Taxe GAFA : le PDG d’Orange est ravi du projet de taxation de Google, Amazon, Facebook et Apple

Dimanche 20 janvier dernier, le ministre des Finances a dévoilé quelques détails sur le projet de la Taxe GAFA qui vise à imposer de manière plus juste les géants du numérique en France. Au micro d’Europe, le PDG d’Orange qui n’a jamais eu de cesse de dénoncer les pratiques d’optimisation fiscale de Google, Amazon, Facebook, ou encore Apple, a exprimé sa satisfaction concernant le projet s’il venait à être validé par le Parlement.

Stéphane Richard Orange GAFA

Bruno Le Maire l’affirmait encore il y a quelques semaines. Alors que le projet de taxation des GAFA traîne à l’échelle de l’Union européenne, la France va créer une taxe souveraine qui s’applique à l’échelle nationale. La nouvelle Taxe GAFA doit faire rentrer environ 500 millions d’euros dans les caisses de l’État en 2019, un montant qu’on peut considérer malgré tout comme n’étant pas à la hauteur des revenus générés par Google, Amazon, Facebook, Apple et les autres géants du numérique en France. Pour autant, Stéphane Richard, le PDG d’Orange qui est l’un des patrons français les plus loquaces sur la question exprime sa satisfaction par rapport au projet.

Taxe GAFA : Stéphane Richard salue le projet du gouvernement

Le patron d’Orange s’est souvent plaint du fait que Google et les autres géants d’Internet ne payent qu’un infime pourcentage des rentrées fiscales du numérique en France quand les opérateurs assurent la grande majorité de ces impôts. Stéphane Richard voit le nouveau projet de taxation des GAFA en France comme une mesure venant corriger tant soit peu une « une inégalité insupportable ».

« Je soutiens à 200% ces projets-là, parce qu’il n’est pas tout à fait normal et pas acceptable que dans cette économie numérique, les opérateurs que nous sommes paient plus de 80% des impôts et que les GAFA qui sont des entreprises immenses et tirent une richesse considérable de tout ça en paient moins de 3 % » a affirmé le patron d’Orange.

Lire égalementGoogle, Apple, Netflix, Amazon, Facebook : combien d’impôts payent les GAFA ?

Pour rappel, la taxe GAFA a pour but d’imposer les poids lourds du numérique qui profitent des failles de la législation européenne pour se dérober à leurs obligations fiscales. Sont concernés, les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse 750 millions d’euros au niveau mondial et 25 millions d’euros en France.  Si le terme GAFA est mis pour Google, Amazon, Facebook et Apple, cette mesure doit également toucher toutes les autres entreprises qui tombent dans ces critères. On pense notamment à Netflix ou encore Uber.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !