En voyage aux Etats Unis, vos réseaux sociaux servent désormais à vérifier votre identité

Maj. le 3 février 2017 à 16 h 36 min

Au cours de l’année 2016, l’ESTA avait proposé que les voyageurs souhaitant aller aux Etats Unis doivent obligatoirement fournir leurs profils sur les réseaux sociaux dans le cadre des contrôles d’identité obligatoires que le pays exécute. Cette proposition a été acceptée aujourd’hui, mais sous une forme plus laxiste : il vous est seulement possible de le faire pour faciliter la vérification de votre identité.

Internet a énormément contribué à la mondialisation, alors que nous nous sommes tous retrouvés connectés les uns aux autres et vivons désormais dans une culture de partage libre et d’échange facile entre les peuples et les pays.

Finalement, nous connaissons bien plus facilement nos voisins désormais, la seule chose manquante étant de partir visiter physiquement les pays nous entourant. Partir aux USA est toutefois légèrement plus compliqué, le pays procédant à des vérifications d’identité très poussées.

C’est pourquoi en 2016, l’ESTA avait proposé de forcer les voyageurs à fournir leurs profils sur les réseaux sociaux pour faciliter leurs entrées sur le territoire. Cette proposition a finalement été acceptée, à ceci près qu’elle a été revue.

En effet, le fait de fournir ses réseaux sociaux n’est pas obligatoire dans la version finale du texte, mais plutôt recommandé afin d’accélérer le processus des douanes américaines. En 2017, votre profil Facebook et ses informations seront donc utilisés pour prouver que vous n’avez pas d’intentions maléfiques sur le territoire américain.

Bien sûr, la procédure ne forcera pas votre compte Facebook à livrer à la terre entière votre vie privée, mais il sera seulement consulté. Problème étant que nous ne savons pas comment cette consultation se fait, et l’étendue de ce droit de regard.

Pensez-y donc la prochaine fois que vous préparerez un voyage vers les Etats Unis : le gouvernement saura retrouver vos Snapchat honteux et vos tweets se moquant de Donald Trump. Il est peut-être temps de faire un peu de ménage !



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook teste un nouveau fil d’actualités organisé en 3 onglets

Facebook teste actuellement un nouveau fil d’actualités divisé en trois onglets différents sur Android. Ce nouveau flux vise à permettre aux utilisateurs d’accéder plus facilement aux publications les plus récentes ou aux posts déjà consultés. Le réseau social a confirmé l’existence d’un test en interne. …

Facebook passe le cap des 37 millions d’utilisateurs en France

Facebook a franchi le cap des 37 millions d’utilisateurs en France à la fin de l’année 2019, annonce le réseau social. Malgré les scandales à répétition, la plateforme a attiré un million d’internautes français en plus au cours de l’année…

Facebook : le mode sombre débarque sur l’application Android

Facebook s’apprête à déployer le mode sombre sur l’application Android. Plusieurs utilisateurs ont pu l’essayer, comme le précisent nos confrères du site Android Police. Le réseau social poursuit donc tranquillement l’uniformisation de ses services, puisque le « dark mode » a déjà…

Instagram décide de retirer le bouton IGTV de l’application

Instagram décide de retirer le bouton IGTV de sa page d’accueil. Le réseau social a pris note de l’échec de l’application dédiée IGTV, et a donc préféré supprimer le raccourci disponible. De l’aveu d’Instagram, « très peu d’utilisateurs cliquaient sur cette…

Instagram permet enfin de s’échanger des messages privés sur le web

Instagram commence timidement à déployer les messages directs sur le web. Il devient donc possible, lorsque la fonctionnalité est active, de s’échanger des messages privés depuis n’importe quelle plateforme. La fonctionnalité était en test interne depuis de nombreux mois. Le…

TikTok : un SMS suffit pour pirater n’importe quel compte !

TikTok est victime d’une faille de sécurité majeure. Si elle venait à être exploitée, des pirates pourraient s’en servir pour modifier le contenu des vidéos publiées sur la plateforme. En outre, les hackers pourraient également accéder aux données personnelles des…