Très haut débit en France : Macron veut boucler le projet avec 2 ans d’avance grâce à la 4G

Dans le cadre de la Conférence nationale des territoires, Emmanuel Macron vient d’annoncer son intention de déployer le très haut débit en France sur tout le territoire avec deux ans d’avance. Ainsi, le pays serait entièrement couvert en 2020 au lieu de 2022. Pour y parvenir, le gouvernement compte s’en remettre à la 4G.

très haut débit en france macron 4G

Il y a quelques jours, le Premier Ministre Edouard Philippe promettait que le plan France Très Haut Débit serait bouclé en 2022. Initié en 2013, ce plan vise à assurer la couverture totale du territoire en internet très haut débit.

Aujourd’hui, le Président Emmanuel Macron surenchérit en assurant que tous les foyers français bénéficieront d’un accès internet très haut débit d’ici 2020, soit deux ans plus tôt. Une promesse surprenante, que le gouvernement semble bien décidé à tenir.

Paradoxalement pourtant, Emmanuel Macron affirmait récemment qu’il serait impossible de déployer la fibre optique « jusque dans le dernier hameau ». Or, le plan France Très Haut Débit était censé reposer à 80% sur la fibre, et à 20% sur des solutions alternatives comme le câble coaxial et le DSL sur cuivre.

Très haut débit en France : Emmanuel Macron veut impérativement atteindre son objectif avant la fin de son mandat

En réalité, afin de prendre de l’avance, comme annoncé il y a quelques semaines maintenant, le Président compte s’en remettre à la 4G pour accélérer le déploiement du très haut débit en France. En effet, au début du mois de juillet, Emmanuel Macron s’est entretenu avec les quatre grands opérateurs français pour leur demander d’accélérer la couverture 4G des régions peu peuplées.

Selon ses propres dires, le Président souhaite prendre de l’avance, afin de disposer d’une marge pour pouvoir rattraper les éventuels retards en 2021. Il souhaite impérativement terminer ce projet avant la fin de son mandat, pour ne pas laisser son éventuel successeur en tirer les bénéfices politiques de manière illégitime.

Si les intentions d’Emmanuel Macron semblent à première vue louables, le chef d’Etat pourrait se montrer pragmatique au point de dénaturer le plan France Très Haut Débit. Alors que ce projet concerne à l’origine uniquement le très haut débit, le Président parle désormais également de haut débit. Ainsi, au lieu des 30 Mbit/s, le gouvernement pourrait désormais viser un débit minimal de 5 Mbit/s sur l’ensemble du territoire. Dans ces conditions, il est clair que le plan pourrait être bouclé beaucoup plus rapidement…

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !