WhatsApp : le cofondateur quitte Facebook très remonté contre le partage de données personnelles

Le co-fondateur de WhatsApp Jan Koum quitte Facebook sur fonds de désaccords avec Facebook. Le Washington Post explique que le dirigeant a très mal vécu le fait que le réseau social ait tenté « d’utiliser ses données personnelles pour affaiblir le chiffrement » de WhatsApp. La plateforme aurait poussé WhatsApp à partager le numéro de téléphone ainsi que certaines informations sur ses utilisateurs. Le départ de Jan Koum suit celui de Brian Acton qui est devenu depuis un farouche opposant au partage de données personnelles façon Facebook. 

whatsapp

Le co-fondateur de WhatsApp quitte Facebook : le dirigeant n’a pas donné directement de raisons pour son départ, précisant tout juste qu’il allait désormais se consacrer à « collectionner des Porsches refroidies à l’air rares ». Mais le Washington Post donne une toute autre version. Selon le quotidien, la raison du départ serait bel et bien un « clash » avec Facebook « autour de la stratégie du service de messagerie populaire et des tentatives de Facebook d’utiliser ses données personnelles et d’affaiblir son chiffrement », comme le rapportent des sources citées par le journal.

WhatsApp : départ du co-fondateur très remonté contre Facebook

C’est que Facebook aurait franchi une ligne rouge : le réseau social aurait poussé WhatsApp à lui donner accès aux numéros de téléphone de ses utilisateurs ainsi que des détails sur les smartphones comme la version du système d’exploitation. WhatsApp semblait enclin à partager certaines données mais refusait que soit créé « un profil utilisateur unifié au travers des différentes plateformes de Facebook ». Ce que le partage du numéro de téléphone semblait permettre.

Nos confrères de 9to5Google ajoutent que d’autres employés « démoralisés » pourraient prochainement quitter l’entreprise. Le départ de Jan Koum intervient après celui de Brian Acton, l’autre co-fondateur de la firme, devenu depuis un farouche opposant à la collecte et au partage de données tels que les pratiquent Facebook. Les deux avaient vendu WhatsApp au groupe de Mark Zuckerberg en 2014 pour la coquette somme de 22 milliards de dollars.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
TikTok : Microsoft veut racheter 100 % du réseau social y compris en Europe

Microsoft pourrait bien racheter les divisions européennes et indiennes de TikTok. Après avoir fait une offre pour les activités américaines, canadiennes, australiennes et néo-zélandaises du réseau social, le géant américain veut voir plus grand. Si vous suivez l’actualité depuis quelques…

Snapchat : pour concurrencer TikTok, la musique arrive dans les Snaps

Snapchat teste une nouvelle fonctionnalité inspirée de TikTok alors que l’application chinoise est sous la menace d’un blocage aux États-Unis après avoir été bannie en Inde. C’est dans ce contexte que Snapchat a annoncé l’arrivée d’une fonctionnalité chère à son…

Les matchs de la ligue 1 Uber Eats diffusés sur Facebook

La toute nouvelle chaîne du football français Téléfoot devrait être distribuée par le réseau social de Mark Zuckerberg, si l’on en croit nos confrères de l’Équipe. La chaîne — qui appartient à Mediapro, le groupe audiovisuel espagnol diffuseur historique de…

Facebook teste les pages sans bouton « j’aime »

Facebook teste une nouvelle version de ses pages publiques sur mobile. Ainsi, le bouton « j’aime » disparaît pour mettre en évidence le nombre de followers, s’inspirant de ce qui se fait sur Twitter. Cependant, cela ne signe pas pour autant la…

Jean Castex compare les réseaux sociaux au « régime de Vichy »

Fraîchement nommé au gouvernement, le Premier ministre Jean Castex s’est prêté au jeu des questions-réponses des lecteurs du Parisien. Et catastrophe, il n’a pas hésité à établir un parallèle avec les réseaux sociaux du plus mauvais effet. Quand il s’agit…

Twitter travaille sur une offre d’abonnement payante

Twitter se prépare à lancer une mystérieuse offre d’abonnement payante à en croire une offre d’emploi que vient de publier le réseau social. Twitter comme Facebook a toujours promis de rester gratuit, mais cela est-il en passe de changer ?…