Test du Samsung Galaxy S9 Plus : abstenez-vous, vraiment !

test galaxy s9 plus

Maj. le 24 mai 2018 à 10 h 52 min

Découvrez ici notre test sur le Galaxy S9 Plus de Samsung qui ne bouleverse pas les codes car ce smartphone haut de gamme a de nombreux points communs avec le précédent Samsung Galaxy S8 Plus. Les plus gros changements se situent au niveau de l’appareil photo. Alors faut-il craquer pour un Galaxy S9 Plus ?

 

Le MWC 2018 a encore une fois été l’occasion pour Samsung de briller. Le coréen profite chaque année de cet évènement mondial pour dévoiler ses nouveautés de la gamme Galaxy S. La conférence de présentation des Galaxy S9 et S9 Plus était particulièrement grandiose. De la poudre aux yeux ? En partie. Car les nouveaux smartphones de la marque n’apportent pas d’énormes évolutions par rapport aux Galaxy S8 et S8 Plus. Samsung s’est concentré sur l’appareil photo et a apporté quelques petits changements matériels. Quelques petites fonctions gadget font aussi partie de la fête. Suffisant pour séduire les consommateurs ? Réponse dans notre test complet du plus haut de gamme des deux modèles, le Galaxy S9 Plus.

Fiche technique du Samsung Galaxy S9 Plus

 Fiche technique du Galaxy S9+
Prix959 €
Dimensions157.7 x 73.8 x 8.5 mm
Poids189 g
Ecran6,2" AMOLED Infinity Display
Définition1440 x 2960 pixels (531 ppp)
PhotoArrière : double capteur 12 MP (f/1.5, 26mm, 1/2.5", 1.4 µm, Dual Pixel autofocus à détection de phase) + 12MP (f/2.4, 52mm, 1/3.6", 1 µm, AF) / Avant : 8 MP (f/1.7, 25mm, 1/3.6", 1.22 µm), autofocus, [email protected]
OSAndroid 8.0 Oreo + Samsung Experience 9.0
Mémoire interne64 Go
MicroSDOui, jusqu'à 256 Go
ConnectivitéBluetooth 5.0, Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, dual-band, WiFi Direct, hotspot
NFCOui
SoCExynos 9810
RAM6 Go
Capteur d'empreintes / reconnaissance facialeOui / Oui
Résistance à l'eauIP68
Batterie3500 mAh
Port de chargeUSB Type-C
Recharge rapideOui
Recharge Qi sans filOui
ColorisMidnight Black, Coral Blue, Titanium Gray, Lilac Purple

Design

On prend les mêmes et on recommence. Samsung n’a pas bouleversé le design du Galaxy S9 Plus. La révolution esthétique, c’était en 2017 avec le Galaxy S8 Plus. Le coréen reprend donc les mêmes lignes, toujours aussi séduisantes. Le dos en verre est toujours aussi agréable, mais il marque toujours autant les traces de doigts.

test galaxy s9 plus design traces doigts

Changement important que les utilisateurs de Galaxy S8 Plus apprécieront sans doute : le capteur d’empreintes a été replacé au centre, sous le module photo. Notons d’ailleurs que le S9 Plus intègre un double capteur. Samsung dit avoir écouté ses clients qui s’étaient plaints du placement du capteur sur le Galaxy S8 Plus (à droite du module photo). Ce replacement est en effet bien vu. On atteint plus instinctivement le lecteur d’empreintes et les erreurs sont moins nombreuses. Mais pas inexistantes. Le capteur reste très petit et le relief du module photo a tendance à nous attirer. Mais c’est beaucoup plus rare qu’auparavant. Un lecteur d’empreintes rond reste plus efficace.

test galaxy s9 plus lecteur empreintes

A l’avant, Samsung a également opéré un petit changement. L’écran est encore mieux intégré que sur le Galaxy S8 Plus. Les bandes inférieure et supérieure sont légèrement plus fines. La taille d’écran étant similaire, le Galaxy S9 Plus est légèrement plus compact que son grand frère. Et l’écran est encore plus immersif. La prise en main n’en est que plus appréciable. Notons également que le Galaxy S9 Plus est IP68 (immersion jusqu’à 1,5m de profondeur pendant 30 minutes). Pour le reste, on retrouve sur la tranche inférieure un port USB Type-C, un haut-parleur et un port jack (merci Samsung !). De l’autre côté Samsung a intégré un port double-SIM et carte microSD (jusqu’à 400 Go). Sur la bordure droite on retrouve le bouton on/off, à gauche les touches de volume et le bouton dédié à Bixby.

test galaxy s9 plus interface

Pas de bouleversement donc du côté du design. Les Galaxy S8 Plus et S9 Plus se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Hormis le double capteur, le lecteur d’empreintes replacé et les quelques millimètres gagnés autour de l’écran, le smartphone est identique en tous points. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi, le Galaxy S8 Plus étant particulièrement séduisant. Samsung propose ici l’un des plus beaux smartphones du marché, voire le plus beau. Mais c’est une affaire de goûts.

test galaxy s9 plus design

Ecran

Samsung et les écrans, c’est une histoire d’amour qui dure. Le coréen maîtrise à la perfection la technologie AMOLED et propose depuis quelques années maintenant les meilleurs écrans de smartphones du marché. Avec les Galaxy S8 et S8 Plus, le constructeur franchissait un nouveau cap en proposant un écran borderless parfaitement intégré au design des appareils.

Sans surprise, le coréen récidive et intègre un écran Super AMOLED Infinity Display au format 18.5:9. Le Galaxy S9 Plus affiche une diagonale de 6,2 pouces pour une définition de 2960 x 1440 pixels soit une résolution de 531 ppp. L’écran du Galaxy S9 lui mesure 5,8 pouces de diagonale pour une résolution de 568 ppp. Comme expliqué plus haut, l’intégration de l’écran est parfaite. Samsung est allé encore plus loin que sur ses modèles précédents. Les bordures qui entourent l’écran sont encore plus fines. Les finitions sont irréprochables.

La qualité d’image est tout simplement sublime. Les noirs sont profonds, les couleurs vives et naturelles. Les angles de vision sont parfaitement maîtrisés, l’écran est très lumineux. Vous l’aurez compris, l’écran du Galaxy S9 Plus c’est du grand art. On se régale dans tous les usages, mais il est indéniable que le jeu et la vidéo illustrent à quel point Samsung maîtrise.

Performances du Samsung Galaxy S9 Plus

En France, le Galaxy S9 Plus est équipé du processeur Samsung Exynos 9810 cadencé à 2,7 GHz. Il est accompagné de 6 Go de RAM et 64 Go de mémoire interne extensible jusqu’à 400 Go via microSD. Autant dire qu’avec une telle fiche technique le Galaxy S9 Plus est performant, très performant. Les résultats des différents benchmarks sont sans appel. Le Galaxy S9 Plus figure parmi les smartphones les plus puissants du marché à l’heure actuelle.

Au quotidien, le S9 Plus répond parfaitement aux besoins de n’importe quel utilisateur. Il est également impressionnant lors de sessions de jeux avec une qualité graphique au top. La qualité du son et de l’écran permettent de profiter d’une expérience immersive assez bluffante. Lors de nos premiers jours de tests, nous avons détecté quelques bugs au niveau de la gestion du multitâche. Un problème visiblement isolé puisque sur nos autres modèles de test, le problème n’existait pas.

Nous avons alors pu apprécier toute la puissance du S9 Plus en multitâche. Le dernier haut de gamme de Samsung est capable de faire tourner jusqu’à une dizaine de jeux très gourmands sans sourciller. Il est sans doute le seul smartphone sur le marché capable de tenir une telle cadence. Du côté des performances, le Samsung Galaxy S9+ est tout simplement irréprochable, une vraie bombe.

Interface

Le Galaxy S9 Plus embarque Android Oreo avec la surcouche Samsung Experience. Le coréen a considérablement revu son logiciel lors de la sortie du Galaxy S8. Il reprend donc ses ingrédients, et c’est toujours aussi agréable. Tout est affaire de goût mais il faut bien reconnaître que Samsung Experience est intuitif, ergonomique et beaucoup plus léger que Touchwiz. On retrouve le système de sécurité Samsung Knox et les différents modes de déverrouillage : reconnaissance d’iris, reconnaissance faciale ou lecteur d’empreintes. Comme sur les Galaxy S8 et S8 Plus, c’est encore le lecteur d’empreintes qui se veut le plus confortable. La reconnaissance d’iris nécessite un positionnement précis tout comme la reconnaissance faciale qui reste moins rapide que sur l’iPhone X par exemple.

test samsung galaxy s9 plus interface

Tout serait presque parfait si Samsung ne s’obstinait pas à pré-installer un nombre incalculable d’applications. En voulant intégrer ses propres services façon Apple, Samsung dénature complètement l’expérience Android. On se retrouve avec un nombre beaucoup trop élevé d’applications qui font doublons avec celles intégrées par Google dans Android. On se retrouve avec deux applications email, deux galeries photo, deux navigateurs et même deux magasins d’applications ! Cette manie qu’a le constructeur à nous imposer ses service agace. Pour la plupart ils n’apportent rien de plus (sauf Samsung Pay et le navigateur Samsung) et occupent énormément de mémoire interne. Certaines de ces applications ne peuvent même pas être supprimées. Et on n’imagine même pas ce que peuvent donner les versions vendues par les opérateurs qui ont elles aussi des applications qui font doublon. On ajoutera que Bixby ne sert pratiquement à rien en France. Mais on le savait déjà.

Enfin, Samsung n’est pas réputé pour la rapidité du suivi des mises à jour. Il figure même parmi les plus mauvais constructeurs sur ce terrain. Un comble pour le numéro 1 mondial de ventes de smartphones. Le coréen pourrait au moins faire un effort sur ses modèles phares commercialisés à près de 1000 euros. Ce déséquilibre entre logiciel et matériel est vraiment regrettable.

Sécurité : scanner d’iris, reconnaissance faciale, lecteur d’empreintes

Samsung ne lésine pas sur la sécurité et propose pas loin de sept méthodes de déverrouillage différentes sur le Galaxy S9 Plus : le code, le schéma, le mot de passe, la reconnaissance faciale, la reconnaissance d’iris, le lecteur d’empreintes et l’analyse intelligente. On connait déjà très bien les trois premiers puisque nous les utilisons depuis des années maintenant.

Le lecteur d’empreintes fait également partie des méthodes les répandus désormais. Mais il convient tout de même de s’attarder sur ce point puisque Samsung a quelque peu changé cette technologie. Fortement critiqué pour l’emplacement de ce fameux lecteur sur les Galaxy S8 et S8 Plus (à droit du capteur photo), Samsung a donc corrigé le tir. Désormais le lecteur d’empreintes se situe sous le capteur. Il est plus facilement atteignable mais il n’est pas pour autant plus efficace. Le problème du lecteur d’empreintes du Galaxy S9 Plus est qu’il est trop petit. Enregistrer ses différentes empreintes prend déjà plus de temps que sur des modèles concurrents, même plus abordables. Le format carré du lecteur, relativement petit, juste en dessous du capteur photo n’est pas des plus ergonomiques. En conséquence, on a souvent tendance à poser le doigt sur le capteur photo plutôt que sur le lecteur d’empreintes. Dans les meilleurs des cas on tâtonne. Dommage.

Le scanner d’iris ne fait pas mieux. Certains ont beau tirer à boulets rouges lorsque l’on critique cette méthode de déverrouillage, elle n’est pas au point, point ! Le scanner d’iris n’est absolument pas intuitif. Il faut placer le smartphone bien en face, ne pas porter de lunettes, ne pas être mal positionné par rapport au soleil. Bref, les conditions doivent être idéales et le smartphone parfaitement placé. On se retrouve finalement à essayer de positionner les yeux correctement en tâtonnant encore une fois. En plein milieu de la rue, autant dire que l’on a l’air ridicule. Heureusement, il ne tue pas.

Restent alors deux méthodes : la reconnaissance faciale et l’analyse intelligente. La première est rapide et peut être configurée très rapidement. Le hic, c’est le niveau de sécurité très faible : c’est le capteur frontal qui permet de créer l’identification de base. Pas de technologie de type Face ID pour venir contrer Apple. On ne recommande donc pas cette méthode.

Finalement, l’analyse intelligente semble être la meilleure méthode de déverrouillage. Elle combine la reconnaissance faciale et le scanner d’iris. Et la méthode fonctionne à merveille. On profite à la fois de la rapidité de la reconnaissance faciale et de la sécurité du scanner d’iris. Pour le coup, le système est très efficace. Nous conseillerons donc aux possesseurs de Galaxy S9/S9 Plus d’utiliser cette méthode.

Pour autant, la démarche de Samsung reste décevante. Le coréen a multiplié les méthodes de déverrouillage sans grande réussite. Toutes ont des défauts indéniables, voire impardonnables pour un numéro 1. Samsung aurait eu tout intérêt à développer une seule méthode aboutie plutôt que tout un lot mal fini.

Audio

Samsung est pointé du doigt depuis des années pour la qualité médiocre de l’audio sur ses smartphones haut de gamme. Le coréen a enfin compris le message et a travaillé pour proposer « une expérience audio exceptionnelle ». La marque a mis les petits plats dans les grands. Le rachat du groupe Harman par Samsung lui permet d’exploiter le savoir-faire de marques comme AKG. Le Galaxy S9 Plus intègre donc deux haut-parleurs. En réalité, il utilise une sortie audio située sur la tranche inférieure et la sortie audio des conversations pour délivrer un son stéréo. La technologie a été mise au point par AKG. Résultat, le son est plus détaillé et 40% plus puissant que sur les modèles précédents. La compatibilité Dolby Atmos vient compléter le tout.

test samsung galaxy s9 plus audio

Dans les faits, on ne peut nier le gain de qualité de son du Galaxy S9 Plus. Nous avons pu comparer la différence de volume entre le S8 Plus et le S9 Plus, il n’y a pas photo. Le système stéréo fonctionne à merveille, le savoir-faire d’AKG est bien là. Dans tous les usages, la qualité est nettement meilleure. Seul petit bémol (et c’est propre à n’importe quel smartphone), les basses sont peu audibles. Les smartphones sont très fins, la caisse de résonnance est donc très petite. Difficile donc de faire résonner des basses avec les haut-parleurs.

En revanche, les écouteurs AKG fournis permettent de profiter d’une qualité de son tout à fait convenable. Nous n’atteignons pas la qualité des smartphones compatibles Hi-Res, mais c’est beaucoup mieux. On ne peut que saluer les améliorations apportées par Samsung du côté de l’audio. Néanmoins, pour le smartphone haut de gamme du leader, nous aurions aimé quelques petites choses en plus, comme la compatibilité Hi-Res, aptX HD ou encore LDAC. C’est beaucoup mieux donc, mais d’autres restent meilleurs. Samsung a au moins le mérite d’avoir écouté les critiques et corrigé le tir.

Réseau et GPS

Le Galaxy S9 Plus intègre un port double SIM. Petite précision, si vous achetez le smartphone chez Orange, il est enfin possible de faire fonctionner les deux SIM. Auparavant la deuxième était bloquée. Le Galaxy S9 Plus est donc compatible 4G+ jusqu’à 1,2 Gbps. Nous l’avons testé sur le réseau Orange. En conversation comme pour les usages liés à internet, le Galaxy S9+ est efficace. L’accroche est rapide, les conversations sont claires. RAS. Précision importante, le DAS est très faible : 0,294 W/kg. C’est encore moins que le Galaxy S9 et son DAS de 0,362 W.kg.

Compatible bluetooth 5.0 le Galaxy S9 Plus peut donc se connecter à plusieurs appareils en même temps (des enceintes par exemple). Là encore les appairages sont rapides et la qualité de son est optimale avec des appareils compatibles. Du côté du WiFi rien à signaler non plus, Samsung a intégré ce qu’il se faisait de mieux.Le GPS quand à lui se montre également efficace et précis. L’accroche est rapide et nous n’avons rencontré aucun problème d’orientation, même en mode piéton.

