WhatsApp : un vaste réseau pédopornographique a été démantelé

Maj. le 30 mars 2018 à 11 h 58 min

On parle souvent des réseaux sociaux et des applications de discussion instantanée les plus sécurisées comme des nids à terroriste et comportements abjects. Aujourd’hui pourtant, un réseau pédopornographique majeur a été démantelé sur WhatsApp par Europol et Interpol, prouvant que le chiffrement n'empêche pas le bon fonctionnement de la justice.

whatsapp faille

Les réseaux sociaux et les applications de discussion instantanée les accompagnant sont devenus les plateformes majeures de discussion depuis l’arrivée du mobile. Aussi pratiques qu’elles puissent être, elles sont aussi souvent au centre d’un grand débat.

En effet, l’arrivée du chiffrement par défaut sur WhatsApp, Facebook Messenger et consorts est souvent vue comme un moyen pour les terroristes et autres malfaiteurs de pouvoir se soustraire aux yeux de la justice. Malgré tout, une vaste opération a été réussie récemment.

Un réseau pédopornographique découvert sur WhatsApp a été démantelé

En effet, les efforts conjoints d’Interpol et Europol ont réussi à démanteler un vaste réseau pédopornographique qui utilisait la plateforme de discussion à des fins terribles. Au total, ce sont 38 suspects qui ont été arrêtés avec cette opération pour 130 suspects identifiés.

Ceux-ci résidaient en Allemagne, Italie, Portugal, Espagne, Argentine, au Mexique, Pérou ou même en Colombie. L’opération s’est étendue sur 15 pays au total, et ce sont plus de 300 ordinateurs, smartphones, tablettes et disques durs contenant plusieurs téraoctets de données pédopornographiques qui ont pu être saisis.

C’est en passant par le réseau anonyme Tor que la police espagnole a commencé cette enquête mi-2016, baptisée Tantalio. Le réseau à présent démantelé était formé de 25 groupes WhatsApp accessibles uniquement par invitation.

On félicitera chaleureusement les forces de l’ordre pour la réussite de cette opération, et profitera de l’occasion pour rappeler que le chiffrement de nos applications, inquiétant toujours plus les autorités qui poussent une surveillance toujours plus massive, n'empêche fort heureusement pas la bonne application de la justice.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Kaspersky Antivirus a aidé les sites à vous espionner pendant des années

Kaspersky Antivirus a aidé les sites internet à espionner leurs visiteurs depuis l’automne 2015 : lorsqu’installé sur une machine, l’antivirus injectait en effet un identifiant unique sur les pages web, identifiant que les propriétaires de sites pouvaient discrètement récupérer et…

WhatsApp, Skype et Slack sont victimes d’une faille de sécurité

WhatsApp, Skype et Slack sont vulnérables. Ces trois logiciels reposent sur la technologie Electron, qui présente une importante faille de sécurité. Les développeurs ont été prévenus, mais ils font pour l’instant la sourde oreille et aucun correctif n’a été déployé…

WhatsApp : « 1000 Go d’internet gratuit » ? C’est une arnaque !

Une nouvelle arnaque circule sur WhatsApp : les chercheurs d’ESET expliquent que des personnes malveillantes sont en train de mener une campagne de monétisation au clic de grande ampleur.  Une nouvelle arnaque virale circule sur WhatsApp. Les chercheurs ont ainsi repéré…

Android : une simple vidéo permet de pirater des millions de smartphones

Une simple vidéo permet de pirater des millions de smartphones Android. Le problème vient d’une faille dans le framework Android Media. Google propose un patch depuis début juillet, mais des millions de smartphones restent vulnérables. D’autant plus qu’un développeur propose…

Surprise, vos données anonymes ne le sont pas du tout !

Vous pensiez vos données anonymes protégées ? Détrompez-vous ! Une étude révèle que les données anonymes sont en réalité une supercherie. 83% des Américains peuvent être ré-identifiés à partir de trois critères démographiques.

Firefox corrige une deuxième faille zero-day en 2 jours

Firefox vient de publier une nouvelle mise à jour, 48 heures environ après celle qui corrigeait une première faille zero-day. Le navigateur passe en version 67.0.4 qui corrige une deuxième vulnérabilité. Celle-ci est directement liée à la première. Un chercheur en sécurité du…