YouTube : les marques retirent leurs pubs à cause de vidéos exploitant des enfants

Maj. le 20 juin 2018 à 18 h 43 min

HP, Mars, Lidl, Deutsche Bank… plusieurs grandes marques ont décidé de retirer leurs publicités sur YouTube jusqu’à nouvel ordre. Elles reprochent à la plateforme de vidéo de YouTubed’avoir diffusé leurs publicités sur des vidéos dans lesquelles des enfants étaient humiliés.

youtube humilier enfants

Le pire de l’humanité se retrouve parfois sur YouTube. On se souvient de cette femme qui avait tué son petit ami par accident pour les besoins d’une vidéo. Plusieurs marques ont pris la décision de suspendre leurs campagnes publicitaires sur YouTube. Parmi elles, on compte Deutsche Bank, Adidas, HP, Mars, Lidl, ou encore Mondelez (Oreo, Milka, Cadburry…). Elles accusent YouTube d’avoir diffusé leurs publicités sur des vidéos jugées choquantes dans lesquelles on voit des enfants se faire maltraiter ou humilier.

Les marques reprochent à Youtube des les associer à des vidéos exploitant des enfants

« Nous sommes choqués et horrifiés de voir que nos publicités apparaissaient sur des contenus aussi inappropriés. Nous avons décidé de suspendre immédiatement toutes nos publicités sur YouTube et Google et ne ferons pas machine arrière avant d’être certains que les garde-fous nécessaires sont en place », a par exemple déclaré Mars dans un communiqué.

Symbole de cette pratique, la chaîne Toy Freaks, dont les vidéos ont été visionnées des millions de fois. Un père de famille martyrisait ses deux enfants avec des blagues douteuses ou des défis mettant en péril leur intégrité physique. YouTube a réagit en supprimant la chaîne et les vidéos, mais le mal est fait. Dans un autre style, des vidéos publiées directement par des mineurs se sont retrouvées inondées de commentaires pédophiles. Inacceptable pour les marques.

Directement touché au porte-feuille, YouTube a annoncé des mesures pour que ce genre de situation ne se reproduise pas dans l’avenir. « Aucune publicité ne devrait apparaître sur ce genre de contenus et nous faisons de notre mieux pour corriger ça », a assuré la plateforme de vidéos. YouTube a suspendu plusieurs dizaines de chaînes incriminées, supprimé des milliers de vidéos et envisage de désactiver les commentaires sur certains types de vidéos. YouTube avait déjà agi début novembre 2017 en censurant des parodies trash de dessins animés pour les enfants.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
YouTube en panne : pourquoi le site était hors ligne cette nuit

YouTube était en panne pendant une grosse partie de la nuit du 16 au 17 octobre 2018. Pendant plusieurs heures, YouTube, YouTube TV et YouTube Music étaient inaccessibles dans plusieurs régions du monde. On fait le point sur cette panne d’envergure.  Aux…