TF1 : le PDG de SFR-Altice pense que le bras de fer est terminé

 

Pour Alain Weill, le patron de SFR-Altice et de BFM TV, le conflit qui oppose TF1 à Free et Canal+ “va s'éteindre assez vite”. Pour le dirigeant, ce bras de fer porte plutôt sur la rémunération des services enrichis de TF1 que sur celle de ses chaînes gratuites. Comme l'a indiqué Alain Weill, les chaînes gratuites sur la TNT ne peuvent en effet pas se permettre de faire payer les distributeurs. 

sfr altice tf1

“La question n'est pas de rémunérer le signal linéaire de la chaîne, mais de faire rémunérer les services associés” a déclaré Alain Weill lors d'une conférence dédiée à la nouvelle stratégie de SFR Sport, qui devient RMC Sport. Comme il l'a déjà précisé lors d'une interview, BFM TV ne souhaite pas que Free ou Orange rémunère ses chaînes gratuites, mais plutôt ses services enrichis comme le replay. Comme le rapporte le média suisse Romandie, la chaîne a donc pour ambition de renégocier à la hausse les services qu'elle propose aux distributeurs.

TF1: le dirigeant de SFR-Altice pense que le conflit ne va pas s'éterniser

“Tous ces services ont de la valeur, et ils ont une valeur parfois supérieure à la rémunération que nous versons à certaines chaines exclusives que nous distribuons par ailleurs” a souligné Alain Weill, qui s'aligne sur la position adoptée par Gilles Pélisson, le patron de TF1. Bien décidé à reproduire le deal secret entre Orange et TF1, BFM TV travaille actuellement sur des “contenus associés susceptibles d'être valorisés”. A ce titre, Alain Weill affirme que BFM TV collabore avec Apple et Google sur des “offres enrichies” et de “nouveaux services à proposer aux abonnés”.

“Ils nous demandent pour leur box des services nouveaux, pour avoir accès à l'information instantanément” via par exemple une commande vocale” a expliqué le dirigeant de SFR, qui a déjà signé un contrat de diffusion avec TF1 l'an dernier. “Il y a plein de choses à inventer comme montrer les coulisses de la chaîne, ou de proposer en ligne des versions allongées des reportages diffusés sur la chaîne de télévision” a continué l'homme d'affaires, très enthousiaste à cette idée.

Free et Canal+ refusent, comme Orange, de rémunérer BFM TV et TF1 pour des chaînes gratuites accessibles via la TNT. Les distributeurs sont néanmoins plus ouverts à l'idée de payer pour des services additionnels. De même, l'accord signé avec Orange englobe des services comme le replay, le start-over, deux nouvelles chaines TF1 + 1 et TMC +1,  et la diffusion en qualité UHD 4K de programmes évènementiels. Comment va se finir ces nouvelles négociations entre les chaînes et les distributeurs ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
bouygues télécom esim
Bouygues offre 50€ aux clients qui arrivent avant 11h pendant le couvre-feu

Bouygues Télécom s’adapte au couvre-feu décrété par le gouvernement. Pour convaincre ses clients de se rendre en boutique dans la matinée, l’opérateur a décidé d’offrir 50€ à l’achat d’un smartphone subventionné. Pour en profiter, il est impératif d’arriver dans l’enceinte…

orange stephane richard
5G : Orange affirme que la France a un an et demi de retard

Orange estime que la France a accumulé un an et demi de retard sur le déploiement de la 5G. L’opérateur historique regrette que des élus cherchent à freiner le déploiement du réseau en agitant des préoccupations écologiques et sanitaires sans…

freebox pop test design 7
Freebox : le réseau FreeWifi est amené à disparaître

Un Freenaute a constaté la suppression du réseau FreeWiFi des deux Freebox les plus récentes : la Delta et la Pop. Xavier Niel a répondu à son message posté sur le forum du FAI que cette disparition n’est pas accidentelle, sous-entendant…

bouygues telecom
Bouygues Telecom rachète NRJ Mobile, CIC Mobile et 3 autres opérateurs

Bouygues Telecom est autorisé à racheter EI Telecom, derrière lequel se cachent cinq opérateurs, dont NRJ Mobile, CIC Mobile et CDiscount Mobile. L’Autorité de la Concurrence a validé le rachat, lequel est effectif depuis le 31 décembre 2020. Les 2…