Appareil photo du Samsung Galaxy S9 Plus

Le Galaxy S9 Plus est équipé d’un tout nouveau capteur photo. Il s’agit en fait d’un double capteur. Le premier, de 12 mégapixels, est le même que celui du Galaxy S9. Sa grand originalité est qu’il est le premier appareil photo de smartphone avec ouverture variable, entre f/1.5 et f/2.4. Cela permet selon Samsung d’obtenir des clichés de grande qualité dans de bonnes conditions de luminosité mais également en basse lumière. Le second capteur permet quant à lui de gérer le zoom et de réaliser des portraits avec des effets de flou plus précis.

test galaxy s9 plus appareil photo

Dans les faits, l’ouverture variable est réussie. Il faut bien avouer que Samsung s’en sort très bien pour un premier essai. Dans de bonnes conditions de lumière, les différences entre le Galaxy S9 Plus et le Galaxy S8 Plus (ou le Note 8) sont infimes. Il faut analyser avec précision les clichés pour déceler une vraie différence de qualité. En revanche, on salue le meilleur traitement des portraits. Il y a une nette amélioration entre les portraits réalisés avec un S9 Plus et un Note 8. Mais nous sommes encore loin des portraits de l’iPhone X ou du Huawei Mate 10 Pro.

test galaxy s9 mode portrait
Le mode portrait est nettement meilleur que sur le Galaxy Note 8

L’ouverture variable fait des miracles dans des conditions plus extrêmes. Lorsque la lumière est très forte, ou très faible. En mode automatique, le smartphone règle seul l’ouverture pour trouver le juste équilibre. Les ratés sont extrêmement rares. Grâce à cette ouverture variable, les clichés sont toujours très détaillés, les couleurs extrêmement fidèles à la réalité même si l’on constate toujours un petit « effet Samsung ». Il faut visualiser les photos sur un ordinateur pour ne pas être trompé par la qualité de l’écran du S9 Plus.

test galaxy s9 photo normale
Cliché pris dans de bonnes conditions de lumière

test galaxy s9 plus photo premier plan
Mise au point premier plan

test galaxy s9 plus photo arriere plan
Mise au point arrière plan

Pour les plus connaisseurs, le mode pro est très intuitif et complet. Il est possible de régler soi-même l’ouverture variable, mais il faudra jongler avec les autres paramètres pour éviter de sortir des clichés râtés. Avec un peu de maîtrise on peut au contraire repousser les limites de la créativité et obtenir des photos de grande qualité. L’ouverture variable n’est clairement pas qu’un argument marketing. Samsung a vraiment fait du bon travail.

test galaxy s9 photo low light
Cliché pris à la tombée de la nuit

Basse luminosité

Samsung a insisté sur un autre point : la qualité des photos en basse luminosité. En théorie, l’ouverture variable permet de capturer plus de lumière. Le coréen dit avoir travaillé sur le traitement logiciel pour réduire le bruit. Il faut bien le dire, en basse luminosité, la qualité des photos est bluffante. Nous avons comparé la qualité des images avec un iPhone X, un S8 Plus et un Note 8. Il n’y a pas photo (ahah !). Le rendu des couleurs en basse luminosité est bien plus réaliste, les détails sont plus nombreux et il y a beaucoup moins de bruit. La différence avec l’iPhone X n’est pas la plus frappante. Mais par rapport au Galaxy S8 Plus, il y a un vrai bon en avant.

On retrouve cet « effet Samsung » qui diffère des clichés pris par un iPhone X ou un Google Pixel 2 XL. C’est donc une question de goûts. Certains utilisateurs aiment ce rendu Samsung, d’autres moins. Pour ce qui est de la qualité à proprement parler, le Galaxy S9 Plus se situe tout de même un cran au dessus.

test galaxy s9 plus photo tres basse lumiere
Noir complet avec lumière bleue d’ambiance. Mode automatique.

Même cliché en mode pro avec des réglages faits par un novice.

Noir complet avec lumière d’ambiance rouge, mode automatique

Même cliché, avec flash.

