Test du Huawei Mate S : le prix ne suffit pas à faire un haut de gamme

Date de dernière mise à jour : le 16 avril 2016 à 5 h 08 min

Il y a quelques semaines Huawei faisait sensation lors d’un évènement spécial en direct de l’IFA de Berlin durant lequel il a présenté son nouveau Huawei Mate S. La marque, désormais 3ème constructeur mondial derrière Samsung et Apple, prend pour cette fin 2015 une toute autre dimension sur la scène internationale.

Comme un symbole de sa nouvelle stature, le Huawei Mate S se veut résolument haut de gamme. L’objectif du chinois est clair : concurrencer les ténors Apple et Samsung. Avec son Mate S, le pari est-il réussi ? Le nouveau smartphone star de Huawei est-il à la hauteur de ses rivaux ? Réponse dans notre test complet.

Meilleur prix :

Sommaire du test du Huawei Mate S

Fiche technique : Huawei parie sur le fait maison

A l’instar de Samsung, Huawei a misé sur son savoir-faire pour équiper son Mate S de ses toutes dernières technologies. Ainsi, le nouveau smartphone intègre un double processeur quad-core Hisilicon Kirin 935 accompagné d’un GPU Mali 628 MP4 680M, de 3 Go de RAM et de 32 Go de mémoire extensible jusqu’à 128 Go via microSD. Je reviendrai sur cette partie de la fiche technique dans la partie « performances ».

Le Huawei Mate S est également équipé d’un bel écran AMOLED de 5,5 pouces Full HD (résolution de 401 ppp) et d’une batterie de 2680 mAh. Ça semble faible sur le papier mais nous reviendrons également sur l’autonomie du smartphone plus tard. Le tout embarque Android 5.1 Lollipop avec la surcouche EMUI 3.1.

Du côté de l’appareil photo, on a droit à un capteur de 13 mégapixels avec ouverture f/2.0 et stabilisateur OIS. A l’avant on profite d’un capteur de 8 mégapixels. Là encore nous avons effectué des tests plus poussés et j’y reviendrai plus loin.

Sur le papier le Huawei Mate S est donc prometteur. Il intègre un processeur maison, le Kirin 935 que l’on trouve également dans le Honor 7. Alors, le chinois a-t-il réussi son pari de concurrencer les géants du secteur avec son nouveau smartphone star ?

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DU HUAWEI MATE S FACE AU HUAWEI ASCEND MATE 7 GOLD

DésignationHuawei Ascend Mate 7 GoldHuawei Mate S
ÉcranLCD IPS NEO de 6 pouces, définition 1920 x 1080 pixels (367 ppp)5,5 pouces AMOLED Définition Full HD (1920 x 1080 pixels) soit 401 ppp
VersionAndroid 4.4.2 avec interface Emotion UI 3.0Android 5.1 EMUI 3.1
Processeur8 coeurs Kirin 925 (4 x Cortex A15 à 1,8 Ghz et 4x Cortex A7 à 1.3 Ghz)Double processeur 2,2 GHz / Quad-core / 1,5 GHz / Quad-core / Hisilicon Kirin 935
Puce graphiqueMali-T628MP4MALI 628 MP4 680M
Mémoire RAM3 Go3 Go
Stockage32 Go dont 25,77 disponibles extensible via micro SD jusqu’à 128 Go32 Go (pour notre modèle) extensible via micro SD jusqu’à 128 Go
Appareil photo (dorsal)13 mégapixels, ouverture f/2.0Caméra Principale de 13 mp f/2.0 OIS RBGW Flash bi-couleur
Appareil photo (frontal)5 mégapixels8 mégapixels
Batterie4000 mAh (non amovible)2680 mAh
Connectiquedouble SIM, microUSB, prise casque 3,5 mm, lecteur empreinte digitaleNano SIM, prise audio 3,5 mm / micro USB
4G4G+ LTE de catégorie 6 (jusqu’à 300 Mbit/s)4G LTE : band B1/B2/B3/B4/B5/B7/B8B17/B18/B19/B20/B25/B26/B28
UMTS: 850/900/1700/1900/2100MHz
GSM/EDGE(DL): 850/900/1800/1900MHz
ConnectivitéWifi, NFC, GPSWifi 802.11 b/g/n, 2.4GHz
BluetoothBluetooth v4.0Bluetooth 4.1
Résistance à l’eauNonNon
DASNC

 

1.08 W/kg

 

Dimensions157 x 81 x 7.9 mm149,8 x 75,3 x 7,2 mm
Poids185 grammes 156 grammes
PrixEnviron 550 eurosA partir de 649 euros

Design et qualité de fabrication : des allures de Honor 7

Le Huawei Mate S est incontestablement un smartphone haut de gamme si l’on s’attache au design. La boîte que nous avons reçu a elle-même suffit à nous le prouver. Le packaging entièrement noir avec le logo de la marque doré reprend les codes des produits de luxe.

Dans la boîte, surprise. Le Huawei Mate S ressemble comme deux gouttes d’eau au Honor 7 qui a créé la surprise pour cette rentrée 2015. Le design du smartphone de la filiale de Huawei a fait forte impression, et la marque semble l’avoir remarqué.

Le Mate S est en apparence le sosie du Honor 7 à quelques détails près. Et ce sont justement ces détails qui font la différence. Le produit de Huawei est bien un produit haut de gamme. En terme de design, en tout cas, il est séduisant.

Le Mate S intègre un écran de 5,5 pouces, mais clairement, cela ne se ressent absolument pas lorsqu’on le prend en main. Les bordures latérales sont extrêmement fines ce qui permet de ne pas avoir un smartphone trop large en main. Les bandes supérieures et inférieures en façade sont également assez fines ce qui permet à Huawei de proposer un smartphone à l’écran confortable dans un format assez compact.

On retrouve d’ailleurs à l’avant du smartphone les différents capteurs (appareil photo, luminosité, diode) sur la bande supérieure alors que la bande inférieure affiche le nom de la marque. Sur la tranche gauche du smartphone on aperçoit le port de carte SIM qui permet également d’insérer une carte microSD. Sur le bord droit la touche d’allumage/extinction et la touche de gestion du volume.

Sur la tranche supérieure on a la prise casque et sur la tranche inférieure le port micro USB et les haut parleurs. Premier point à noter sur ces bords, ils sont bien plus fins que ceux du Honor 7. Le Huawei Mate S est compact, fin et très léger. Sa finesse est même surprenante la première fois que l’on utilise le téléphone. Même si j’apprécie les smartphones un peu lourds pour avoir une sensation de robustesse, Huawei a réussi à trouver le bon équilibre.

Comme sur tous les smartphones actuels, c’est au niveau de la coque arrière que les constructeurs cherchent à se distinguer en terme de design. Là encore, Huawei a fait du très bon travail et le dos du Mate S n’est pas sans rappeler celui du Honor 7 et de l’iPhone 6/6S. En fait c’est une sorte de mix entre les deux smartphones.

En haut et en bas on aperçoit deux bandes qui font immédiatement penser à celles de l’iPhone 6 et la coque tout en aluminium rappelle évidemment le Honor 7. D’autant que le capteur photo et le lecteur d’empreintes sont intégrés exactement au même endroit que sur le Honor 7. On a donc un capteur intégré à un « socle » carré aux coins arrondis et en dessous le lecteur d’empreintes reprend également cette forme géométrique.

En main, le Huawei Mate S laisse une agréable sensation. Les arêtes biseautées permettent malgré la finesse de l’appareil de profiter d’une bonne prise en main même si l’aluminium a tendance à favoriser les chutes du smartphone qui glisse facilement des doigts dans un usage à une main.

Globalement le design est très réussi et même les utilisateurs qui ont tendance à ne pas dépasser un certain seuil de taille d’écran seront surpris de voir à quel point un smartphone doté d’un écran de 5,5 pouces peut être compact.

Ecran : pourquoi avoir choisi l’AMOLED ?

Jusqu’à aujourd’hui, Huawei misait sur la technologie LCD IPS NEO pour ses écrans et il faut bien avouer que le résultat était assez bon. Avec le Mate S, la firme a pris une décision radicale : passer à la technologie AMOLED de Samsung.

Et malheureusement ce choix ne va pas dans le bon sens. Alors que les écrans IPS NEO offraient une excellente qualité avec un bon rendu des couleurs, un bon contraste et une luminosité au top, l’écran AMOLED de 5,5 pouces du Huawei Mate S ne convainc pas.

Rien à dire sur la technologie elle-même qui est au point, en témoignent les smartphones haut de gamme de Samsung comme le Galaxy S6 qui affichent certainement les écrans les plus beaux du marché (avec d’autres bien sûr). Le problème c’est que Huawei semble avoir eu du mal à dompter cette technologie AMOLED et le résultat n’est pas au rendez-vous. En tout cas, il n’est pas digne d’un haut de gamme d’aujourd’hui.

Les couleurs sont bien trop vives pour sembler réalistes. Cela est surtout perceptible dès que des teintes jaunes apparaissent à l’écran. Globalement cet aspect jauni est trop accentué et n’est pas agréable à regarder. L’autre élément qui frappe c’est la saturation des couleurs qui est bien trop élevée. Dans le langage commun on dirait que ces couleurs sont criardes.

En revanche le contraste est excellent et la luminosité est assez bien gérée (même si elle est un peu faible) pour ne pas être dérangé par les rayons du soleil en usage extérieur. Le format 5,5 pouces est également très agréable en usage quotidien surtout lorsqu’il est contenu dans un format compact comme celui du Mate S.

Globalement l’écran du Huawei Mate S est raté. Le chinois a choisi à tort d’abandonner une technologie qu’il maîtrisait bien (IPS NEO) pour une nouvelle qu’il n’a pas réussi à dompter (AMOLED). Résultat, le Mate S qui se veut haut de gamme propose un écran indigne d’un haut de gamme. Le Honor 7 par exemple fait bien mieux à ce niveau.

Interface : EMUI 3.1, quand iOS s’invite sur Android

Nous avions découvert EMUI 3.1 lors de notre test du Honor 7. Les deux smartphones embarquent la même surcouche et il faut bien avouer qu’elle n’a rien à voir avec Android. Huawei a fait un travail considérable sur l’interface et s’est clairement inspiré d’iOS.

Le premier point qui intrigue un utilisateur Android est l’absence de menu d’applications. Sur le Huawei Mate S toutes les applications s’installent sur la page d’accueil. Pour les puristes c’est assez dérangeant. La personnalisation reste tout de même au rendez-vous avec la possibilité par exemple de choisir parmi un large choix de thèmes différents. EMUI 3.1 est extrêmement simple d’utilisation, c’est un fait.

Les puristes d’Android n’apprécieront certainement pas car il est difficile de retrouver dans cette interface des signes de l’OS de Google. Mais pour la plupart des utilisateurs, la simplicité et l’ergonomie d’EMUI seront des atouts indéniables. Personnellement, j’ai vite trouvé mes repères, c’est vraiment simple, ça change de ma version pure d’Android sur mon Nexus 5.

Mais il est vrai que j’ai vraiment eu l’impression d’utiliser iOS pendant quelques jours, ce qui n’est pas un défaut, bien au contraire. iOS est simple à utiliser mais n’est pas personnalisable. EMUI allie la simplicité et la personnalisation, c’est plutôt pas mal.

Un lecteur d’empreintes multifonctions comme sur le Honor 7

Décidément ce Huawei Mate S a énormément de points communs avec le Honor 7. Comme son cousin éloigné, le Mate S intègre un lecteur d’empreintes multifonctions bien utile. Il permettra donc de déverrouiller le smartphone évidemment mais également d’effectuer un certains nombres de tâches en effectuant quelques gestes du doigt. A noter que la réactivité du capteur est assez incroyable puisque le Mate S nous a semblé plus rapide que le Galaxy S6 ou l’iPhone 6 par exemple sur ce point.

Revenons aux multiples fonctions du lecteur d’empreintes. On peut par exemple décrocher lorsque le téléphone sonne en posant simplement le doit sur le capteur, idem lorsque l’on veut arrêter l’alarme. D’un simple glisser de haut en bas on fait apparaître la barre de notifications.

Ces actions liées au lecteur permettent de favoriser l’expérience utilisateur notamment à une main. Même si le Mate S est compact il est difficile d’atteindre la barre de notification à une main avec son pouce. Avec le lecteur d’empreintes en revanche c’est un jeu d’enfant.

Performances et Multimédia : indigne d’un haut de gamme

Ce n’est pas parce que Huawei a tenu une conférence digne des plus grands qu’il propose un smartphone à la hauteur. Bien au contraire. En terme de performances le Huawei Mate S est indigne d’un haut de gamme. Le processeur Kirin 935 n’est pourtant pas en soi un mauvais processeur, nous l’avons vu à l’oeuvre dans le Honor 7.

Il n’est pas mauvais, mais il n’est pas suffisant pour un smartphone visant à concurrencer les Galaxy S6 et autres iPhone 6S. Clairement le Huawei Mate S est en dessous, à tous les niveaux. Il affiche des performances moins bonnes que le Moto X Style que nous avons testé il y a quelques jours et qui est vendu à un prix bien plus abordable.

Les benchmarks ne mentent pas. Le Huawei Mate S affiche des performances quasiment égales à celles du Mate 7 sorti il y a un an. Ce même Mate 7 affichait des performances déjà inférieures aux flagships de l’époque. Le Honor 7 qui n’a pas vocation à être un smartphone haut de gamme affiche des performances quasiment équivalentes sur certains benchmarks.

Parlons d’usage. Au quotidien, le processeur Kirin 935 couplé à 3 Go de RAM sera suffisant pour la plupart des utilisateurs. Il faut dire que nous sommes arrivés à un point où les processeurs de 2014 voire de 2013 sont amplement suffisants pour 99% des utilisateurs.

Le multitâche est donc très bien géré et même si EMUI n’est pas la surcouche la plus légère ni la plus fluide, utiliser le Mate S au quotidien s’avère tout de même agréable. J’ignore si c’est mon modèle qui était défaillant mais il m’est tout de même souvent arrivé de faire face à des lags ou des crashs inattendus. J’utilisais pourtant le Mate S principalement comme outils de travail (appels, réseaux sociaux, éditeurs de texte, photo, web). Autre point dérangeant, le smartphone chauffe rapidement et la finesse du terminal n’aide pas.

C’est lors de sessions de jeu que le Mate S déçoit réellement. La puce graphique semble être à la peine et le smartphone chauffe vraiment très vite. Ce Mate S est donc globalement une grosse déception en terme de performances et multimédia.

BENCHMARKS DU HUAWEI MATE S

AnTuTu50331
Geekbench 3 (Single-Core / Multi-Core)821 / 3676
Basemark OS II (Overall / System / Memory / Graphics / Web)1278 / 2512 / 1328 / 961 / 832
GFX Bench Manhattan (Onscreen / Offscreen)336,7/ 317,3
GFX Bench T-Rex (Onscreen / Offscreen)988,1 / 935,8
PC Mark4993
3D Mark Unlimited12776
Basemark X (High Quality)9044
Epic Citadel (Ultra High Quality)48,2 FPS
Androbench (Lecture / Ecriture Séquentielle)142,35 / 100,36 (Mb/s)
Androbench (Lecture / Ecriture Aléatoire)29,77 / 20,5 (Mb/s)

Téléphone, Réseau et GPS : et l’expertise Huawei elle est où ?

Sur la partie téléphone et réseau, là encore, nous sommes globalement déçus. Non pas que ce soit mauvais, mais ce n’est pas à la hauteur des attentes. Premier point qui nous chagrine, le Mate S ne propose que la 4G catégorie 4 quand son prédécesseurs le Mate 7 proposait il y a un an de la 4G catégorie 6.

