Test du Sony Xperia Miro (ST23i)

Maj. le 19 février 2018 à 19 h 32 min

Voici le test du Sony Xperia Miro, le nouveau smartphone milieu de gamme de Sony. Sans prétendre aux plus hautes marches sur le podium des smartphones, le Xperia Miro compte se démarquer par ses capacités sociales et multimédias.

Ce smartphone a-t-il de quoi séduire les utilisateurs à la recherche d’un smartphone abordable ? La réponse dans ce test du Xperia Miro.

Au sommaire du test :

1. Caractéristiques techniques
2. Présentation et prise en main
3. Interface Sony UX
4. Benchmarks et autonomie
5. Test de l’appareil photo et prise vidéo
6. Multimédia et jeux vidéo

1. Caractéristiques techniques

Les caractéristiques du Sony Xperia Miro sont celles d’un smartphone milieu de gamme. Loin d’être une bête de course, ses caractéristiques permettent-elles au Xperia Miro une expérience confortable ?

OS : Android 4.0 ICS
Ecran : TFT de 3.5″ en 320×480 résistant aux rayures
Processeur : 800Mhz Qualcomm
Stockage : 4 Go (seulement 2.2 Go accessibles) + microSD
Appareil photo : 5Mpixels avec enregistrement 720p, autofocus, flash…
Connexions : aGPS, Bluetooth, WiFi, sortie audio 3.5mm classique, microUSB…
Batterie : 1500 mAh
Dimensions: 113 x 59.4 x 9.9 mm pour 110 g

2. Présentation et prise en main

 

Le Xperia Miro est disponible en quatre coloris, et c’est la version blanche avec incrustation couleur argent que j’ai eu la chance de tester. L’aspect général du téléphone est très bon et la finition soft touch est très agréable. Une finition mate qui ne laisse pas de traces de doigts et un sans-faute de ce côté-là comme Sony nous y a habitué.

L’écran 3,5 est entouré de bordures noires assez imposantes qui donnent la sensation que le téléphone aurait pu être plus compact, ou que Sony aurait pu miser sur une diagonale d’écran supérieure. On comprend le choix de Sony de ne mettre qu’un écran 3,5 quand on s’attarde sur la résolution assez limitée de l’écran : 320×480 pixels.

À l’avant du Xperia Miro on retrouve un capteur photo pour de façade et le micro au-dessus du logo Sony, sous l’écran trois boutons tactiles : retour, accueil et options. En bas de l’appareil, une bande argentée légèrement creuse avec la mention Xperia. À l’arrière se trouve le capteur photo de 5 mégapixels avec flash, le haut-parleur et le logo Sony avec la mention Xperia.

Sur les tranches, Sony joue la sobriété avec à gauche la prise micro USB pour recharger et connecter le smartphone à l’ordinateur, et sur la tranche droite les boutons pour régler le volume. Le bouton de mise sous tension se trouvant sur la partie supérieure du Xperia Miro, tout comme la prise jack 3,5 mm.

Une fois démonté, le Xperia Miro révèle sa batterie 1500mAh et son port MicroSD pour étendre la mémoire interne de seulement 2,2 Go.

Xperia Miro Prise en main_1

 Xperia Miro Prise en main_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Interface Sony UX

Le Xperia Miro embarque Android 4.0.4 Ice Cream Sandwich, mais pas en version brute. Sony a comme à son habitude rajoutée son interface UX au téléphone. L’interface apporte son lot de modification et d’ajouts à Android. La partie photo et caméra bénéficie par exemple d’une interface légèrement remaniée et la possibilité de retoucher simplement ses photos ou encore d’ajouter des filtres et des effets. La gestion des applications et des widgets et de l’énergie est également modifiée, mais pas de quoi révolutionner la manière de les utiliser.

On apprécie de pouvoir supprimer et trier les applications directement depuis l’accès rapide à la liste des applications installées. Sony a voulu pousser l’intégration de Facebook dans son téléphone, mais à part des widgets et la possibilité de synchroniser ses contacts à la plupart des applications sociales et pouvoir consulter le contenu de son mur, rien de nouveau ne fait du Xperia Miro un « Facebook phone ». On préférera largement utiliser l’application officielle. Le côté social du téléphone se retrouve également dans la galerie photo ou vous pouvez géolocaliser vos prises de vue et les partager ne ligne.

De nombreuses autres applications made in Sony sont présentent comme un Shazam like, un logiciel dédié à la mise à jour de votre téléphone ou encore un assistant à la connexion de votre Xperia à d’autres appareils connectés comme votre télé ou vote PlayStation 3 évidement.

À noter que la faible puissance du smartphone et l’ajout de l’interface Sony UX provoquent parfois des ralentissements du système lorsque trop d’applications sont lancées.

Test Xperia Miro Interface 1

 Test Xperia Miro Interface 2 Test Xperia Miro Interface 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 4. Benchmarks et autonomie

Côté performances vous imaginez bien que ce n’est pas le Xperia Miro qui va faire exploser les scores. Avec son processeur 800 MHz, ce téléphone milieu de gamme arrive à se hisser juste au-dessus du Samsung Nexus S et en dessous d’un HTC Desire HD. Il y a un monde qui sépare le Xperia Miro des derniers smartphones haut de gamme, et c’est bien normal.

Pour ce qui est de l’autonomie, c’est bien mieux. Certes la batterie ne fait que 1500 mAh, mais l’écran ne fait que 3,5 pouces et le processeur est peu énergivore. On tient ainsi trois jours en utilisation classique et un peu moins en utilisation intensive. Ne l’ayant pas eu très longtemps entre les mains, je n’ai pas eu le temps de mettre la batterie plus à l’épreuve. Une très bonne autonomie pour le Xperia Miro donc.

5. Test de l’appareil photo et prise vidéo

Le Xperia Miro possède un appareil photo de 5 mégapixels avec autofocus et flash qui permet de prendre des vidéos en 720p. 5 mégapixels cela peut paraître peu, mais le capteur du Xperia Miro s’en sort très bien et l’appareil fait de très bonnes photos.

En plein jour les images sont nettes avec bon niveau de détail. Le capteur rencontre un peu plus de difficultés quand les photos sont prises en forte luminosité et de nuit. Mais c’est une très bonne surprise pour un téléphone de cette gamme qui vous permettra de prendre de bonnes photos dans presque toutes les situations.

Côté vidéo, le capteur 720p s’en sort honorablement, mais c’est nettement moins bien que la prise de photos. La qualité n’est pas optimale et les vidéos ont tendance à saccader rapidement.

Xperia Miro Photo_1

 Xperia Miro Photo_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6. Multimédia et jeux vidéo

Le Xperia Miro tient la route au niveau multimédia et ce n’était pas gagné d’avance quand on voit les composants embarqués. Les lecteurs audio et vidéo sont très sobres et ne se démarque pas spécialement par les leurs fonctionnalités, mais ils ont lu tous les formats que j’ai pu tester, la vidéo 1080p tourne parfaitement et les fichiers audio FLAC sont parfaitement reconnu.

Au niveau de la navigation web, l’écran 3,5 pouces de 320 x 480 montre vite ses limites. Si les pages s’affichent plutôt rapidement, la lecture est loin d’être optimale et le zoom est très souvent sollicité. Côté jeux vidéo tous les jeux tournent, mais pas sans concession. Les temps de chargement sont longs et les jeux les plus gourmant saccadent. Aucun problème cependant pour les petits jeux.

La taille de l’écran n’est pas non plus optimale pour jouer aux FPS, on se retrouve vite avec les doigts en plein milieu de l’écran. Une vidéo de démonstration dans la suite.

 

Test Xperia Miro Multimedia_1

 Test Xperia Miro Multimedia_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion

Après ce test du Xperia Miro, peut-on dire que Sony a réussi à porposer un bon smartphone milieu de gamme ? En partie oui, mais Sony nous livre un téléphone qui laisse une sensation d’inaveché. Si la finition, le capteur photo ou encore les capacités multimédias sont séduisantes, la qualité de l’écran ou encore les logiciels intégrés laissent à désirer.

C’est dommage pour le Xperia Miro qui reste un bon téléphone pour ceux qui veulent un smartphone milieu de gamme qui assure l’essentiel. Une note moyenne pour un téléphone moyen dans le milieu de gamme.

14/20

Les plus :

+ La qualité globale (finition, matières)
+ Capteur photo de qualité
+ Lecture audio et vidéo
+ Autonomie

Les moins :

– Faible définition de l’écran
– Interface pas toujours fluide
– Logiciels pas toujours bien pensés
– Capacités limitées dans les jeux

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Huawei Mate 20 : l’efficacité selon Huawei

Huawei lance les Mate 20 et Mate 20 Pro en France. Les deux nouveaux fleurons du numéro 2 mondial ont de quoi séduire. Nous avons pu les utiliser pendant quelques jours en avant-première. Voici notre test du Huawei Mate 20.

Test du Mate 20 Pro de Huawei : comment ne pas l’aimer ?

Le voici donc, ce Mate 20 Pro qui a alimenté pendant des semaines les rumeurs les plus folles sur le Net. Il aura la rude tâche de succéder au Mate 10 Pro, sorti l’année dernière, et qui ne démérite pas. Traditionnellement,…