Emojis AR

La copie aurait pu être presque parfaite si Samsung n’avait pas voulu en faire trop. Le coréen a intégré un nouveau capteur qui fonctionne à merveille sur son Galaxy S9 Plus. De quoi en faire le meilleur photophone du marché. Hélas, la marque n’a pas pu s’empêcher d’ajouter une fonctionnalité inspirée de son rival Apple. Les Emojis AR ont largement été mis en avant lors de la conférence Samsung. Cette nouvelle fonctionnalité est en fait inspirée des Animojis de l’iPhone X. Une démarche bien difficile à comprendre dans la mesure où Samsung ne s’est pas privé de souligner le caractère inutile des Animojis lorsqu’Apple les a dévoilés.

Les Emojis AR sont quelque peu différents des Animojis d’Apple. Grâce au capteur avant, le Galaxy S9 Plus scanne le visage de l’utilisateur (100 points) et produit un emoji en 3D à son image. Des GIFs exprimant les sentiments les plus basiques (triste, heureux, malade etc.) sont automatiquement créés dans la galerie et peuvent être ensuite partagés sur les différents réseaux sociaux et services de messagerie. Il est également possible de remplacer ce rendu 3D du visage par des têtes d’animaux. Tiens donc !

test samsung galaxy s9 plus emojis ar

Le problème des Emojis AR c’est qu’ils sont complètement râtés. Nous avions eu l’occasion de les tester au MWC et avions déjà constaté que l’emoji 3D créé après scanner ne ressemblait pas du tout à l’utilisateur. Cela s’est confirmé lors de notre test. Nous avons scanné plus d’une dizaine de visages sans jamais obtenir de résultats concluants. Cela est probablement dû au fait que Samsung n’utilise aucune technologie précise comparable à Face ID. C’est le capteur frontal qui permet de scanner le visage. Les traits sont grossiers et loin de ressembler à l’utilisateur. Les têtes d’animaux ne sont pas plus réussis. On sent bien que Samsung a intégré cette fonctionnalité à la hâte pour « faire comme Apple ». On se demande pourquoi les marques ont suivi cette tendance des Animojis tant ils sont inutiles.

Super Slow Motion

Comme beaucoup de smartphones haut de gamme aujourd’hui le Galaxy S9 Plus permet de capturer des vidéos en Super Slow Motion. Il s’agit en fait d’un super ralenti. Ici, il est possible de capturer des images à 960 fps avec une définition 720p. A titre de comparaison le Sony Xperia XZ 2 permet de capturer des images à 960 fps en 1080p.

Le Galaxy S9 Plus peut capturer des vidéos de 0,2 seconde qui deviennent des super ralentis de 6 secondes. Samsung se distingue de ses concurrents au niveau de la prise de vue. Habituellement, pour obtenir un super ralenti, il faut se montrer extrêmement réactif pour capturer au bon moment. Le Galaxy S9 Plus permet bien de prendre un super ralenti manuellement. Mais sa grande force est qu’il embarque aussi un mode automatique. Ainsi, lorsque l’on active ce mode, un petit carré jaune s’affiche à l’écran. Il définit un cadre dans lequel les mouvements seront repérés. Dès qu’un nouveau mouvement entre dans le cadre, le slow motion se déclenche automatiquement.

Si le mode manuel est aussi laborieux que chez les concurrents, le mode automatique permet de se faire vraiment plaisir. Par exemple on peut filmer un verre vide et y verser de l’eau. Le mode automatique va repérer l’eau et déclencher le slow motion. On peut ensuite visionner le super ralenti facilement, lui appliquer des effets, le partager ou encore le visionner en sens inverse.

Le problème est qu’il faut beaucoup de lumière pour capturer des images de qualité. Le 720p devient bien insuffisant pour cette fonction en 2018. On observe beaucoup de grains et un énorme manque de détails sur les ralentis obtenus. C’est dommage car le mode automatique est vraiment bien fait. On s’amuse donc un petit peu les premiers jours, puis on oublie cette fonction qui devient gadget.

Quoi d’autre ?

