Android : top 3 des types de malwares les plus dangereux de 2017

Selon une étude menée par Avast, les menaces de cybersécurité sont en hausse sur Android. La firme dévoile aujourd’hui les trois menaces les plus dangereuses pour l’OS mobile de Google.

malware android top 3

Les cyberattaques sont en hausse de 40% sur les smartphones et tablettes Android par rapport à 2016. C’est ce que révèle aujourd’hui Avast. En moyenne, on compte entre 1,2 et 1,7 million d’attaques par mois. Cette croissance effrayante est principalement liée aux stratégies des hackers qui deviennent de plus en plus ingénieuses et redoutables.

Les données personnelles des utilisateurs sont les plus menacées par cette hausse des cyberattaques. Au total, en un an, les chercheurs ont découvert environ 788 virus différents chaque mois, soit 22,8% de variétés en plus par rapport à l’an dernier.

À travers cette étude, les chercheurs sont parvenus à identifier trois menaces principales pour les utilisateurs Android. Ces menaces sont les logiciels malveillants capables de rooter les smartphones (rooters), les logiciels de téléchargement (downloaders), et les fausses applications.

Android : les cyberattaques sont en hausse de 40% par rapport à 2016

Les rooters représentent 22,8% des menaces. Ces logiciels exploitent les vulnérabilités d’Android afin d’espionner l’utilisateur ou de voler ses informations personnelles. Les rooters demandent l’accès root à l’utilisateur, ou l’obtiennent par le biais d’un bug afin de pouvoir dérober toutes les données de l’appareil.

Les downloaders représentent quant à eux 22,76% des menaces identifiées. Ces cyberattaques utilisent les réseaux sociaux et les mails pour circuler sous forme de spams et inciter les utilisateurs à télécharger une application malveillante. Une fois téléchargée, l’application peut recouvrir l’écran du smartphone de publicité, même lorsqu’elle est fermée. Ces publicités mènent généralement vers des sites infectés par des malwares.

En troisième position de ce sinistre podium, les fausses applications (fake apps) représentent 6,97% des menaces. Il s’agit tout simplement d’applications contrefaites, imitant les applications populaires pour inciter les utilisateurs à les télécharger. Elles présentent ensuite des publicités qui rapportent de l’argent aux cyber-criminels.

Cette recherche confirme que la tendance est à la hausse pour les cyber-attaques sur Android. Au début de l’année 2017, les attaques de ransomwares ont augmenté de 50%, et les chevaux de Troie ont affecté plus de 1 million d’utilisateurs Android. Espérons que les mesures prises par Google, comme le nouveau Google Play Protect, permettent de remédier au problème.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android est une catastrophe pour la sécurité, bien pire qu’iOS !

Dans son rapport annuel sur la sécurité, Nokia cible Android comme étant l’OS le plus sujet aux malwares. Google Play Protect est satisfaisant mais les applications tierces téléchargées depuis des stores autres que Google Play sont dangereuses pour les utilisateurs. iOS est au contraire un très bon élève en la matière.

dfc2cd2b5c5e0e457fe5b3dcb8580d9aqqqqqqqqqqqqq