A l’usage en soi ce n’est pas plus dérangeant que cela. La qualité des appels est très bonne et la prise en main lors d’un appel est aussi excellente. C’est en fait le principe qui me fâche un peu, celui de proposer un smartphone dit haut de gamme mais voir au rabais certaines caractéristiques pourtant présentes sur les précédents modèles vendus moins chers par ailleurs.

C’est le cas pour la 4G mais également pour le Wifi. Le Mate S supporte les normes 802.11b/g/n mais pas le 802.11a. Ainsi le Mate S supporte la bande 2,4 GHz mais pas la bande 5 GHz qui est pourtant plus performante. Les concurrents proposent tous la compatibilité avec la bande 5 GHz et même avec la norme 802.11ac pour certains, encore plus performante. C’est presque honteux pour une marque experte en réseau de proposer de telles caractéristiques.

Audio : mi figue mi raisin

On ne peut pas dire que la qualité audio du Huawei Mate S est mauvaise. Tout dépend de quelle sortie audio on parle en fait. Le haut-parleur est malheureusement un loupé. Il n’est pas assez puissant et arrive vite à saturation. Pour faire simple, ça grésille très vite et c’est vraiment désagréable.

En revanche, le Mate S est accompagné de très jolis écouteurs. Et lorsqu’on les branche sur la prise jack, c’est une autre histoire. La qualité du son est vraiment étonnante, c’est un vrai plaisir de tenir une conversation ou d’écouter de la musique.

Je précise que je n’ai pas écouté de titres en FLAC mais uniquement du MP3 sur Spotify Premium. Qu’il s’agisse de l’écoute avec les oreillettes fournies ou avec un autre casque, c’est un vrai plaisir d’écouter de la musique ou de regarder une vidéo sur le Mate S à condition donc d’être muni d’écouteurs.

Appareil photo : peut mieux faire

Lors de la présentation de son Mate S, Huawei a beaucoup insisté sur la qualité de son appareil photo. S’il est vrai que les fonctions multiples proposées par la marque sont très intéressantes la qualité des clichés n’est néanmoins pas à la hauteur de ce que fait la concurrence.

Dans des conditions de bonne luminosité, le Huawei Mate S s’en sort très bien. Le rendu des couleurs est fidèle, le contraste est plutôt bon et la photo est vraiment nette. Par ailleurs l’autofocus est assez rapide. En revanche tout se gâte dès que les conditions sont moins optimales. Nous avons pris par exemple des photos en extérieur par temps gris voire brumeux.

Dans ces conditions, les couleurs sombres nous paraissent un peu ternes alors que les roses par exemple sont extrêmement vifs. On a même parfois l’impression qu’il y a un bug tant le rose tend vers le fluo. J’ai par exemple pris la photo d’une fleur rose pendant mon test et si en réalité c’était un très joli rose, sur l’écran il apparaissait réellement fluo.

Dans l’obscurité la plus totale, le Mate S laisse apparaître du grain mais s’en tire finalement assez bien. Le flash est en revanche très efficace. La lumière reste vraiment naturelle (pas de teintes jaunes comme on peut parfois le voir). Le problème encore une fois c’est que même si l’appareil photo en lui-même n’est pas mauvais, il n’est pas digne d’un haut de gamme de fin 2015. Le LG G3 par exemple offre une meilleure qualité photo que ce Mate S.

L’interface de l’application photo est très bien faite, très simple et intuitive et propose une multitude de fonctionnalités comme « light painting » (dessiner des formes grâce aux lumières) ou « time lapse ». Ces fonctions sont disponibles sur le Honor 7. Vous pouvez donc consulter notre test pour rentrer davantage dans le détail de ces fonctionnalités. Un mode manuel est également de la partie et permet de gérer de nombreux éléments comme les ISO, la vitesse, l’exposition et la température. En revanche il est impossible de varier l’ouverture.

jour sans flash

Jour sans flash

jour avec flash

Jour avec flash

mode manuel

Mode manuel (surexposition)

scene obscurite sans flash

Obscurité sans flash

photo scene nuit flash

Nuit avec flash

En résumé donc, l’appareil photo du Huawei Mate S est plutôt bon mais clairement pas à la hauteur d’un haut de gamme de 2015. Motorola qui n’était pas un spécialiste en la matière fait beaucoup mieux avec son Moto X Style.

Autonomie : c’est plutôt bien

Si le Huawei Mate S souffre de nombreux défauts pour son prix, il peut au moins se vanter d’afficher une bonne autonomie. Pour un usage assez intensif, à savoir mails, sms, appels, web, photos, réseaux sociaux mais pas de jeu, le Huawei Mate S a tenu aisément une journée et demie.

C’est une belle performances pour un smartphone qui affiche un écran de 5,5 pouces. Si vous êtes joueur en revanche n’espérez pas atteindre la journée avec le Mate S. Le processeur et le GPU sont mis à rude épreuve dans certains jeux et l’autonomie en pâtit assez rapidement.

Néanmoins, la plupart des utilisateurs ne sont pas joueurs, et pour un usage professionnel et personnel, j’ai été très satisfait du Huawei Mate S. J’ai même utilisé le smartphone connecté à une Moto 360 et il tient également une journée et demie. C’est plutôt bien.

TESTS D’AUTONOMIE DU HUAWEI MATE S
Vidéo YouTube Full HD (1h, WiFi, luminosité max) – 24 %
Vidéo en local Full HD (1h, luminosité max) – 20 %
Recharge avec fil (30 minutes, WiFi et Data désactivés) +28  %

Notre verdict

Inutile de tourner autour du pot, ce Huawei Mate S est une vraie déception. Avec son statut de 3ème constructeur mondial, Huawei semble avoir cru qu’un prix élevé suffisait à faire un smartphone haut de gamme. Il s’est trompé.

Le Huawei Mate S n’est pas un mauvais smartphone en soi mais il n’est clairement pas à la hauteur de ses concurrents vendus au même prix. L’appareil photo, les performances, l’écran et la connectivité ne sont clairement pas dignes d’un terminal haut de gamme.

Le Honor 7 par exemple, vendu à 299 euros ressemble sur de nombreux points au Mate S qui lui est commercialisé à partir de 649 euros. Le Moto X Style vendu lui à moins de 600 euros surclasse littéralement ce Mate S.

Nous n’avons pas eu entre les mains le modèles 128 Go équipé de la technologie Force Touch. Mais vendu à 799 euros, pas sûr que cette technologie suffise pour convaincre. Avec son Mate S Huawei s’est loupé, nous lui donnons rendez-vous l’année prochaine.

Ce qu’on aime

  • Son design
  • Son autonomie (1,5 jours)
  • Port microSD
  • Son lecteur d’empreintes multifonctions
  • Sa qualité de son avec des écouteurs
  • Son interface

Ce qu’on n’aime pas

  • Pas de batterie amovible
  • Son appareil photo
  • Son écran
  • Son interface
  • Ses performances
  • Son prix

Huawei Mate S

Note finale

Huawei s'est littéralement planté avec son Mate S. Le constructeur n'a clairement pas mis les moyens de ses ambitions. Commercialiser un smartphone à un prix proche des haut de gamme du marché comme le Galaxy S6 ou l'iPhone 6S ne suffit pas à faire un haut de gamme.Le Huawei Mate S a un design soigné, il est fin, il est classe. Oui et après ? Après, il manque de puissance, l'appareil photo n'est pas digne d'un haut de gamme, l'écran est raté et le prix est très élevé. Trop élevé.A 649 euros, ce Huawei Mate S n'est clairement pas un smartphone à acheter dans l'immédiat. Son tarif est définitivement prohibitif. Pour des performances pratiquement équivalente avec un design tout aussi soigné, le Honor 7 est disponible à 299 euros.Si vous cherchez un smartphone digne des hauts de gamme à un prix abordable, orientez-vous plutôt vers le Moto X Style. Dans tous les cas de figure, le Huawei Mate S est à oublier.
   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • ouais_bof

    Je confirme…

  • StardustO Revolution

    d’accord avec vous, on est loin d’un haut de gamme! à 500€ grand max, il aurait pu faire fureur…

  • Cyril Blanchet

    ils se font descendre ouaisouais!