Parmi les autres fonctionnalités on souligne l’excellente qualité des vidéos. Le Galaxy S9 Plus permet de filmer en 4K à 60fps. La stabilisation est remarquable pour un smartphone. Fixé à un stabilisateur le Galaxy S9 Plus permet d’obtenir des vidéos de grande qualité. Le mode slow motion (et non pas super slow motion) permet de filmer des ralentis à 240 fps en 1080p. Contrairement au Super Slow Motion, le slow motion est ici de très bonne qualité. Il faudra néanmoins encore faire attention à la lumière. Sans une bonne luminosité, les vidéos affichent beaucoup de bruit.

Un mot enfin sur la caméra frontale qui n’a pas changé depuis le Galaxy S8 Plus. Avec son capteur de 8 mégapixels et son autofocus, le Galaxy S9 Plus permet d’obtenir de très jolis selfies. En revanche, le mode portrait est moins bon que l’iPhone X ou les Google Pixel 2. Samsung propose de nombreuses fonctions de prise de vue qui rendent l’exercice plus fun mais qui dénaturent un peu le résultat final.

Autonomie du Samsung Galaxy S9 Plus

Le Galaxy S9 Plus embarque la même batterie que le S8 Plus. Avec 3500 mAh (3000 mAh pour le S9) le Galaxy S9 Plus ne fait pas mieux que son prédécesseur. Contrairement à nos confrères américains qui ont des versions équipés du Snapdragon 845, nous avons été très satisfaits de l’autonomie du S9 Plus sous Exynos (non ce n’est pas une drogue ni un médicament). Sans être le meilleur du marché, il figure dans le haut du panier. Samsung semble bien mieux maîtriser le processeur Exynos maison que celui de Qualcomm.

test samsung galaxy s9 plus autonomie

Pour un usage intensif, l’autonomie atteint donc la journée et demie à condition de ne pas abuser des nouvelles fonctionnalités. Dans ce cas on atteint la journée. Samsung a beaucoup travaillé sur l’optimisation de Samsung Experience et d’Android Oreo. Si l’autonomie n’est pas améliorée c’est parce que les technologies embarquées par le S9 Plus sont énergivores, notamment l’appareil photo à ouverture variable. Samsung est parvenu à conserver une autonomie identique à celle du Galaxy S8 Plus malgré la présence de ces nouvelles technologies. Et c’est déjà pas mal.

Comme son grand frère, le Galaxy S9 Plus est compatible avec la technologie de recharge rapide de Samsung. Il est également compatible avec la recharge sans fil. Comptez environ 30 minutes pour 40% d’autonomie supplémentaire. Notons également que le chargeur sans fil proposé par Samsung (moyennant quelques deniers) permet de continuer à utiliser le smartphone pendant la charge (sms, vidéos etc.). Du côté de l’autonomie c’est donc très bien sans être fulgurant.

Disponibilité et prix du Samsung Galaxy S9 Plus

Le Galaxy S9 Plus est disponible depuis le 9 Mars 2018 pour les clients qui l’on précommandé. Sa disponibilité en boutique est annoncée pour le 16 Mars 2018. Il est vendu au prix de 959 euros (le S9 est proposé quant à lui à 859 euros). Contrairement à l’année dernière, Samsung ne propose pas de bundle Galaxy S9 Plus + DeX. En revanche, le constructeur s’est associé à Recommerce, spécialiste du recyclage, pour proposer une offre de reprise. Il suffit pour cela de se rendre sur le site de Samsung et de suivre les instructions. Le coréen ajoute un bonus pouvant atteindre 300 euros selon le modèle repris. Au minimum, Samsung propose un bonus de 100 euros, même si vous recyclez un vieux Nokia 3310.

Faut-il passer du Samsung Galaxy Galaxy S8 Plus au Samsung Galaxy S9 Plus ?

La révolution pour Samsung était en 2017 avec son Galaxy S8 et son Galaxy S8 Plus. Le constructeur redéfinissait alors les codes du smartphone. Mais en 2018, les Galaxy S9 et S9 Plus ne font figure que de simples évolutions. De manière générale, elles sont peu nombreuses. Le design est pratiquement similaire, le logiciel n’a pas pas évolué, l’autonomie est identique.

test samsung galaxy s9 plus prix

L’évolution majeure se situe au niveau de la photo. Samsung réalise une vraie prouesse en intégrant le premier smartphone avec un appareil photo à ouverture variable. Mais la différence de qualité avec les Galaxy S8 et S8 Plus reste anecdotique. Quant aux nouvelles fonctionnalités que sont le Super Slow Motion et les Emojis AR, elles ne sont que de simples gadgets que l’on aura oubliés après quelques semaines d’utilisation.

Si vous avez un Galaxy S8 ou un Galaxy S8 Plus, nous ne vous conseillons pas de vous jeter sur les S9 et S9 Plus. Aux vues de leurs prix, ce serait un achat irraisonné. Samsung vise les utilisateurs de Galaxy S7 ou S7 Edge, la différence avec les Galaxy S9 et S9 Plus étant plus flagrante. Mais là encore, opter pour un Galaxy S8 Plus est plus judicieux. En un an son prix a énormément baissé.

Pour ceux qui n’avaient pas de Samsung auparavant mais qui ont changé de smartphone en 2017, mieux vaut attendre les prochains haut de gamme de la marque. Les S9 et S9 Plus n’apporteront pas grand chose à votre modèle actuel. Patienter est d’autant plus judicieux que Samsung devrait présenter fin 2018/début 2019 son premier smartphone flexible, pour le moment baptisé Galaxy X. Ce sera sans doute le smartphone de la prochaine révolution du smartphone chez Samsung.

Les derniers articles Samsung Galaxy S9

Notre avis sur le Samsung Galaxy S9 Plus

Le Galaxy S9 Plus est sans aucun doute le meilleur smartphone haut de gamme jamais créé par Samsung. Il est d'ailleurs à ce jour le plus complet des smartphones du marché. Son design est le plus abouti, son écran est sublime, ses performances sont fulgurantes et son appareil photo est inégalable. Néanmoins, le dernier haut de gamme de la marque n'est pas dénué de défauts. La partie audio a été améliorée mais n'est pas digne d'un smartphone à ce prix. Mais c'est surtout au niveau logiciel que Samsung a encore du chemin à parcourir. Si Samsung Experience est plus agréable que Touchwiz, il est encore loin de figurer parmi les meilleures surcouches Android. Cela est dû principalement à cette obsession de Samsung à toujours vouloir intégrer ses propres services dans l'OS. On se retrouve alors avec de nombreuses applications en double, et c'est insupportable. Pour 959 euros, on est en droit d'exiger un smartphone irréprochable. Malheureusement Samsung a beau être le meilleur du côté matériel, il a encore beaucoup de travail du côté logiciel. Symptomes de cette maladie, l'intégration du Super Slow Motion anecdotique et des Emojis AR clairement copiés sur les Animojis d'Apple, mais moins aboutis. Finalement, le Galaxy S9 Plus est un Galaxy S8 Plus avec un appareil photo légèrement meilleur et quelques gadgets inutiles. Un Galaxy S8 Plus est tout aussi abouti et son achat fera moins mal à votre portefeuille.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test Xiaomi Mi 8 : il est venu et il les a tous vaincus !

L’heure du test a sonné pour le Xiaomi Mi 8. Le dernier flagship du constructeur chinois propose une fiche technique très aguicheuse et un rapport qualité-prix agressif. Nous avons pu passer plusieurs jours en sa compagnie, que vaut-il ? Voici…

Test du Oppo R15 Pro : le clone raté du OnePlus 6

L’Oppo R15 Pro est l’un des produits phares du constructeur tout juste débarqué en France. Sur le papier, il a tout du clone du OnePlus 6. Mais qu’est-ce qui justifie son prix de 649€ ? Nous avons utilisé l’Oppo R15 Pro pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet.

Test du Samsung Galaxy A6 Plus : le photophone abordable et endurant

Avec son Galaxy A6 Plus, Samsung vient jouer sur le terrain des smartphones à moins de 400 euros. Bien occupé par les concurrents chinois, Samsung peut-il encore se faire une place sur ce marché ? Nous avons pu tester le Galaxy A6 Plus pendant plusieurs jours. Voici notre avis complet !