Avis Surfshark VPN : prix, sécurité, vitesse, fonctions, on vous dit tout

Surfshark est un VPN qui se fait de plus en plus connaître et qui ne cesse de s'améliorer depuis son lancement il y a quelques années. Porté par la fougue de sa jeunesse, il est venu donner un coup de pied dans la fourmilière et s'impose comme un concurrent sérieux aux grands services de réseau privé virtuel. Nous avons utilisé Surfshark, voici ce que l'on en retient.

dès 2.09€
Satisfait ou remboursé 30 jours
3000 serveurs
Connexions simultanées illimités
65 pays couverts
8.7
plus de détails

Caractéristiques complètes du VPN Surfshark.

- 78%
2.09€/mois
Pendant 24 mois
- 69%
2.95€/mois
Pendant 12 mois
9.60€/mois
Pendant 1 mois
Vitesse
Qualité/Prix
Sécurité
Fonctionnalités
Support Client
Simplicité

Surfshark est un acteur récent sur le marché des services VPN puisqu'il a débarqué seulement en 2018, alors que des références du secteur étaient déjà bien installées. Conscient qu'il allait être difficile de se faire une place face à des noms connus du grand public comme NordVPN, ExpressVPN, CyberGhost ou HideMyAss, la plateforme a tout misé sur le rapport qualité-prix pour attirer les utilisateurs. Pour ce faire, Surfshark affiche un tarif attractif tout en offrant des fonctionnalités que l'on ne retrouve pas partout. Mais ce VPN tient-il ses promesses sur d'autres aspects, comme les débits, la sécurité et la levée des restrictions géographiques des contenus ? Nous l'avons testé pour vous donner notre avis sur cette alternative aux pontes des plateformes VPN et juger s'il mérite sa place parmi les meilleurs VPN.

Surfshark
Crédit : Surfshark

Combien coûte Surfshark ?

Surfshark propose l'un des meilleurs prix du marché des VPN payants grâce à une formule engageant sur 24 mois, mais permettant de réduire le coût mensuel de la plateforme à très peu cher. Les prix évoluent régulièrement, notamment sous l'influence de la valeur des devises, le dollars des États-Unis faisant office d'étalon monétaire. Au moment où ces lignes sont écrites, les deux années d'abonnement à Surfshark coûtent 54,36 euros. De plus, deux mois sont offerts, faisant passer l'offre à 26 mois au lieu de 24. Cela donne un prix de revient de 2,09 euros par mois. Après cette période, l'utilisateur passe automatiquement à une facturation annuelle.

Celle-ci justement est affichée à 43,55 euros pour un premier abonnement, soit 3,63 euros mensuels. Après les douze premiers mois, le tarif passe à 54,36 euros annuels. Pour une facturation tous les mois, le tarif est bien moins intéressant : comptez 11,78 euros mensuels. Dans notre cas, après avoir souscrit à l'abonnement de deux ans, Surfshark nous a proposé de prolonger l'offre de 12 mois pour la porter à trois ans pour 22,79 euros supplémentaires. Le VPN revient alors à 1,89 euro mensuel.

Surfshark
Crédit : Surfshark

Surfshark propose également un bundle comprenant à la fois son VPN, son antivirus, son moteur de recherche et son alerte de fuites de données. Tous ces services sont regroupés sous un pack baptisé Surfshark One, qui est forcément un peu plus cher. Un supplément de 35,36 euros est demandé pour la période de 26 mois décrite ci-dessus, soit 1,36 euro par mois en plus. L'offre est également disponible pour un an ou au mois.

Il faut ajouter à ces tarifs ceux de la TVA (20% en France). Surfshark vous laisse choisir le pays de votre résidence fiscale sans demander de document justificatif, sachez que de nombreux états n'appliquent pas de TVA sur ce type de produit. Le paiement peut être réalisé par carte bancaire, PayPal, Google Pay, Amazon Pay et en cryptomonnaie (Bitcoin, Ethereum, Ripple) via les plateformes CoinGate et CoinPayments.

dès 2.09€
Satisfait ou remboursé 30 jours
3000 serveurs
Connexions simultanées illimités
65 pays couverts
8.7
plus de détails

Caractéristiques complètes du VPN Surfshark.

