Actualités sur le smartphone Motorola Razr 2019

Avec son Razr qui sera disponible aux États-Unis début 2020, Motorola se lance sur le marché des smartphones à écran pliable qui compte déjà Samsung et Huawei. L’entreprise américaine offre un design différent de ses concurrents, mais qui ressemble au futur Samsung Galaxy Fold 2 avec son appareil qui se plie à la verticale. Au lieu d’avoir un smartphone s’ouvrant comme un live pour se transformer en tablette, Motorola propose un téléphone dont la taille s’agrandit quand on le déplie.
Par son design, le Razr ressemble ainsi beaucoup à un téléphone à clapet et notamment au RAZR originel. On y retrouve la grosse bordure et Motorola y a même inclus une fonction avec laquelle le nouveau Razr peut imiter l’ancien en affichant un petit écran en haut et un clavier tactile en bas.

Smartphone pliable oblige, l’écran du Motorola Razr est en plastique étant donné que le verre ne se plie pas. D’une diagonale de 6,2 pouces, son ratio est inférieur à celui du Samsung Galaxy Fold et du Huawei Mate X. L’écran est en effet doté d’une encoche pour l’objectif avant et d’un menton en bas alors que ses concurrents proposent des modèles sans bords ou uniquement avec une encoche.

D’un autre côté, Motorola propose un smartphone avec une pliure qui n’est pas visible lorsqu’il est ouvert contrairement au Samsung Galaxy Fold. L’écran est plat lorsqu’il est déplié grâce à la charnière et le « menton » sur lequel figure le lecteur d’empreintes sert aussi d’espace d’accueil pour l’écran quand il se plie.

Un rapport qualité-prix en partie justifié

Avec un prix de 1599 euros, le Motorola Razr est le smartphone à écran pliable le moins cher, le Samsung Galaxy Fold et le Huawei Mate X passant tous les deux la barre des 2000 euros. Cependant, ces derniers sont équipés de processeurs haut de gamme et de batteries plus performantes, ce qui n’est pas le cas pour Motorola qui s’est concentré sur le design et l’écran pliable. L’entreprise américaine a justifié ses choix concernant les caractéristiques techniques de son smartphone. Le Snapdragon 710, un processeur de milieu de gamme a ainsi été choisi pour préserver l’autonomie de l’appareil et ce dernier aurait été trop lourd avec une batterie plus grande que celle de 2 150 mAh. Le Motorola Razr pèse d’ailleurs 205 grammes contre 263 g pour Samsung et 295 g pour Huawei.

Un autre défaut du Razr est l’absence de compartiment pour carte SIM. Il fonctionne uniquement avec une eSIM alors que les opérateurs ne proposent pas tous ce service. En France, il n’y a qu’Orange. Pour un smartphone à ce prix-là, on ne s’attend pas non plus à n’avoir qu’un seul capteur photo à l’arrière, même si celui-ci est doté d’un flash double LED et de la technologie Dual Pixel AF. Aujourd’hui, les derniers smartphones sont équipés de plusieurs caméras et même Google est passé à deux objectifs récemment avec le Pixel 4.

Le retour du téléphone à clapet sur le marché

Alors que la technologie pliable est encore nouvelle, Motorola a su innover en proposant un smartphone différent de ceux qui existent sur le marché. Plutôt destiné aux nostalgiques et aux personnes ne voulant pas d’un grand smartphone, le Razr marque le retour du téléphone à clapet, sous version moderne. Une tendance qui s’installe avec Samsung et Huawei qui travaillent actuellement sur un deuxième smartphone pliable à la verticale.