Samsung Galaxy Z Flip : prise en main du smartphone qui se plie à tous vos désirs

Maj. le 4 mars 2020 à 11 h 04 min

Officialisé le 13 février lors de l’unpacked Samsung 2020 qui a eu lieu à San Francisco, le Galaxy Z Flip est disponible en boutique, mais il est déjà en rupture de stock. Avant de vous dévoiler un test complet de l’appareil, voici une première prise en main du nouveau téléphone pliable de Samsung. Et pour une première prise de contact, inutile de vous cacher à quel point nous avons été séduits.

Voilà tout juste un an que Samsung dévoilait son Galaxy Fold. Ce téléphone pliable (ou pliant préfèrent certains) a connu quelques déboires au lancement, mais a fini par sortir en octobre dernier. Il aura finalement fallu peu de temps au constructeur sud-coréen pour récidiver avec le Galaxy Z Flip. Certes, il s’agit là-aussi d’un smartphone pliable, mais celui-ci profite d’un design et de fonctionnalités totalement différents. Contrairement au Galaxy Fold, le Z Flip se déplie à la verticale (la pliure étant, quant à elle, à l’horizontale). Si le Z Flip est un smartphone pliable comme le Fold, sa forme et ses usages diffèrent. Là où le Fold se range volontiers du côté des phablettes une fois l’appareil déplié, le Z Flip se présente davantage comme un smartphone classique. Celles et ceux qui ont bien connu les smartphones à clapet seront probablement enchantés de retrouver un système de consultation du smartphone qui a fait les beaux jours du 2720 de Nokia ou du Razr de Motorola, par exemple.

Nous avons eu l’occasion de « jouer » avec l’appareil pendant quelques heures et vous livrons ici nos premières impressions. Tout ça avant de vous proposer un test plus complet, lequel ne saurait tarder, rassurez-vous.

Notre prise en main vidéo du Galaxy Z Flip

Fiche technique

 Galaxy Z Flip
DimensionsPlié : 87.4 x 73.6 x 15.4-17.3 mm
Déplié : 167.9 x 73.6 x 6.9-7.2 mm
Poids183g
Ecran6,7 pouces Super AMOLED 21.9:9 Infinity Flex Full HD+ (2636 x 1080 px)
écran secondaire : 1,06 pouces 300 x 116
ChipsetSnapdragon 855+ 7nm
OSAndroid 10 + One UI 2.0
RAM8 Go
Stockage256 Go
microSDNon
Capteur principal12MP f/2.2 1.12μm ultra grand angle
12MP grand angle f/1.8 1.4μm
zoom numérique 8x
Capteur secondaire10 MP / 1,22 µm / f/2.4
Batterie3300 mAh (Fast Wireless Charging 2.0, Wireless PowerShare)
5GOui
BiométrieScanner d’empreinte digitales (sur la tranche)
Résistance à l'eauNC

Design et premières impressions

Le Z Flip est donc un téléphone pliable qui emprunte beaucoup au Razr (2020) sorti récemment. L’appareil se déplie un peu comme un poudrier ou un petit miroir de poche et se démarque d’un Fold ou d’un Mate X par son côté hyper compact. Certes, il est un tout petit moins épais qu’un Fold, mais il est surtout moins encombrant.

Le Z Flip dispose d’un écran en verre « Ultra Thin Glass », une technologie initiée par Samsung sur ce modèle. La retrouvera-t-on sur le Galaxy Fold 2 dont on a pu observer les premiers rendus récemment ? C’est très probable. Ce nouveau type d’écran est censé assurer à l’appareil robustesse et un niveau de luminosité accru. Rappelons que le Galaxy Fold qui, malgré ses nombreuses qualités, profitait quant à lui d’un écran en plastique. En revanche, tout comme sur le Fold, on retrouve ici une surcouche protectrice en plastique par-dessus l’écran, laquelle procure une meilleure longévité à l’écran, surcouche qu’il convient de ne retirer sous aucun prétexte. Comme pour le Fold, Samsung met bien en garde les utilisateurs qui tenteraient l’expérience. Celle-ci étant prise dans le pourtour de l’appareil, ils auront bien du mal à l’enlever, de toute façon.

Sur la face avant, on profite d’un tout petit écran situé près du double capteur photo. Ce petit dispositif permet d’afficher l’heure et quelques notifications, ou de servir d’indicateur pour la prise de vue, notamment en tant que retardateur pour les photos. En théorie, l’idée est plutôt ingénieuse. Dans la pratique, la petitesse de cet écran fait que l’on imagine mal comment il peut se révéler utilisable au quotidien, à part pour lire l’heure. On aurait vraiment apprécié que Samsung exploite une plus large surface de cette zone du smartphone, ce qui aurait permis de consulter plus aisément les notifications, de lire des messages instantanés, voire pourquoi pas, de regarder des photos ou de lancer des petites vidéos. Aucune de ces opérations n’est possible, contrairement au Galaxy Fold qui lui dispose bien d’un véritable écran en façade. En conséquence de quoi, il est nécessaire d’ouvrir et de refermer son smartphone pour chaque consultation de l’appareil, aussi minime soit-elle.