- 78%
2.09€/mois
Pendant 24 mois
- 69%
2.95€/mois
Pendant 12 mois
9.60€/mois
Pendant 1 mois
Vitesse
Qualité/Prix
Sécurité
Fonctionnalités
Support Client
Simplicité

Comment résilier et être remboursé par Surfshark ?

Résilier son abonnement à Surfshark permet d'annuler le renouvellement automatique du paiement. Contrairement à d'autres services VPN qui permettent de mettre un terme à son forfait en quelques clics dans les paramètres, Surfshark oblige à contacter le service client pour demander une résiliation. Une politique qui n'est pas de notre goût et qui vise à retenir les clients. Heureusement, les conseillers sont plutôt réactifs au traitement des demandes, mais nous vous en parlons plus en détails en fin d'article.

Comme la plupart des VPN payants, Surfshark présente une garantie de remboursement de 30 jours. Vous disposez donc ce délai pour vous manifester auprès du service client et exiger que l'on vous rembourse la somme investie, quel que soit le forfait que vous avez souscrit. Vous n'avez pas besoin de justifier ce choix auprès des conseillers ou d'une raison valable pour en bénéficier.

Surfshark
Crédit : Surfshark

Qu'est-ce qu'un VPN ? Quels sont les avantages de Surfshark ?

VPN signifie “Virtual Private Network”, ou “Réseau privé virtuel” dans la langue de Molière. Un service de VPN permet de faire transiter son trafic par un serveur privé tiers qui sert d'intermédiaire, que ce soit dans le sens de la réception ou de la transmission de données. Cela permet de masquer son adresse IP ainsi que sa localisation. Les informations émises ou reçus sont également chiffrées de bout en bout pour parer à leur éventuelle subtilisation.

Concrètement, Surfshark autorise ses utilisateurs à accéder à des contenus géobloqués en se connectant à des serveurs situés dans d'autres régions du monde et renforce leur confidentialité et leur sécurité sur internet. Veuillez consulter notre dossier consacré au fonctionnement des VPN pour plus de détails sur la technologie sur laquelle ils reposent et quelle peut être leur utilité.

Sur quels appareils Surfshark est-il disponible ?

Un client Surfshark est disponible sur les supports de bureau Windows, Linux et Mac, sur appareils mobiles via Android et iOS ainsi que sous la forme d'une extension pour navigateur sur Google Chrome, Mozilla Firefox et Microsoft Edge. Une application est également disponible pour FireStick et Fire TV d'Amazon. La prise en charge de ces différents écosystèmes permet déjà de couvrir de larges besoins, mais il est encore possible d'étendre la protection accordée par Surfshark à d'autres plateformes.

Surfshark
Crédit : Surfshark

Il est en effet possible d'utiliser le VPN directement à la source de son réseau domestique, à savoir le routeur. La manipulation peut rebuter les novices et ne fonctionne pas sur tous les équipements réseau, mais ce faisant, tous les appareils connectés du domicile sans exception peuvent bénéficier de la connexion VPN de Surfshark : domotique, box TV, Smart TV, consoles… L'autre avantage est de n'avoir à installer le VPN qu'une seule fois et pas sur l'ensemble de ses terminaux.

Sur combien d'appareils peut être installé Surkshark avec un seul compte ?

La majorité des principaux services de VPN imposent une limite d'appareils sur lesquels ils peuvent être utilisés en simultané, généralement entre 5 et 7. Surfshark se démarque de ses rivaux en la matière en faisant sauter ce plafond et en autorisant la connexion d'un nombre illimité d'appareils. Cela fait de Surfshark une solution idéale pour ceux qui désirent protéger un grand nombre d'appareils sans pouvoir installer de VPN au niveau du routeur. C'est aussi très utile pour partager son compte entre plusieurs utilisateurs sans se soucier d'une limitation d'appareils acceptés.

