Windows : la version PC responsable à 80 % des virus sur smartphones

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 11 h 06 min

C’est une étude menée par Alcatel-Lucent portant sur le premier semestre de l’année qui fait cet état des lieux. Baptisé Motive Security Labs H1 2015 Malware Report, le rapport indique que les menaces concernant les réseaux mobiles proviendrait de plus en plus des PC et ordinateurs portables sous Windows.

Malware Performant Android

Le document a passé au crible les tendances et statistiques des infections par malwares sur plus d’une centaine de millions d’appareils connectés aux réseaux mobile ou fixe. Sur ces réseaux était déployé un détecteur de malware appelé Motive Security Guardian. Celui-ci a permis d’analyser et détecter les infections en repérant les échanges command-and-control (C&C) réalisés au sein du trafic réseau.

Cette année, Android aurait connu une véritable baisse contrairement au système d’exploitation Windows qui serait désormais responsable à 80 % des infections sur mobiles. À proprement parler, les ordinateurs reliés au réseau mobile par des dongles, hotspots Wi-Fi ou directement connectés à un téléphone sont pourvoyeurs de virus. Pour Windows, il s’agit d’une hausse alarmante comparé aux périodes 2013-2014 où lui et Android se partageaient les torts à 50 %.

alctalet-lucent windows virus stats

Pour Android, cette amélioration est expliquée dans le rapport par les nouvelles mesures prises par Google. Établies dans l’optique de limiter la prolifération des virus au sein de son système, elles contribuent à l’élimination des malwares dans le Google Play et à la vérification des applications Android. L’OS de Google a ainsi pu baisser de 30 % dans les scores. Le reste des constructeurs représente 1 % des infections.

Les cyber-criminels utilisent Windows car il n’a plus de secret pour eux. Toujours selon le rapport, de 10 % à 25 % des menaces sur smartphones sont classés dans la catégorie des spywares, logiciels espions souvent inclus dans des packs d’applications ou applications gratuites. Ces moyens sournois permettent au hacker de retracer vos messages,itinéraires, vos habitudes, les historiques de navigation,…de quoi chercher à renforcer la sécurité de votre smartphone.

Le smartphone d’aujourd’hui est une plateforme idéale pour l’espionnage, qu’il soit de nature personnelle ou industrielle. Vol d’informations, DDoS sur des sites institutionnels, chantages bancaires (…) Il peut être utilisé comme simple appareil photo, vidéo, dictaphone, scanner de documents et peut tout transférer sur un site sécurisé afin d’étudier leurs contenus.  Patrick Tan – Directeur du Network inteligence pour Alcatel-Lucent

alcatel-lucent windows virus graph

Selon le rapport, les plus grandes menaces actuelles sont :

  • Spyphone : une application localisant vos appels, messages, votre géolocalisation, la navigation Web et vos e-mails.
  • Scareware : une application en voulant à votre argent, réclame une sonne en vous annonçant que vos données mobiles ont été bloquées.
  • Les applications volant votre identité en prenant en otage les informations incluses dans l’appareil.
  • Des Trojan bancaires, s’emparant de vos coordonnées bancaires
  • Les Trojan au sein des SMS envoient des messages surtaxés
  • Les ad-wares s’emparent de vos informations personnelles afin de vous bombarder de publicités ciblées
  • Une application proxy permettant aux pirates de surfer anonymement sur le net aux frais du propriétaire du smartphone infecté.

via

 

 

Réagissez à cet article !
  • Insomnia

    Et ils ont payé une boite pour faire cette expertise..loool

  • Adodan

    Et le score de iOS, Windows phone ou BB c’est quoi ?

  • MartinD

    Vous parlez… responsable des virus sur les smartphones ANDROID!!!!!!!

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !

Le Xperia XA1 de Sony promet beaucoup en proposant un capteur photo arrière 23 mégapixels sur un appareil à seulement 300€, et vante les vertus de son écran “borderless” sur les tranches. Mais au quotidien, tient-il vraiment ses promesses ? Nous avons pu le tester en conditions réelles : voici notre verdict.

Dans l’attente de le voir débarquer en France et dans le reste du monde, le Galaxy Note 8 reste au centre de toutes les rumeurs et notamment par rapport à la taille de son écran qui serait de 6,3 pouces. C’est ce que semble indiquer cette mystérieuse vidéo d’à peine 10 secondes, qui vient de fuiter sur internet.

d4e71fd218e142ad5bcfcec5c3177093)))))))))))))))))))))))))))))