Tout savoir sur le Huawei P40 Pro

Le Huawei P40 Pro est lancé dans un contexte très particulier. Le flagship du constructeur chinois pour le premier semestre 2020 devrait être privé des services Google à cause du maintien des sanctions américaines contre Huawei, interdit de traiter avec les sociétés US. Dans le même temps, cette année doit être celle de la démocratisation de la 5G, un domaine sur lequel la marque a forcément un rôle à jouer.

Lire la suite
Notre avis
Fiche technique du Huawei P40 Pro
Dimensions158,2 x 72,6 x 8,95 (mm)
Poids203g
Ecran6,58" OLED
FHD+ | 2640 x 1200p | 441ppi
90 Hz
ChipsetKirin 990 5G
OSAndroid 10 + EMUI 10.1
RAM8 Go
Stockage256 Go
microSDNon (NM Card)
Capteur principal50MP, f/1.9 + 40MP, f/1.8 + 12MP, f/3.4 + TOF
Capteur secondaire32MP, f/2.2
Batterie4200 mAh (SuperCharge 40W)
5GOui
BiométrieScanner d’empreinte sous l'écran et reconnaissance faciale
Résistance à l'eauIP68

Au moment où ces lignes sont écrites, on ignore encore comment Huawei va gérer cette transition 4G/5G avec son P40 Pro. Ce dernier sera équipé de la dernière puce haut de gamme maison, le Kirin 990. Mais il existe deux versions de ce SoC : l’un intégrant nativement un modem 5G et l’autre non. Il pourrait donc y avoir deux variantes du P40 Pro, l’une compatible 5G (et donc forcément plus chère) et l’autre restant au LTE pour les utilisateurs qui ne sont pas prêts à payer plus pour une technologie inexploitable en France début 2020.

Il n’est pas non plus exclu que le fabricant ne décide d’imposer la 5G sur le P40 Pro afin d’augmenter ses marges et donner à son produit une image ultra premium. Dans ce cas, le P40 pourrait être disponible en 4G pour les budgets plus serrés. Le problème d’une telle stratégie est qu’il n’est pas acquis que le P40 sorte en France. Huawei n’a commercialisé dans l’hexagone que le Mate 30 Pro et non le Mate 30, ce qu’il avait déjà fait par le passé, avec la série des Mate 10 par exemple. Mais ici, cette absence du Mate 30 s’explique par le fait que Huawei ne s’attend pas à faire un carton chez nous avec ses nouveaux smartphones privés du Play Store et des applications Google.

Le mobile aura bien Android 10, puisque le système d’exploitation mobile en lui-même est open source. Mais l’expérience proposée sera incomplète, même si Huawei fait des efforts pour développer son propre écosystème alternatif à celui de Google. Cela va forcément impacter négativement les ventes en occident, où les utilisateurs ne sont pas prêts à débourser autour des 1000 euros pour un appareil sans Play Store. C’est bien moins important en Chine, où les Mate 30 sans Google ont d’ailleurs cartonné.

Côté design, le P40 Pro n’a pas de secret. Au dos, ce sont cinq capteurs photo qui sont présents, logés dans un module de forme rectangulaire placé en haut à gauche. Un choix proche de celui de Samsung pour son Galaxy S20 Ultra. De l’autre côté, on retrouve un grand écran OLED incurvé, qui tombe sur les bords. Pas d’encoche ni de bordure en haut, le double capteur photo est intégré dans un poinçon en haut à gauche de la dalle, comme sur le Galaxy S10+. Avec la bagatelle de sept modules photo, le P40 Pro devrait confirmer que la gamme P de Huawei met le paquet sur la photographie. Le lecteur d’empreintes est quant à lui intégré sous l’écran.

Dans cette guerre des chiffres que se livrent les fabricants, Huawei entend bien ne pas se laisser distancer. Le P40 Pro est attendu avec pas moins de 12 Go de RAM et 512 Go d’espace de stockage avec technologie UFS 3.0 ultra rapide. Pour l’autonomie, c’est une batterie d’une généreuse capacité de 4500 mAh qui est livrée sur ce smartphone. Les fonctionnalités de recharge sans fil et recharge inversée (permettant d’utiliser la batterie du P40 Pro pour recharger d’autres appareils, comme des écouteurs wireless) sont bien présentes. La vitesse de la recharge sera aussi particulièrement scrutée. Huawei voudra sans doute rester supérieur à Samsung dans le domaine et aller titiller Oppo.

Comparatif prix du Huawei P40 Pro
Actualités sur le Huawei P40 Pro
Tous les articles