À combien de serveurs peut-on accéder avec Surfshark ?

Surfshark dispose de plus de 3200 serveurs répartis dans 65 pays. Si la répartition géographique est bonne, on note que ce VPN est moins bien pourvu en volume de serveurs que les cadors du secteur comme NordVPN, mais ce nombre reste très honorable. Comme toujours avec ce type de plateforme, l'Amérique et l'Europe sont particulièrement gâtés en serveurs alors que l'Afrique et le Moyen-Orient sont très peu représentés. Les États-Unis concentrent une très grande partie des localisations et des serveurs. La France recense trois zones de serveurs, à Bordeaux, à Marseille et à Paris. En Europe, seuls le Royaume-Uni et l'Espagne font aussi bien.

Surfshark propose également ce qu'il appelle le MultiHop, qui fait passer le trafic internet à travers deux serveurs intermédiaires situés dans des pays différents afin d'ajouter une couche de sécurité. Les emplacements MultiHop sont peu nombreux mais deux passent par la France : un en premier serveur (puis un serveur suédois prend le relais) et l'autre en second serveur (en provenance d'un serveur situé au Royaume-Uni). Pour se connecter en dernier lieu à un serveur aux États-Unis avec cette option, l'utilisateur a trois choix “d'escale” pour son trafic internet : l'Australie, le Canada et les Pays-Bas.

Surfshark
Crédit : Surfshark

Quelles sont les fonctionnalités de Surfshark ?

Pour se démarquer les uns des autres et offrir un service additionnel à ses clients, les VPN incluent toujours des fonctionnalités avancées dans leurs offres. Surfshark n'échappe pas à la règle et parvient même à se distinguer avec des options que l'on ne trouve pas partout. L'une de ces feature est CleanWeb, qui bloque les publicités et les logiciels malveillants avant leur chargement. La différence avec un adblock classique est que le CleanWeb de Surfshark n'agit pas qu'au niveau d'un navigateur, et peut bloquer les contenus indésirables au sein même des logiciels et applications. La bases de données est régulièrement mise à jour et recense déjà plus d'un million de sources infectées. En plus d'améliorer la sécurité, empêcher le chargement des publicités mal intentionnées permet de réduire la consommation de données mobiles et d'accélérer la vitesse de navigation.

Une autre fonction bien utile est le Bypasser, qui permet à l'utilisateur d'établir une liste blanche d'applications et de sites web spécifiques qui obtiennent l'autorisation d'opérer sur le réseau traditionnel, sans passer par le VPN. Le Bypasser a plusieurs utilités, et notamment celle de soumettre les applications et sites bancaires à un régime normal afin de ne pas mettre en alerte sa banque qui aurait détecté que vous tentez une connexion depuis un pays étranger par exemple. Certains organismes vont jusqu'à suspendre l'accès au compte s'ils repèrent une activité anormale. Cette fonction peut aussi écarter les jeux vidéo en ligne ou le cloud gaming afin de profiter des meilleures performances pour sa session de jeu.

Surfshark dispose d'une fonction Kill Switch, devenue très populaire sur les plateformes VPN. On peut la présenter comme un filet de sécurité en cas d'interruption de la connexion VPN. Si un problème surgit avec le réseau privé virtuel, ne serait-ce que pour quelques secondes, la connexion à internet est automatiquement coupée afin de ne pas générer du trafic qui ne soit pas protégé. La connexion est réenclenchée dès que le VPN est de nouveau en service. Il s'agit d'une mesure d'urgence qui a vocation à s'activer dans de rares situations.

Surfshark
Crédit : Surfshark

En activant l'IP dynamique, l'utilisateur a l'opportunité de changer automatiquement d'adresse IP tout en conservant le même emplacement VPN. Cette fonction est utilisée par défaut avec le protocole WireGuard sans besoin d'être activée.

