Nokia confirme la suppression de 600 emplois mais va recruter 500 ingénieurs en France !

Après une réunion du comité de suivi de Nokia avec Benjamin Griveaux, le secrétaire d’Etat à l’Economie, les plans de l’entreprise se confirment : d’ici 2019, Nokia va bel et bien supprimer jusqu’à 600 emplois en France. En parallèle, la firme s’est engagée à recruter 500 ingénieurs d’ici fin 2018 afin de gonfler les rangs de son département de recherche et de développement.

nokia france emplois

La réunion du comité de suivi de Nokia n’a pas apporté que des mauvaises nouvelles. Pourtant, les syndicats sont montés au créneau dès la fin de la réunion de travail, fustigeant les délocalisations pratiquées par Nokia. Selon les déclarations d’un délégué syndical central CGT au Parisien, un grosse partie des postes supprimés en France sont délocalisés dans des pays de l’Est, comme la Hongrie et la Bulgarie. Selon lui, parmi les 600 emplois supprimés par Nokia, on trouve essentiellement des postes liés au support technique à la clientèle ainsi qu’à la maintenance. Du côté du gouvernement, on est resté plus optimiste.

Nokia veut 2500 ingénieurs en R&D d’ici fin 2018 !

Pour son département R&D – recherche et développement- en France, Nokia nourrit de grands projets et va donc devoir recruter en masse. Afin de parvenir à une équipe de 2500 ingénieurs d’ici à la fin de l’année 2018, l’entreprise a annoncé que son programme de recrutement va passer à la vitesse supérieure. Pas moins de 500 ingénieurs vont donc être embauchés dans les mois à venir. Inutile de préciser que cette annonce a calmé les inquiétudes du gouvernement.

Toujours selon le Parisien, Benjamin Griveaux est malgré tout revenu sur les engagements précédents de Nokia. Selon lui, la firme ne procédera à aucun licenciement tant que « l’objectif des 4 200 emplois n’aura pas été atteint ». Lors de sa fusion avec Alcatel, Nokia s’était en effet engagé à maintenir 4200 emplois en France en 2017. Avant de procéder aux licenciements confirmés, la firme va donc devoir engager les centaines d’ingénieurs qu’elle a promis.

Comme vous l’aurez compris, Nokia restructure en profondeur l’entreprise en France. Afin de se focaliser sur la recherche et le développement, la firme a donc décider de sacrifier d’autres postes issus d’autres secteurs. Depuis l’annonce des licenciements, c’est pourtant la d’ailleurs la première fois qu’un consensus semble se dessiner entre la firme et les politiques. Même si la situation est loin d’être rose, Nokia tient à rassurer et affirme sa volonté de tenir ses promesses. Que pensez-vous de la situation ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Bitcoin : son prix pourrait atteindre 400 000$ d’ici deux ans !

Le cours du Bitcoin n’est pas prêt de s’arrêter de grimper ! Selon une analyse de Ronnie Moas, la cryptomonnaie va bientôt s’imposer comme la monnaie d’échange la plus précieuse du monde, devant l’Or et l’argent. Que conseille cet analyste ?

Bitcoin : la France veut réguler la cryptomonnaie

La France demande une régulation du Bitcoin. Représentant un « risque spéculatif » qui met en danger la « sécurité des épargnants », la cryptomonnaie servirait aussi au financement du terrorisme et au blanchiment d’argent.