Trottinettes électriques sur les trottoirs : à Paris, vous risquez 135 € d’amende

Rouler en trottinette électrique sur les trottoirs à Paris est désormais passible d’une amende. En attendant le vote de la Loi d’orientation sur les mobilités, la mairie de Paris annonce la mise en place de 7 mesures, parmi lesquelles la verbalisation des trottinettes qui roulent ou stationnent sur les trottoirs. L’amende, distribuée par un agent assermenté, peut atteindre jusqu’à 135 euros. 

trottinette electrique trottoir

L’interdiction des trottinettes électriques sur les trottoirs fait son chemin avant même l’examen de la Loi d’orientation sur les mobilités qui doit réglementer leur usage en ville et les interdire sur les trottoirs. Dans certaines villes comme à Paris, en effet, ce mode de transport se développe très vite, d’autant que des opérateurs de location en libre-service « free-floating » tels que Lime, Bolt, Bird et Wind y sont déjà nombreux. Les trottinettes électriques et autres nouveaux modes de transport ont blessé près de 300 personnes en 2017, en majorité en région parisienne.

Paris verbalisera ceux qui roulent en trottinette électrique sur les trottoirs

Le « free-floating » c’est à dire la location en libre service où il n’est pas nécessaire de rendre le véhicule dans une station, pose également le problème du stationnement gênant, puisque des usagers abandonnent parfois leur moyen de transport en plein milieu du trottoir ou de la route… Ces « nouveaux modes de transports » sont pour l’heure très mal encadrés par la Loi. Ce qui met les mairies et les opérateurs dans une situation de flou juridique intenable.

Dans d’autres villes de France, certains opérateurs de free floating ont dû renoncer à lancer leur service, ou le fermer peu de temps après leur lancement. Pourtant ce marché se développe vite et intéresse d’autres acteurs économiques comme les compagnies d’assurance qui lancent les premiers contrats spécifiques. Alors pour créer un environnement plus sain et sûr, tant pour les usagers que les opérateurs, la Mairie de Paris vient d’annoncer la mise en place de 7 mesures :

  • Diffusion d’une campagne de sensibilisation pour promouvoir le port du casque, la prudence, le respect du code de la route, et le respect des piétons
  • Mise en place de la verbalisation des trottinettes électriques qui circulent sur les trottoirs
  • Verbalisation des trottinettes en stationnement gênant
  • Création de places de stationnement réservées aux véhicules en location free floating
  • Signature d’une charte avec les opérateurs sur le modèle de ce qui existe pour la location de vélos en libre-service
  • Partage des données pour mieux organiser ces transports
  • Débat autour d’une redevance payée par les opérateurs qui utilisent la voie publique pour proposer leur service de location

Bien sûr, les deux points les plus polémiques sont la verbalisation des trottinettes électriques qui roulent sur les trottoirs ou qui stationnent n’importe où. Nos confrères du Figaro expliquent que cette amende, distribuée par des agents assermentés, pourra atteindre 135 euros. Concernant le stationnement sur les trottoirs, celui-ci est pour l’instant toléré, mais uniquement « de façon ordonnée ». A terme, il faudra utiliser des emplacements dédiés que la mairie va créer. Ce type d’emplacement est déjà expérimenté dans les 2e et 4e arrondissements.

Pensez-vous que ce genre de mesures est indispensable ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Lire aussi : Trottinette électrique – où a-t-on le droit de rouler, voici les règles

Via
Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !