Xiaomi ne commercialisera pas ses smartphones à l’international dans l’immédiat

 

Lors d'une récente interview accordée à Re / Code, Hugo Barra vient à nouveau de s'exprimer sur les plans de Xiaomi concernant une commercialisation de ses smartphones à l'international, plus précisément aux USA. Et malheureusement, ce n'est pas demain la veille qu'on verra débarquer les mobiles du constructeur chinois chez nos voisins américains ou dans nos contrées.

  • A lire : Xiaomi a vendu 35 millions de smartphones en six mois

Xiaomi Mi Note Pro
Le Xiaomi Mi Note Pro.

Avant de pouvoir espérer voir les smartphones Xiaomi arriver officiellement dans nos contrées, il faudra visiblement attendre que la marque se lance aux USA puisque c'est ce marché que la firme semble viser en premier. Un lancement qui semble loin d'être imminent puisqu'avant cela, la société devra d'abord surmonter plusieurs obstacles et abattre un travail considérable.

Si le prix des smartphones Xiaomi reste on ne peut plus attractif, le modèle économique de la société n'est pas forcément des plus adaptés pour les marchés occidentaux. Aux Etats-Unis, la plupart des consommateurs achètent toujours leur smartphones grâce aux subventions opérateurs, tout comme c'est encore le cas chez nous, à des tarifs parfois plus avantageux que ceux d'un mobile Xiaomi acheté nu.

Par ailleurs, avant de s'exporter aux USA, la société veut d'abord mettre en place un véritable service client et d'après Hugo Barra, ça prendra encore plusieurs années. Par conséquent, pour l'instant, la firme se contente de tester le marché en commercialisant ses accessoires aux USA mais également dans certains pays d'Europe dont la France, par le biais de sa boutique en ligne.

  • Sur le même thème : Xiaomi débarque en France mais sans ses smartphones

Parallèlement à une potentielle commercialisation de ses smartphones en dehors de la Chine ou de l'Inde où la société vient récemment de lancer son Xiaomi Mi4i, Hugo Barra s'est également exprimé sur la seconde génération du Mi Band, tout en laissant entendre que celle-ci pourrait intégrer un capteur de fréquence cardiaque.

La première génération du bracelet connecté lancé l'an dernier avait obtenu un certain succès puisqu'avec lui, la société est parvenu à s'octroyer 25% du marché des trackers d'activité.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !