WhatsApp : son fondateur regrette d’avoir « vendu la vie privée de ses utilisateurs à Facebook »

Le fondateur de WhatsApp regrette amèrement son rachat par Facebook. Lors d’une interview accordée au magazine Forbes, Brian Acton, cofondateur de l’application de messagerie, est longuement revenu sur les raisons qui l’ont poussé à abandonner WhatsApp en 2017. Explications. 

facebook WhatsApp

« Au final j’ai vendu mon entreprise. J’ai vendu la vie privée des utilisateurs pour plus d’argent. J’ai fait un choix et un compromis, et je dois vivre chaque jour » explique Brian Acton, en référence au rachat de WhatsApp par Facebook en 2014. 3 ans après le rachat, l’homme de 46 ans a décidé de quitter le navire, en laissant tomber plus de 800 millions de dollars d’actions Facebook.

Le fondateur de WhatsApp regrette le rachat par Facebook

« J’ai été coaché pour expliquer qu’il serait très difficile de fusionner les données entre les deux systèmes » ajoute le milliardaire, en référence à l’enquête réalisée par l’Union européenne avant le rachat. La commission craignait en effet que les données des usagers WhatsApp soient absorbées par Facebook. Malgré les mises en garde, le réseau social n’a pas hésité à collecter les données personnelles des utilisateurs WhatsApp.

En conséquence, Facebook a même écopé d’une amende de 110 millions d’euros. « Ils ne représentent qu’un ensemble de pratiques commerciales et de principes avec lesquelles je ne suis pas forcément d’accord » assure Brian Acton. Suite à un profond désaccord avec Mark Zuckerberg, PDG de Facebook,  au sujet de la monétisation de WhatsApp, l’homme a claqué la porte de l’entreprise, suivi peu après par son PDG, Jan Koum. Lors du scandale Cambridge Analytica, Brian Acton s’était fendu d’un tweet explicite : « il est temps. #deletefacebook ». 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Twitter en panne pendant une heure : que s’est-il passé ?

Twitter était inaccessible pendant environ une heure dans la soirée du jeudi 11 juillet 2019. Le réseau social évoque un « changement de configuration interne » comme cause du problème technique. Pour le plus grand bonheur de Donald Trump, tout est désormais…

Instagram affiche désormais une popup anti-harcèlement en cas d’insultes

Instagram lance plusieurs fonctionnalités contre le harcèlement : l’application affiche désormais un message incitant l’utilisateur à modifier son message lorsqu’il poste des insultes, mais offre également un nouvel outil, « Restrict » aux utilisateurs pour bloquer ou restreindre les commentaires malveillants postés…

Instagram assure ne pas espionner vos messages

Instagram n’espionne pas vos messages pour vous diffuser des pubs ciblées, assure Adam Mosseri, le patron du réseau social. La plateforme, tout comme Facebook ou encore Google sont régulièrement accusés d’être envahissants sur la vie privée des utilisateurs. Jusqu’où vont-ils…

Facebook est prêt à payer pour pouvoir vous espionner

Facebook veut encore et toujours nos données personnelles. Mais cette fois, le réseau social est prêt à récompenser les utilisateurs qui acceptent de lui fournir plutôt que de les espionner sans leur consentement. Avec Study, la firme de Mark Zuckerberg…

Instagram : des pubs d’influenceurs vont envahir votre fil d’actualité

Instagram permet désormais aux marques de diffuser de booster les publications d’influenceurs sous forme de pubs. Autrement dit, le réseau social veut développer le concept des contenus doublement sponsorisés. Conséquence, vous risquez de voir des publicités d’influenceurs envahir votre fil…