YotaPhone : le smartphone aux deux écrans disponible dès novembre !

Maj. le 21 août 2018 à 13 h 27 min

Alors que nous évoquions la venue d’un premier smartphone Android avec double affichage, il est questions aujourd’hui d’une date de sortie (non précise) et d’un prix de lancement du YotaPhone présenté au Mobile World Congress.

Le téléphone russe devrait plaire à plus d’un avec des caractéristiques plutôt intéressantes et la nouveauté du second écran E-ink qui devrait faire la différence face à la concurrence.

yotaphone

Le YotaPhone et son écran E-Ink sera disponible en novembre

Le premier point à considérer sur ce smartphone est qu’il possède un premier écran LCD, chose tout à fait normale à priori. Mais le petit plus est qu’il est doté d’un deuxième écran à encre numérique.

Oui, il s’agit bien des mêmes écrans que l’on retrouve sur les liseuses d’ebooks qui tentent par la technologie de reproduire l’aspect papier des livres de plus en plus oubliés de nos jours (il faut dire qu’il est plus facile de transporter ses livres numériques que sa bibliothèque).

Pour les caractéristiques du téléphone, nous retrouverons celles qui suivent :

  • OS : Android 4.3
  • Affichage : écran LCD de 4.3 pouces, pour une résolution HD de 1280 x 720 pixels + écran E-Ink de 640 x 360 pixels à encre numérique
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon S4 Pro cadencé à 1.7 GHz
  • Mémoire : 2 Go de RAM
  • Stockage : 32 ou 64 Go de mémoire interne
  • Multimédia : appareil photo de 12 mégapixels
  • Réseau : Wi-Fi, 4G LTE
  • Connectivité : Bluetooth 4.0
  • Autonomie : batterie de 2100 mAh

Certains détails manquent encore à l’appel sur le téléphone et nous ne manquerons pas de les compléter si de nouvelles spécifications sont annoncées (dimensions, poids, etc.), tandis qu’une commercialisation est prévue prochainement pour le smartphone, à compter du mois de novembre pour un prix plutôt raisonnable de 500€.

Trouvez-vous l’idée de l’écran avec encre numérique sympathique, ou est-ce un « gadget » de plus qui ne vous intéresse pas ? Nous serions curieux de savoir si nous avons de vrais passionnés de lecture parmi nous.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…

Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

Huawei continue d’encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d’Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l’abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet…

Samsung prépare un zoom optique x5 pour rivaliser avec Huawei

Samsung vient d’annoncer la production de masse d’un module photo équipé d’un zoom optique x5. Grâce à ce nouveau composant, le constructeur sud-coréen cherche à rivaliser avec Huawei, qui est devenu depuis son P20 Pro le roi de la photo…

Huawei demande à l’Europe de l’aider contre les États-Unis

Huawei se cherche des alliés dans la guerre qu’il est en train de mener face aux États-Unis. Le groupe chinois tente de convaincre l’Union Européenne de l’aider, arguant notamment que les Américains n’hésiteront pas à s’en prendre à d’autres entreprises…