Wikipedia bannit le Ministère de l’Intérieur ! Motif : « foutage de gueule »

Maj. le 11 avril 2018 à 14 h 25 min

Incroyable mais vrai ! Wikipedia vient de bloquer pour un an l’accès à sa plateforme au Ministère de l’Intérieur. Motif : « attitude non collaborative », « passage en force » et « foutage de gueule ».

ministere interieur wikipedia

L’encyclopédie collaborative en ligne Wikipedia permet à quiconque de modifier un article à condition que l’information soit sourcée. Aujourd’hui, le site rassemble plus de 95 000 contributeurs dont 600 nouveaux chaque mois et représente environ 1,6 million d’articles dans sa version française qui se classe ainsi juste derrière la version anglaise.

Bien sûr, comme sur tous les sites, Wikipedia est également victime de trolls et si un logiciel automatique s’occupe d’en éliminer la majorité, le reste du travail est fait par un être humain. Des sanctions peuvent alors être prises. Et comme nous l’apprend aujourd’hui Le Canard Enchainé, la dernière en date remonte au 18 décembre 2015 et a été prise à l’encontre du Ministère de l’intérieur.

Désormais et durant une période d’un an, l’adresse IP du Ministère est bloquée. Ainsi, toute personne se connectant avec cette adresse ne sera plus en mesure de modifier le moindre contenu durant les 12 mois à venir. Un blocage qui n’est pas le premier puisqu’elle avait déjà été bloquée à six reprises pour une durée d’un mois, depuis 2007. Comme on peut le lire dans les lignes de l’hebdomadaire :

Les sauvageons de la Place Beauvau se sont déchaînés (…) Cette sanction exemplaire est réservée aux internautes qui abusent du Web pour transformer des articles sans motifs valables ou qui confondent forum de discussion et bagarre de cour de récré.

A noter que le Ministère de l’Intérieur n’en n’est pas à son premier avertissement puisqu’en 2013, il avait déjà subi un blocage après avoir modifié six fois en 30 minutes la fiche du Préfet de Police de l’époque, Bernard Boucault, afin de dissimuler ses démêlés avec les opposants au mariage pour tous.

En août dernier, l’un des membres du personnel du Ministère s’était également fait remarquer, dans le mauvais sens du terme, après avoir écrit « sale batar » (avec la faute!) sur l’une des pages de l’Encyclopédie. Et plus récemment, le Ministère qui faisait l’objet d’un signalement pour « vandalisme répété » s’était vu adresser le message suivant de la part de Wikipedia :

Veuillez cesser immédiatement toute dégradation de Wikipedia. Au prochain acte de vandalisme, vous serez interdits en écriture.

Malheureusement, ça n’a pas l’air d’avoir calmé le coupable ! Contacté par France Info, le Ministère de l’Intérieur a déclaré mener actuellement une enquête afin de retrouver l’auteur des trolls.

  • Plus de contenus insolites :

Posts not found

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Il tente de voler un smartphone et se noie dans le canal

En tentant de voler un smartphone, un homme d’une trentaine d’années est tombé dans le canal de l’Ourcq (Paris) ce dimanche 7 octobre 2018. Malgré la tentative de sa victime de le sauver, le voleur s’est noyé. Son complice a rapidement…