TF1 : Orange menace de couper les chaînes sur les Livebox, comme Canal+

Maj. le 9 mars 2018 à 19 h 29 min

Orange menace de couper le signal des chaînes de TF1 de ses Livebox, rapportent nos confrères du Figaro. Comme Canal+ et Free dans un futur proche, Orange se dit prêt « prêt à couper TF1« . Stéphane Richard, le PDG de l’opérateur historique, est une nouvelle fois revenu sur les négociations en cours avec TF1. Le groupe TF1 sera-t-il bientôt privé d’une nouvelle partie de son audience ?

orange TF1

Le 31 janvier 2018, le contrat de diffusion qui liait Orange et TF1 a touché à sa fin. TF1 a donc demandé à Orange de cesser la diffusion de ses chaînes gratuites et a suspendu le replay. Pour rétablir celui-ci et pour renégocier les droits de diffusion de ses chaînes, TF1 réclame 25 millions d’euros annuels à l’opérateur historique. Comme précisé à de multiples reprises par Stéphane Richard, Orange refuse catégoriquement de payer pour des chaînes gratuites. Pour l’heure, les chaînes de TF1 restent toujours accessibles sur les Livebox mais ça pourrait bientôt changer.

Orange menace de couper les chaînes de TF1 de ses Livebox

« Nous ne voulons pas priver nos clients de TF1 » expliquait Stéphane Richard au Figaro. L’opérateur reste cependant prêt à couper le signal de TF1. « Orange est opposé au principe d’une rémunération pour distribuer des contenus gratuits » rappelle-t-il. « Nous ne signerons pas un accord comportant une clause de rémunération pour des contenus disponibles gratuitement sur d’autres canaux » affirme le dirigeant, qui s’est montré inflexible depuis le début du conflit entre Orange et TF1.

« Quelle que soit l’activité, ce n’est pas une bonne option de se fâcher avec ses distributeurs. C’est une grosse prise de risque. Que se passerait-il si Free et Orange coupaient à leur tour le signal ? » a continué Stéphane Richard sur un ton plus menaçant. Depuis que Canal+ a cessé de diffuser les chaînes du groupe, les audiences de TF1 sont en berne. Des émissions phares comme The Voice se retrouvent privées de nombreux téléspectateurs. Alors que Free a pourrait couper les chaînes de ses Freebox dès le 1er avril 2018, TF1 peut-il vraiment se permettre de se passer des abonnés d’Orange ?

Selon un porte parole de l’opérateur, Orange espère toujours parvenir à un accord avec TF1 dans les prochains jours. « On est en discussions avec TF1 mais force est de constater que la posture de TF1 est de refuser toute avancée significative sur ce dossier  » a déploré le porte parole de l’opérateur. Rassurez-vous : si le télécom venait à mettre ses menaces à exécution, les chaînes de TF1 resteraient accessibles sur une Livebox d’Orange après la coupure grâce la TNT. A moins que vous décidiez de ne plus regarder TF1 ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange expérimente des box 5G pour remplacer la fibre

Orange teste des box qui profitent d’une connexion 5G. Ces nouveaux appareils s’annoncent comme des alternatives à la fibre pour livrer une connexion Très Haut Débit à certains territoires. En milieu de semaine dernière, Orange a présenté sa nouvelle box,…

Orange assure que la 5G ne sera pas plus chère que la 4G

Orange estime que les forfaits 5G ne seront pas forcément plus chers que les offres 4G actuelles. Pourtant, les internautes français se disent prêt à payer un abonnement plus cher pour profiter dès que possible du réseau du futur sur leur smartphone.  Avec…

5G : comment la tester avec Orange et Sosh

Orange et Sosh vont débuter des tests de 5G dans plusieurs villes pilotes. Ils font appel à des abonnés volontaires, qui possèdent des smartphones compatibles et déjà commercialisés, comme le Samsung Galaxy S10 5G. Orange et Sosh débutent les inscriptions…

Orange pourrait être coupé en deux, menace l’Arcep

Orange pourrait être forcé à voir ses activités réseau démantelées du reste du groupe si l’Arcep venait à perdre son pouvoir de sanction sur les opérateurs. C’est la menace formulée par le gendarme des télécoms dans un édito acerbe, suite…