Une suite Surfshark One est disponible comprenant le VPN, mais aussi trois autres services : Surfshark Antivirus, Surfshark Search et Surfshark Alert. Surfshark Antivirus est un antivirus classique, qui permet d'effectuer des scans de ses appareils et de planifier des analyses à intervalle régulier afin de supprimer les menaces. Il propose aussi une protection en temps réelle contre les applications et les fichiers malveillants sur Android, et prochainement sur Windows.

Surfshark Search est un moteur de recherche sans publicité ni liens sponsorisés, sur lequel les requêtes ne laissent aucune trace. Surfshark Alert est un outil qui vous prévient lorsqu'une fuite de vos données personnelles est détectée sur internet : identifiants, mots de passe, comptes de messagerie, cartes et comptes bancaires… Si vos informations apparaissent en ligne, vous être prévenu afin de pouvoir agir le plus rapidement possible, avant que des pirates n'en profitent pour accéder à vos comptes en ligne.

dès 2.09€
Satisfait ou remboursé 30 jours
3000 serveurs
Connexions simultanées illimités
65 pays couverts
8.7
plus de détails

Caractéristiques complètes du VPN Surfshark.

- 78%
2.09€/mois
Pendant 24 mois
- 69%
2.95€/mois
Pendant 12 mois
9.60€/mois
Pendant 1 mois
Vitesse
Qualité/Prix
Sécurité
Fonctionnalités
Support Client
Simplicité

Netflix, YouTube, Prime Video, Disney+, HBO Max : peut-on accéder à des contenus géo-bloqués avec Surfshark ?

De très nombreux utilisateurs ont avant tout recours à un VPN pour débloquer les restrictions géographiques liées à certains contenus, notamment vidéo. C'est d'autant plus vrai en France, pays soumis à une chronologie des médias qui certes lâche du lest mais qui reste tout de même contraignante. L'autre intérêt est d'accéder aux services et chaînes françaises (Canal+, TF1, M6, France TV, Molotov, OCS) depuis un pays étranger.

Nord VPN Amazon Prime Video
Depuis la France, le film The Tomorrow War est indisponible. Crédit : Amazon Prime Video

C'est d'ailleurs par ici que nous avons débuté nos tests, et le constat est très mitigé. Depuis l'étranger, nous avons été en mesure d'utiliser Molotov et de regarder les directs et replays des chaînes du groupe France Télévision. Par contre, il nous a été impossible de profiter des services des groupes TF1 et M6. C'est un inconvénient notable à mettre au débit de Surfshark pour les expatriés, voyageurs et frontaliers qui souhaitent accéder aux chaînes françaises, alors que d'autres plateformes VPN comme NordVPN et ExpressVPN parviennent à déjouer les défenses mises en place par TF1 et M6.

L'autre volet de nos essais a été d'essayer d'accéder au catalogue de différentes plateformes de SVOD aux États-Unis, généralement plus fourni qu'en France. Dans ce cas, Surfshark se montre plus utile, tout en présentant tout de même des faiblesses. Nous avons pu accéder aux contenus américains de Netflix, Amazon Prime Video et Disney+. Pour ce dernier, le pack comprenant également Hulu et ESPN+ nous a même été rendu disponible. Par contre HBO Max n'a pas fonctionné en nous connectant à un serveur américain de Surfshark.

Nord VPN Amazon Prime Video
Sur un serveur Surfshark localisé aux États-Unis, The Tomorrow War est débloqué. Crédit : Amazon Prime Video

Nous avons par contre été capable de nous connecter au HBO Max mexicain. Une bonne nouvelle pour les amateurs de sport car HBO Max Mexico dispose des droits TV pour la retransmission de la Ligue des Champions de football européenne. Sur la plateforme belge RTLPlay, nous avons vécu une expérience surprenante : nos premières tentatives de connexion furent des échecs, avant de trouver une parade. Nous nous sommes connectés depuis un serveur belge avant de lancer un direct, et un message d'erreur s'est affiché. Puis en désactivant le VPN, nous avons pu accéder au contenu qui nous intéressait. Étrange, mais les Belges exilés peuvent donc profiter de RTLPlay, ainsi que les Français qui souhaiteraient visionner les quelques matchs de Ligue des Champions diffusés sur la plateforme.

