, ces messages à but publicitaire ou frauduleux restent particulièrement gênant. L’ultime solution pour s’en débarrasser étant alors de les signaler, chose que proposent la CNIL et l’association Signal Spam au travers d’un outil visant à signaler le spam depuis son navigateur internet.

spam android

Pratiquement tout le monde dispose d’une boîte mail de nos jours, qu’elle soit liée à son activité professionnelle ou non. Limite indispensable, ce dispositif permet d’échanger rapidement et efficacement avec n’importe quel individu, où qu’il soit sur la planète. Autant dire que c’est le pied !

C’est le cas de le dire oui, sauf peut-être quand cette chère boîte mail que chacun utilise au quotidien est envahie de courriers indésirables. Qu’ils soient d’ordre publicitaire ou frauduleux, ils sont extrêmement dérangeants et ce, malgré que des boîtes comme Gmail peuvent en éliminer plus de 99,9% aujourd’hui. Heureusement, la CNIL semble avoir trouvé une solution au problème.

Spams : une extension pour navigateur permet de les signaler en un seul clic

Dans le but de « lutter plus activement contre le spam », la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) s’est tournée en direction d’une association qui lutte contre ce phénomène des courriers indésirables sur les boîtes aux lettres électroniques. Signal Spam, tel est le nom de cet organisme à l’origine d’un outil visant à signaler les spams en un seul clic depuis son navigateur internet.

L’initiative est des plus ingénieuses et surtout très simple à mettre en place puisqu’il suffit
simplement de s’inscrire sur le site de l’association Signal Spam et de télécharger l’outil pour en profiter. L’extension est disponible pour les navigateurs de type Google Chrome, Firefox, Safari et peut aussi prendre la forme d’un module à installer pour les logiciels de messagerie de type Thunderbird, Outlook, Mail OSX Sierra et Mail OSX El Capitan.

Parfait, mais comment faire justement pour signaler ces vilains mails en un seul clic ? Il s’agit tout bêtement, une fois que le système est installé et configuré sur son navigateur web (Google Chrome, Firefox, …), d’ouvrir le spam jugé comme dérangeant ou suspect et de le signaler via une icône prévue à cet effet. Simple comme bonjour, vraiment !

Une fois cette action réalisée, « le contenu de ces mails seront transmis au service de l’association Signal Spam pour analyse. Votre signalement permet d’identifier les criminels, d’informer les autorités, d’être automatiquement désinscrit auprès des routeurs membres, d’imposer des pratiques commerciale plus respectueuses, des internautes et bien sûr d’améliorer la protection de votre ordinateur » comme le spécifie la CNIL dans une récente déclaration officielle.

Ce procédé mis à disposition de la part de l’association Signal Spam peut donc s’avérer être d’une très grande utilité pour des millions d’utilisateurs. Mais aussi pour la CNIL, qui peut désormais avoir « une vision globale du phénomène, et donc de conduire des investigations et une politique répressive plus efficaces ».

Réagissez à cet article !
  • Insomnia

    Enfin, faudrait la même chose sur mobile, je pense que se serait pas un luxe…

    • Jiemme31

      Il suffit de transférer le sms indésirable au 33700.

      • Jems Gaelle

        Et ça marche en plus ;-)
        Certaines applis automatisent le signalement et la gestion d’une « liste noire », c’est très efficace.

  • pom.2.ter.2

    Donc, si j’ai un mec dans le nez, je le signale, la CNIL le bloque, et il ne pourra même plus poster un email à sa femme ou à ses gosses ?

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

La 5G, on en entend parler de plus en plus. Ce réseau du futur, tous les industriels y croient. Il permettra de nous faire vivre dans un monde ultra-connecté où les voitures se déplaceront en toute autonomie. Entre autre.

Voitures autonomes : Uber va s’offrir 24 000 Volvo d’ici 2021 !

Le géant du VTC vient de signer un accord avec Volvo : entre 2019 et 2021, le constructeur automobile suédois va fournir jusqu’à 24 000 SUV autonomes à Uber . Avec cette flotte de voitures sans chauffeur, Uber entend bien révolutionner à nouveau le monde du transport urbain.

e83d6a12a1bbcad2272a501150fd08cfwwwwwwwwwwwwwww