WhatsApp et Facebook partagent illégalement vos données, selon l’UE

Le G29, une organisation européenne qui veille à la protection des données personnelles, veut que l’application de messagerie instantanée WhatsApp modifie ses conditions générales d’utilisation et cesse de transmettre les données de ses utilisateurs au réseau social Facebook. Pour le G29, WhatsApp ne respecte pas les promesses faites lors de son rachat.

whatsapp

Régulièrement rappelée à l’ordre pour ses manquements à la législation européenne au sujet des données personnelles de ses utilisateurs, l’application de messagerie instantanée se retrouve cette fois dans le collimateur du G29.  Selon Numerama, ce 24 octobre 2017,  Jan Koum, le PDG de WhatsApp a en effet reçu une lettre  de la présidente de l’organisme. Celle-ci veut que WhatsApp revoit ses conditions générales générales d’utilisation. Dans celles-ci, l’application demande à son milliard d’utilisateurs l’accès à divers données personnelles, comme le numéro de téléphone ou leur opérateur mobile, afin de les transmettre à Facebook. Pour le G29, cette pratique est illégale !

WhatsApp et Facebook vont devoir collaborer avec l’Europe

A l’époque du rachat de l’appli par Facebook en 2014, WhatsApp avait affirmé à la Commission Européenne qu’il n’associerait pas les comptes des utilisateurs sur les deux plateformes. Hors, depuis une mise à jour déployée en août 2016, c’est bien le cas. Pour la communauté européenne, WhatsApp et Facebook ne tiennent pas leurs promesses et les conditions d’utilisation de l’appli de messagerie doivent être revus.

En août 2017, WhatsApp avait mis en ligne une section de sa FAQ à destination de ses utilisateurs, qui explicitait cette problématique du partage de données, actuellement suspendu depuis fin 2016 en Europe. Dans sa FAQ à ses utilisateurs, WhatsApp explique en détails pourquoi il est important de partager les données de ses usagers. L’appli tente de rassurer et de tempérer quant à leur usage.

Pour le G29, cette initiative ne règle en aucun cas le problème. Pour l’organisation, les conditions d’utilisation de WhatsApp ne sont pas assez transparentes dès le départ. Alors, afin de palier à ces manquements à la loi, WhatsApp et Facebook sont invités à collaborer étroitement avec les autorités afin de parvenir à un nouveau consensus. Que pensez-vous du partage de vos données personnelles entre les deux plateformes ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Google ferme Allo : le service de messagerie disparaît en mars 2019

Google Allo c’est terminé ! Le service de messaggerie de Google fermera ses portes en mars 2019, après 3 ans d’activé. Désormais, le géant du net va concentrer ses efforts sur Messages, une application d’envoi de SMS et de RCS pour Android.  Dans un…

Google Maps affiche des svastikas par erreur, Google s’explique

Google Maps a été victime d’un bug qui causait l’affichage de svastikas par erreur sur certains bâtiments comme les hôtels. Certains utilisateurs y ont vu le symbole nazi et ont demandé des explications à Google, qui utilise normalement ce symbole pour…