Taxer les GAFAM en France : le projet de Loi sera présenté d’ici fin février

L’idée de taxer les GAFAM en France fait son chemin : le ministre de l’Economie Bruno Le Maire annonce qu’un projet de Loi en ce sens sera présenté d’ici fin février. Cette taxe s’appliquera à toutes les entreprises du digital dont le chiffre d’affaires mondial dépasse 750  millions d’euros et 25  millions d’euros en France. Elle pourrait rapporter 500 millions d’euros à l’Etat. Le ministre de l’Economie place néanmoins beaucoup d’espoirs dans un dispositif européen, avec un accord qui pourrait être signé fin mars.

Bruno Le Maire
Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire lors d’une intervention auprès de L’Assemblée permanente des Chambres de métiers et de l’artisanat en 2017 (APCMA) / Creative Commons, APCMA

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire explique ce weekend dans un entretien accordé au Journal Du Dimanche que le projet de Loi pour taxer les GAFAM sera soumis à l’Assemblée Nationale d’ici fin février pour faire avancer le dossier rapidement : « Nous travaillons à une taxe appliquée dès cette année qui touchera toutes les entreprises qui proposent des services numériques représentant un chiffre d’affaires supérieur à 750 millions d’euros au niveau mondial et 25 millions d’euros en France », explique le Ministre de l’Economie. Et de préciser : « Si ces deux critères ne sont pas réunis, elles ne seront pas imposées ».

Le projet de Loi visant à taxer les GAFAM et les grands groupes étrangers en France sera débattu d’ici fin février

Selon le ministre, cette taxe s’appliquera rétroactivement « à compter du 1er janvier 2019 » avec un taux « modulé en fonction du chiffre d’affaires avec un maximum de 5% ». Elle devrait au total rapporter 500 millions d’euros. A ce texte, s’ajoute le soutien de la France à une initiative européenne pour que les grands groupes étrangers – notamment américains, mais aussi chinois par exemple – soient taxés sur tout le continent. « Il reste quelques pays hésitants. Nous avons fait une offre de compromis en décembre avec l’Allemagne et je suis convaincu qu’un accord est maintenant à portée de main d’ici à la fin mars », explique le ministre.

Lire aussi : Google affirme qu’il paiera la nouvelle taxe sur le chiffre d’affaires des GAFAM en France

Et Bruno Le Maire d’ajouter : « à quelques mois des élections européennes, nos citoyens ne comprendraient pas que nous renoncions ». Le Commissaire européen aux Affaires économiques et financières Pierre Moscovici s’insurge de son côté depuis mars 2018 du fait que les entreprises étrangères paient trop souvent « 10 % d’impôt sur les sociétés là où les autres entreprises payent 23 % ». Il propose d’ajouter une taxe temporaire de 3% sur les revenus générés en Europe en attendant une réforme fiscale d’envergure.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung annonce une baisse de 60% de ses bénéfices

Samsung publie ses résultats attendus pour le premier trimestre 2019, et il n’y a pas de quoi se réjouir. Le groupe sud-coréen estime que ses revenus ont baissé de 14% et ses bénéfices de 60% par rapport à la même…

Combien Amazon paie d’impôts en France ? L’enquête de Capital

Combien Amazon paie d’impôts en France et qu’est-ce que cela représente par rapport au chiffre d’affaires et aux bénéfices de la firme ? Dans une enquête exclusive, le site Capital dévoile que le chiffre d’affaires impressionnant de la marque aboutit…

Pourquoi Google a payé 8,5 milliards d’euros à Apple en 2018

Google a dépensé 8,5 milliards d’euros pour la seule année 2018 afin que son moteur de recherche soit la solution par défaut présentée aux utilisateurs sur les appareils iOS, MacOS et exploitant Siri. Cela représente environ 20% des revenus d’Apple…