Très haut débit : une nouvelle loi veut empêcher SFR de fibrer la France seul !

Depuis son annonce en juillet dernier, le Plan de SFR pour fibrer la France par ses propres moyens suscitent bon nombre de réactions négatives. Du côté du Gouvernement, on reste sceptique mais un groupe de sénateurs pourrait bientôt passer à l’action. Le sénateur Patrick Chaize, opposant de longue date de l’opérateur, élaborerait actuellement une proposition de loi pour contrer les désirs d’indépendance de SFR…

SFR

Mise à jour 31/10/2017 : Selon Numericuss, les choses se précisent en ce moment même puisque le Sénateur Patrick Chaize s’apprête à déposer une proposition de loi visant à créer une autorité qui jouera le rôle de régulateur pour sécuriser l’investissement public et privé sur les RIP (Réseaux d’initiative publique). On peut clairement y voir une attaque envers SFR puisque de nombreux acteurs se sentent menacés par l’opérateur au carré rouge.

Depuis son annonce en juillet dernier, le Plan de SFR de fibrer la France seul inquiète autant qu’il agace. Alors que de nombreuses voix s’élèvent, tant du côté des opérateurs – comme Orange, qui craint que cette bravade ne retarde le déploiement du très haut débit en France–  que des autorités – comme l’AVICCA, qui fustige durement les idées de SFR- un groupe de sénateurs envisage de faire passer une proposition de loi visant à contrer le plan SFR.

SFR : son plan pour fibrer la France seul bientôt interdit pour une nouvelle loi ?

Selon le Monde, un groupe de sénateurs dirigés par Patrick Chaize, sénateur Les Républicains de l’Ain, et président de l’Avicca – qui a déjà critiqué le plan de SFR – élabore actuellement une proposition de loi qui vise à mettre un terme à la menace représentée par le plan de l’opérateur. L’objectif principale de cette futur législation ? Sécuriser les investissements publics, et donc sauver les meubles du Plan Très Haut Débit de France, menacé d’implosion depuis l’annonce de SFR. Le sénateur souhaite aussi donner le pouvoir à la collectivité et « pallier les carences du privé. »

L’homme regrette aussi que le gouvernement français n’ait pas durement rejeté le plan de l’opérateur. Le gouvernement s’est en effet montré assez timoré dans ses annonces et ne s’est pas encore prononcé fermement sur l’impact du plan de l’opérateur sur l’avénement du très haut débit en France. Selon le sénateur, sa proposition de loi sera prête dans 2 semaines. Comment vont réagir les acteurs du monde des télécoms ? SFR va-t-il se rebiffer face à cette loi ?

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
SFR (Altice) dément vouloir vendre BFM Business

Mise à jour du 5 octobre 2018 : SFR (Altice) a rapidement démenti les rumeurs dans un communiqué de presse. Le groupe précise que la rumeur de la vente de BFM Business a « fait l’objet d’un démenti ».  SFR (Altice) envisage…