  • Athena223

    Très fan de Huawei, c’est vraiment la claque avec celui-ci.
    Premier pas dans l’Amoled totalement raté
    Prix exorbitant
    Mise en avant du Force touch qui sera présent sur le modèle 128Go l’année prochaine et à quel prix ?!
    Pour l’interface ça reste une question de gôut car j’aime bien sur le Mate 7.
    L’appareil photo n’a jamais été vraiment leur point fort il faut le reconnaître.
    Coté performance il répondra au attendre du plus grand monde, mais a se prix la il y a bien mieux.

    L’équilibre rapport qualité / prix/ performance n’est plus …

  • job13016

    Les deux bandes en haut et bas me font plutôt penser à celles du M7 de 2013…

  • psgced

    Très déçu moi qui voyais en Huawai une marque qui me donnais envie de revenir sur Android avec des rapports qualités prix intéressant et une finition prenium avec une calmes plutôt claire il y a encore quelques temps (et pas 100000 déclinaisons ) mon entrain à venir chez eux en prend un coup

    Surtout que bcp me disent que niveau MAJ…

    • Athena223

      En réalité niveau maj ça va, c’est juste qu’il ont en moyenne 6 mois de retard sur les date annoncé de mise à jours .
      Genre lollipop annoncé pour Avril/mai est arrivé en Beta en Juin Sur Mate 7 et en officiel en Aout/Septembre.
      Mais elles finissent toujours par arrivé.

      • psgced

        Ouai mais sa sa m’embête je suis chez Apple et j’adore l’idée de recevoir les MAJS rapidement car cest frustrant de devoir attendre et de voir toutes ces nouveautés chez les autres ;)

        Et Xiaomi non merci pour le moment ils sont super intéressant mais j’ai pas assez de retour et je me méfie .. Pourtant j’ai un faible pour Oneplus, surtout que j’aime les marques qui ne balancent pas 10 modèles par an ;)

        • Plumplum

          A savoir ce que tu attends? Juste un numéro d’OS, ou des mises à jour en terme de fonctionnalités…
          Plusieurs exemples :
          – chez Apple : l’intégration des widgets ou des claviers custom plusieurs années après Android…si tu prends un HTC Hero et un iPhone 3GS de la même époque, l’HTC a les claviers et les Widget, le 3GS ne les a pas.
          – chez Xiaomi et beaucoup de constructeurs chinois : le gestionnaire de permissions depuis plusieurs années et toujours absent sur Android stock.

          Xiaomi te propose des mises à jour toutes les semaines…pas forcément basées sur la dernière mouture de Google, mais les correctifs sont là.
          Quand tu vois le prix d’un Redmi Note 2, ça fait tout de même réfléchir

          • psgced

            Tu as raisons mais chez Apple tu n’as pas que des retards non plus le gestionnaire de permission justement sa fais un bail que cest dispo etc bref ya du bon de chaque côté

            Pour Xiaomi tu as sûrement raison pour une raison seulement et purement personnel je me méfie de la marque chinoise qui ne dispose d’aucune dispo en dur sur le continent mais ce que je dis est aussi valable chez one plus bref ce sont sûrement des préjugés mais comme tu connais le dicton, ils ont la vie dur ;)

        • Athena223

          Sous Android le fais de ne pas avoir les dernières mise à jours n’est pas aussi bloquant que sur un Iphone.
          Mais si tu veux vraiment les dernière nouveauté a chaque fois seul les Nexus pourront répondre à tes attentes.