Interface et facilité d'utilisation de Surfshark

Une fois l'abonnement souscrit, il ne vous reste plus qu'à installer Surfshark sur les appareils de votre choix. Un système de connexion est mis en place pour ne pas avoir à entrer son identifiant et son mot de passe à chaque fois mais uniquement un code à 6 chiffres, qu'il faut valider depuis un autre terminal depuis lequel vous êtes connecté (celui avec lequel vous vous êtes inscrit par exemple). C'est bien plus simple comme cela, surtout si l'on a créé un mot de passe fort et que l'on n'utilise pas de gestionnaire de mots de passe. Les premières étapes de configuration sont en anglais par défaut, mais il est par la suite possible de changer la langue de l'interface via les paramètres.

Le bouton de connexion rapide pour ne pas avoir à étudier une liste de pays ou de serveurs est configurable selon trois options :

  • Serveur le plus rapide (calculé en fonction de la distance et de la charge d'occupation)
  • Pays le plus proche (serveur le plus rapide d'un autre pays que le vôtre)
  • Emplacement préféré (il faut choisir manuellement son serveur ou son emplacement)

L'application affiche également les emplacements récemment utilisés pour les retrouver rapidement. Autrement, la traditionnelle liste de pays, de localisations et de serveurs permet de faire plus précisément son choix, avec bien sûr une barre de recherche pour tomber plus vite sur son objectif.

Surfshark
Crédit : Surfshark

L'UI n'est pas très esthétique mais c'est le cas de bien des services VPN, et elle accomplit au moins l'essentiel : elle est sobre et simple à prendre en main. Sur certaines plateformes comme Windows, le mode sombre est pris en charge.

Débits et vitesse de connexion avec Surfshark

Un grand inconvénient de l'utilisation d'un VPN est la perte de performances de la connexion. Logique, les données doivent effectuer un détour par un serveur tiers parfois situé loin. Mais les meilleurs VPN parviennent tout de même à conserver une bonne vitesse, voyons voir ce qu'il en est de Surfshark. Avec notre connexion standard sans VPN activé, nous avons mesuré des débits de 190 Mbps en téléchargement et de 233 Mbps en téléversement, pour une latence de 5ms.

Nous nous sommes ensuite connecté au serveur le plus rapide disponible. Un autre test de débits a permis de s'assurer que la connexion restait très convaincante avec 173 Mbps en débits descendants et 157 Mbps en débits montants, plus impacts. C'est surtout la latence qui pose ici problème, affichée à 61 ms. Nous avons ensuite testé un serveur distant, localisé aux États-Unis. Les débits sont encore descendus, mais dans une faible proportion : 152 et 117 Mbps respectivement en download et en upload. Logiquement, la latence commence à atteindre un niveau élevé, de 109 ms ici, mais ce n'est pas tout une mauvaise donnée pour un trafic qui transite outre-Atlantique.

Surfshark
Crédit : Surfshark

Comparativement à d'autres services VPN, Surfshark s'en sort vraiment très bien en termes de performances, surtout pour son prix. C'est une excellente surprise. Les vidéos se lancent assez rapidement et la navigation reste agréable, on constate peu de ralentissements. La qualité de l'image n'est cependant pas toujours la meilleure lors des heures de pointe. Bien sûr, la latence empêche de jouer en ligne ou en cloud gaming dans de bonnes conditions.

A noter que d'une manière générale, nous avons trouvé que Surfshark est un peu plus lent à se connecter au serveur VPN choisi que d'autres services, même si l'expérience demeure tout à fait acceptable.

