Trump veut déclarer l’urgence nationale pour bannir définitivement Huawei et ZTE

Donald Trump veut renforcer la répression contre Huawei et ZTE aux États-Unis avec une interdiction définitive de leurs équipements 5G pour toutes les entreprises américaines. Il envisage de déclarer « l’urgence nationale » pour y parvenir. Huawei a de son côté répliqué en annonçant vouloir devenir numéro un mondial en 2019.

trump huawei zte

En août 2018, Donald Trump interdisait l’utilisation de technologies Huawei et ZTE au sein des administrations américaines et dans les entreprises sous contrat avec le gouvernement des États-Unis. Le président souhaite désormais aller plus loin et faire passer un nouveau texte de loi interdisant purement et simplement à n’importe quelle société américaine de traiter avec les deux groupe chinois. Et pour cela, il est même prêt à décréter « l’urgence nationale », rapporte Reuters.

Huawei vise la place de numéro un mondial

Pour rappel, les États-Unis demandent à leurs alliés de bannir Huawei et ZTE de leurs infrastructures 5G pour leurs liens supposés avec le gouvernement chinois et les risques d’espionnage qui en découlent. Un appel qui a trouvé écho dans plusieurs pays déjà. Huawei et ZTE ont été exclus du marché de la 5G en Australie puis en Nouvelle-Zélande. Cela pourrait aussi être le cas au Japon ou au Canada. En Europe, le MI6 conseille aux autorités du Royaume-Uni de suivre la tendance. France, Belgique et Allemagne ont lancé des enquêtes pour évaluer les risques.

Pas de quoi décourager Huawei, qui ne compte pas baisser les bras. « Plus grande est la difficulté, plus grande est la gloire », a déclaré Guo Ping, l’un des trois présidents de Huawei, dans un message de nouvel an relayé par l’AFP. Avec de grands objectifs pour 2019. « Nous ne devons pas être découragés par des incidents d’origine malveillante ou des revers temporaires et nous devons rester déterminés à atteindre le sommet mondial. Les revers ne nous rendront que plus courageux et un traitement incroyablement injuste nous poussera à devenir numéro un mondial », a-t-il assuré. C’est bien parti sur le marché du mobile : il est désormais numéro 2 devant Apple et juste derrière Samsung.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei assure qu’Harmony OS va rivaliser avec iOS d’ici 2 ans

Huawei estime qu’Harmony OS, son alternative maison à Android, sera aussi répandue qu’iOS dans les deux années à venir. Lors d’une interview, Ren Zhengfei, le fondateur du groupe chinois, a longuement évoqué l’avenir de son OS mobile maison.  Fin du mois de septembre,…

Huawei : Donald Trump accepte de lever une partie des sanctions

Donald Trump a finalement accepté de lever une partie des sanctions à l’encontre de Huawei. En marge d’un nouveau sommet entre Washington et Pékin, le président américain a décidé d’accorder des licences de vente à certaines sociétés américaines. Dans ces conditions, le…

Huawei promet que la 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G

Huawei assure que le futur réseau 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G, dont le déploiement en est encore à ses balbutiements. Lors d’une interview, Richard Yu, PDG de la division mobile de la firme, a pour la première fois…