Sur le côté droit du Z Flip, on trouve un petit capteur d’empreinte. Notez qu’il est aussi possible de déverrouiller l’appareil par reconnaissance faciale, mais uniquement lorsque le smartphone est ouvert, cela va sans dire.

L’appareil se plie et se déplie à volonté à deux mains. À une main, c’est un peu plus compliqué, mais pas impossible. Rassurez-vous : l’expérience aidant, on parvient finalement à l’ouvrir et à le refermer d’une seule main. Et la pliure, demanderez-vous, elle se ressent au toucher ? La réponse est affirmative. Oui, on sent bien la pliure quand on scrolle de haut en bas ou, quand on tient l’appareil à l’horizontale, quand on slide de la gauche vers la droite. La pliure est même un peu plus perceptible au toucher que celle du Galaxy Fold. Néanmoins, lors de notre première prise en main, cela ne nous pas gêné outre mesure. À voir si, à la longue, la pliure occasionne quelques désagréments ou si elle finit par se faire totalement oublier.

Côté technique

Une fois totalement dépliée, la taille totale de l’écran du Galaxy Z Flip fait 2636 x 1080 pixels. Autant dire qu’on a vraiment l’impression d’avoir à un téléphone classique, voire à un modèle en 21:9 comme Sony sait si bien les faire. Le smartphone bénéficie par ailleurs d’un Snapdragon 855+ de Qualcomm, le processeur pour mobile le plus puissant à l’heure actuelle, en attendant la sortie imminente du 865. De quoi lui assurer d’excellentes performances dans les jeux, mais si les hardcore gamers ne constituent pas sa cible principale.

Le Galaxy Z Flip profite de 8 Go de RAM et de 256 Go de stockage. Notez sur ce point qu’il est impossible d’y adjoindre la moindre carte microSD et qu’il faudra se contenter de cet espace, somme toute assez conséquent.

L’appareil dispose en fait de deux batteries, lesquelles totalisent une charge électrique de 3300 mAh. En théorie, l’appareil devrait donc profiter d’une journée et demie d’autonomie. Nous vous confirmerons ce point lors de notre test complet qui ne devrait pas tarder à venir.

Prix et disponibilité du Galaxy Z Flip

Le Galaxy Z Flip est disponible depuis le 14 février au prix de 1500 euros dans deux coloris : Mirror Purple et Mirror Black. Le téléphone a connu un succès tel qu’il s’est rapidement retrouvé en rupture de stock. Un réapprovisionnement devrait très prochainement avoir lieu. Une 3e édition signée Thom Browne est également accessible en précommande et sera officiellement disponible à compter du 6 mars prochain. Vendue nettement plus cher (elle coûte 2580 euros), celle-ci offre de nombreux bonus. Le smartphone est tout d’abord pourvu d’une bande rouge/blanche/bleue et bénéficie d’un dos mat, contrairement aux deux modèles Mirror Purple et Mirror Black qui laissent de vilaines traces de doigts à cause de leur carrosserie glossy. Dans la boîte de cette édition vraiment très spéciale, on trouve également des Galaxy Buds+, ainsi qu’une Galaxy Watch Active 2 toujours aux couleurs de Thom Browne.

Notez par ailleurs que tous les modèles de Z Flip disposent d’une garantie Samsung Care+. Une fois l’appareil acquis, l’utilisateur a 30 jours pour activer cette garantie. Dès lors, son smartphone est couvert pendant 1 an en cas de pépin dans le cadre d’une « utilisation normale », nous a spécifié Samsung. Une franchise de 109 euros s’applique dans tous les cas.

Alors au final, que vaut le Galaxy Z Flip ?

Au premier abord, le Galaxy Z Flip est un appareil qui nous a énormément séduits. Certains diront que l’appareil se destine essentiellement à un public féminin, mais ce n’est pas vraiment le cas. Le Z Flip se dédie à toutes celles et ceux qui aimeraient disposer d’un « grand » téléphone sans pour autant avoir à en supporter les inconvénients. L’appareil se glisse parfaitement dans la poche et sait se faire oublier. Alors certes, son prix élevé risque d’en rebuter plus d’un, mais à sa décharge, il est nettement moins onéreux qu’un Galaxy Fold premier du nom (800 euros de moins, ça compte). Bref, malgré quelques déconvenues comme la taille de l’écran externe, voilà une première prise de contact franchement réussie ! 

A découvrir :



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Amazon lance Honeycode : créez des applications web et mobiles sans coder

Amazon lance Honeycode, une plateforme qui permet de développer des applications web et mobiles sans compétences en programmation. En se basant sur des templates prédéfinis, les utilisateurs ont la possibilité de créer rapidement des applications sans écrire une seule ligne…