    • Koska

      Viens chez Xiaomi :)

  • Novage

    « saturation des couleurs qui est bien trop élevée »

    Ça c’est normal. C’est fait exprès.

    • Pesmerga

      Tu n’en sais rien. Seul Samsung s’est avéré à ce jour capable de calibrer les écrans AMOLED correctement.

      • Novage

        Si. Car. Ils l’ont dit eux même d’avoir fait un écran saturé exprès.

        • Pesmerga

          Source ?

          • Novage

            Ils l’ont dit à leur conférence

      • Jib0ums

        Encore heureux c’est leur technologie ^^.

  • dadou49

    Personnellement je l’ai (je suis également passé par le S6, le lg g4, le honor 7), il ne faut pas être aussi dur que ca avec lui, il est tout à fait suffisant, les photos sont très bien, l’écran est très beau, la connexion est bonne, et ergonomie au top, je ne reproche en rien ce que je peux lire.
    La ou je suis d’accord c’est pour le prix… il est trop cher, mais à l’utilisation j’ai un haut de gamme quand même entre les mains !
    C’est un super smartphone un mélange entre le honor 7, LG G4 et iphone 6.
    Si vous pouvez avoir un bon prix, alors oui il vaut le coup

    • trollinlove

      Bah justement,son plus gros problème est son prix,plus chère qu’un Z5,ce mate S n’a aucune chance de s’imposer,perso j’attend de voir si Meizu sortira son pro 5 au prix annoncé (400/500 euros) .

  • Michael

    Je suis globalement d’accord avec ce test, mais il y a des points sur lesquels la mauvaise foi est de mise : proposer des caractéristiques revues à la baisse d’un flagship à l’autre, ça se fait régulièrement chez Samsung : le Note 3 avait le port USB 3.0 avec le câble idoine, le S5 juste le port USB 3.0, et pour Note 4 et S6 yolo ! Ils ont remis un USB 2.0 ! De plus, pour ce qui est des perfs, avez-vous lynché de la même manière les téléphones équipés en S810 qui surchauffaient en étant finalement équivalents au S805 en perfs ?

  • Koska

    Et la je vois Hugo Bara se frotter les mains haha

  • Will

    Phone sans intérêt contrairement au vrai Mate qui a une très bonne autonomie.
    L’Honor 7 semble bien plus intéressant. Et de loin si on tient compte des prix.

    Huawei me déçoit de plus en plus tant dis que Honor m’intéresse de plus en plus.

    • Jib0ums

      Honor appartient à Huawei donc au pire ils sont toujours gagnants..

  • Pesmerga

    Ce test confirme ce que je craignais pour Huawei : ils ont pris la grosse tête. Leur montre et ce smartphone sont beaucoup trop chers. Et en plus, ce téléphone ne le vaut pas et ne s’avère pas mieux que le Mate 7 sorti un an avant et vendu d’emblée nettement moins cher …

  • p3rn3l

    Vous êtes sûr pour les tests de débit? C’est extrêmement faible. Je pense et j’espère que c’est une erreur de votre par au niveau de l’unité utilisé (bit dans votre tableau)

  • hamza

    Ce que je trouve bizarre c’est que Huawei s’obstine à utiliser des puces graphiques au rabais alors que ça fait des années que c’est montré du doigt.

  • lobo33

    Ce test est un massacre en règle, mais à 650 € minimum on attend le presque parfait et vous avez raison de relever tous ces défauts. Si le Mate 7 Gold supportait la bande 20, il serait bien mieux placé car double SIM à 500 € environ. Ensuite concernant le design vous me faites toujours rire. Lorsque entre deux téléphones, on verra une différence comme celle entre un Kangoo et une Ferrari, vous pourrez évoquer le design sans peur du ridicule. Il se ressemblent tous comme n’importe quelle boite à sardines rectangulaire avec des angles arrondis.

  • jejemc

    J’avoue un peut de déception au vue du test huawei prend la grosse tête dommage .

  • djidane57

    l’exemple d’une marque qui se repose sur ses lauriers et se prend pour un incontournable