« Freebox V7 suisse » : fiche technique, forfait, aperçu de la prochaine révolution de Free

Maj. le 23 mars 2018 à 19 h 41 min

On parle de « Freebox V7 suisse », mais il faudrait sans doute plutôt parler de Fiber Box de Salt, l’opérateur helvète appartenant à Xavier Niel. Néanmoins cette appellation est loin d’être absurde, puisque cette nouvelle box très avancée donne des indices sur ce qui nous attend en France : débit maximal symétrique de 10 Gb/s, offre TV passant par une Apple TV, et prix du forfait en hausse, on vous propose de découvrir dans le détail ce que contient cette box, et l’offre qui va avec !

salt fiber box

Alors que Free s’apprête à présenter sa prochaine Freebox V7, tous les yeux sont tournés vers la Suisse : l’opérateur Salt, propriété de Xavier Niel, bien en effet de lancer sa première offre triple play dans le pays, avec surtout une nouvelle box (baptisée Fiber Box), plus avancée que celles que Free propose actuellement. Difficile de ne pas penser qu’il s’agit en fait d’un aperçu de ce à quoi nous aurons droit avec la Freebox V7. Alors que trouve-t-on dans le détail au niveau matériel et des caractéristiques de l’offre Fiber Box de Salt ?

« Freebox V7 Suisse » : découvrez dans le détail les caractéristiques technique et du forfait

Comme les Freebox avant elles, la Fiber Box de Salt est une box internet triple play, c’est à dire fournissant à la fois un accès à internet, une offre de chaînes et une ligne téléphonique fixe. Elle dispose néanmoins d’un port permettant une connexion symétrique de 10 Gb/s au réseau – c’est en fait la première box d’Europe à reposer sur le nouveau standard XGS-PON qui permet de faire grimper les débits sur des réseaux FTTH existants. Pour pouvoir gérer tant de bande passante, la Fiber Box de Salt a un SoC quadricoeurs de 1,5 GHz, couplée à la de la mémoire DDR ultra-rapide.

A l’arrière, on trouve au total 9 ports (voir photos en fin d’article). De gauche à droite, l’alimentation, deux ports RJ-15 pour deux lignes de téléphones indépendantes, quatre ports 1 Gigabit Ethernet, un port 10 Gigabit Ethernet et un port SPF+ pour la fibre. Bien sûr, il faut s’équiper normalement d’une carte 10 GbE, ou d’un adaptateur externe (autour de 300-600 euros en fonction des marques), pour profiter des débits maximum sur votre ordinateur. Les ports alternatifs permettent uniquement des liens à 1 Gb/s, et c’est le maximum de ce que permettent les ports Ethernet des ordinateurs actuels.

Il y a néanmoins d’autres options pour profiter davantage de la vitesse sans réaliser d’investissements excessifs. Comme son système de WiFi dual-band MIMO (4×4) qui permet d’atteindre jusqu’a 2,2 Gb/s par ordinateur dans de bonnes conditions. En outre elle a également deux ports USB 3.0 (d’un débit maximum de 5 Gb/s, sans que l’on sache s’il est possible de configurer une connexion internet ultra-rapide par ce biais). Dans tous les cas, promet Salt, cette box offre la plus faible latence du marché – un avantage indéniable pour les joueurs.

Côté TV, fini le boîtier « Player » : Salt se repose complètement sur une Apple TV 4K qui donne accès aux chaînes de l’offre. Il y a un peu de cloud, notamment pour l’enregistrement des programmes (jusqu’à 500), et le replay 7 jours. Dans le détail, l’offre facturée 49,95 Fr Suisses soit 42,6 € par mois comprend l’accès internet illimité en 10 Gb/s symétriques, les appels illimités vers les destinations fixes et mobiles en Suisse. Une Apple TV 4K 32GB incluse avec plus de 275 chaînes dans l’offre de base (130 en HD et 4 chaînes 4K, prochainement disponible).

Et les services de cloud. On ne sait pas s’il est possible d’utiliser des mediacenters alternatifs sous Android comme le Nvidia Shield si vous ne voulez pas d’Apple TV (mais il ne semble pas, à priori, qu’il y ait de barrière technique pour le faire). Pour résumer, cette box met le paquet sur la vitesse de connexion, et se sert d’une Apple TV 4K comme d’un boîtier TV, tout en introduisant quelques services liés à la télévision sur le cloud. Que pensez-vous de ces fonctionnalités ? Partagez votre opinion dans les commentaires !

   

Réagissez à cet article !
  • vVDB

    L’avenir n’est-il pas au Cloud et au Streaming ?
    Pourquoi utiliser une plateforme fermée Apple ?
    N’est-ce pas une box construite avec de vieux concepts ?

    Les
    flux vidéo sont compressés, lorsque vous faite un arrêt image c’est
    pixelisé ! Jamais gênant quand on visionne ! Quel est l’intérêt à
    l’usage du 4K ?

    Soyons raisonnables et arrêtons la chasse aux
    spécifications, restons aux limites physiologiques humaines et n’allons
    pas au delà car sans utilité hormis de consommer de la bande passante,
    des GO de stockage, réduire l’autonomie de nos portables et sans oublier
    l’énergie nécessaire à faire fonctionner tout cela inutilement.

    • crachoveride

      Il manque en effet quelques précisions.

    • Guillaume Soghonian

      Tu mélanges un peu tout dans ton commentaire…
      Et c’est une Apple TV car les box TV comme en France ça n’existe pas en Suisse.

      • Flavio D.

        En Suisse pour prendre en exemple Sunrise et Swisscom ils ont des box « propriétaires ». Le gros avantage c’est de maîtriser le software et l’hardware alors que Salt utilise une Apple TV et ne maîtrise rien. Sunrise et Swisscom capte eux même leur flux (Swisscom directement et Sunrise via Netstream) et les flux ne sont que très peu compressé alors que Salt utilise Zatoo qui compresse énormément leurs flux (difficile de regarder du foot ou du hockey par exemple). Sunrise et Swisscom ont l’enregistrement cloud et replay depuis de nombreuses années. L’offre TV de Salt est très très légere et bas de gamme. Sunrise et Swisscom sont clairement en dessus. L’offre de Salt « révolutionnaire » uniquement par son prix mais le prix est loin de faire la différence en Suisse. Le 10 Gbps n’est même pas vraiment une révolution car est très difficilement utilisable actuellement … Les interconnexions, les serveurs, les PC, tous ne sont pas prêt pour du 10 Gbps

        • Guillaume Soghonian

          Pour le 10Gbps, c’est juste la connectique SFP qui le permet, j’magine que Salt ne permettra pas d’avoir un tel débit (tout du moins au début)

          Concernant la qualité de service, j’attendrais quelques mois avant de me prononcer.

          • Flavio D.

            Pour la TV il n’y a aucun doute, déjà rien n’est révolutionnaire car tout est déjà dispo et du coup déjà testable. La qualité sur Zatoo et MyCanal est très très compressée. L’offre de Salt est clairement pour les petits budgets … Vous voulez de la qualité go chez Swisscom, Sunrise, Init7 … Vous voulez du lowcost go chez Salt

  • Guillaume Soghonian

    « On parle de « Freebox V7 suisse », mais il faudrait sans doute plutôt parler de Fiber Box de Salt, l’opérateur helvète appartenant à Xavier Niel. »
    Vous en parlez comme tel tout le long de l’art!cle, ayez au moins un peu de cohérence !

    « Côté TV, fini le boîtier « Player » : Salt se repose complètement sur une Apple TV 4K qui donne accès aux chaînes de l’offre. »
    Il n’existe pas en Suisse d’offres avec un boitier IPTV comme en France, donc vous ne pouvez dire « Fini », sous-entendant qu’il y en aurait eu une avant (ou comme sur la Freebox, ce qui ne peut donc être comparable)

    « Et les services de cloud. On ne sait pas s’il est possible d’utiliser des mediacenters alternatifs sous Android comme le Nvidia Shield si vous ne voulez pas d’Apple TV (mais il ne semble pas, à priori, qu’il y ait de barrière technique pour le faire) »
    En fait vous avez pris le kit presse, fait un peu de lecture, et voilà tout : tout le reste n’est que supposition et hypothèses.

  • Amidujour

    Cette box est énorme ! ou bien c’est le monsieur qui est tout petit !

  • brethmas

    et pourquoi mes posts ne passent-ils pas, dès que je parle en détail de mutualisation

  • brethmas

    .
    C’est bien d’appeler la nouvelle box « Fiber Box ».
    Même l’ancienne, la « Révolution » était prête pour la fibre…
    Manque plus que la fibre.
    Or FREE s’avère incapable de l’installer chez ses fidèles clients ADSL.
    ne profite…

  • brethmas

    FREE n’a jamais entrepris d’accords de mutualisation avec SFR. ils me l’ont écrit.
    Alors à quoi bon une nouvelle turbo-box si on est condamnés à garder l’ADSL ?

  • qet hqexcgvf

    10gb/s avec free qui propose majoritairement des débits adsl plutôt dans la moyenne basse (surtout sorti des villes)… 10gb quand on voit les pc des gens ou déjà peu utilisent un ssd et que le débit max des 7200 tours peut quasiment être saturé par une connexion 1Gb/s on se demande l’intérêt.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free : s’abonner à internet est désormais plus rapide

Free décide de simplifier la procédure pour s’abonner à internet en allant directement à l’essentiel. Jusqu’à présent l’opérateur demandait une confirmation par email, hors cela ne sera plus le cas à présent. L’opérateur demande uniquement de cliquer sur le bouton…