Sécurité, confidentialité et vie privée avec Surfshark

Comme d'autres services de VPN, Surfshark a fait le choix d'installer son siège social dans les îles Vierges Britanniques. Il s'agit d'un territoire d'outre-mer appartenant au Royaume-Uni, mais qui n'est pas soumis à la même législation. Surfshark n'a ainsi pas d'obligation de conserver et encore moins de partager les données d'activité de ses utilisateurs. La plateforme en profite et assure ne pas enregistrer les journaux de connexion de ses clients. Même si des agences de renseignement ou des tiers ordonnent de fournir les informations d'un utilisateur, Surfshark n'aura tout simplement rien à leur donner. De plus, les serveurs du service ne sont pas constitués de disques durs standards mais de mémoire RAM, qui est réinitialisée à chaque redémarrage (fréquent) des serveurs.

Les protocoles VPN utilisés sont OpenVPN (UDP ou TCP), IKEv2 et WireGuard. Du classique donc, Surfshark n'a pas (encore ?) développé son protocole maison personnalisé comme certains de ses concurrents. Par défaut, la plateforme détermine quelle est la meilleure option en fonction du serveur auquel on se connecte pour assurer une connexion rapide et stable. C'est souvent le protocole WireGuard qui est privilégié, plus récent et plus efficient, qui est activé. Il est aussi possible de forcer l'usage d'un protocole en particulier via les paramètres.

Surfshark
Crédit : Surfshark

Un quatrième protocole VPN, Shadowsocks, était disponible sur Surfshark, mais celui-ci n'est plus pris en charge depuis le 11 novembre 2021. Celui-ci était utile pour se connecter depuis des régions du monde où des restrictions d'accès aux contenus et aux plateformes sur internet sont particulièrement virulentes, comme la Chine, qui a installé ce que l'on appelle “le Grand pare-feu de Chine” en référence à la Grande Muraille. Mais seulement 0,5% des utilisateurs du service y avaient recours, et Surfshark a décidé de mettre un terme au support afin de se concentrer sur les autres protocoles, qui peuvent aussi fonctionner en Chine.

L'intérêt d'un VPN digne de ce nom n'est pas seulement de masquer son adresse IP, mais aussi de chiffrer son trafic internet. Cela permet de sécuriser ses données en cas d'interception des échanges à un endroit ou à un autre de la chaîne, ainsi que de tromper son fournisseur d'accès à internet. Surfshark encode toutes les communications avec l'algorithme AES-256, largement répandu parmi les services VPN et utilisé par le gouvernement américain à des fins de sécurité. Il est absolument impossible de casser le chiffrement AES-256. Surfshark utilise par ailleurs des DNS privés avec protection contre les fuites.

Surfshark a fait l'objet d'un audit indépendant d'un spécialiste du domaine, la société de cybersécurité allemande Cure53, qui s'est aussi occupée d'auditer des services comme ExpressVPN et Mozilla VPN. Celle-ci s'est particulièrement attachée à la sécurité des extensions de navigateurs et a conclu que Surfshark “fait forte impression et n'est exposé à aucun problème, que ce soit en matière de vie privée ou qu'il s'agisse de domaines de sécurité plus généraux“.

Service client

Le service client de Surfshark est disponible 7j/7 et 24h/24 pour répondre aux questions et s'occuper de la procédure de remboursement le cas échéant. Il n'est pas possible de les contacter par téléphone, mais seulement par chat depuis le site web. Il n'existe pas non plus la capacité d'échanger avec des conseillers en français pour le moment, seul l'anglais est pris en charge. Le service client est par contre très réactif, il n'y a presque pas eu de temps d'attente à chacune de nos sollicitations. Pour la résolution de problèmes techniques, de nombreuses ressources sont par ailleurs disponibles.

dès 2.09€
Satisfait ou remboursé 30 jours
3000 serveurs
Connexions simultanées illimités
65 pays couverts
8.7
plus de détails

Caractéristiques complètes du VPN Surfshark.

- 78%
2.09€/mois
Pendant 24 mois
- 69%
2.95€/mois
Pendant 12 mois
9.60€/mois
Pendant 1 mois
Vitesse
Qualité/Prix
Sécurité
Fonctionnalités
Support Client
Simplicité