Actualités sur le smartphones Xiaomi Mi Mix 3

Le Xiaomi Mi Mix 3 est le prochain flagship borderless du constructeur chinois. Comme son aîné le Mi Mix 2S, le gros point distinctif de ce flagship c’est sans aucun doute son écran aux bordures extrêmement fines. En la matière il repousse encore les limites avec un écran entièrement borderless sur les quatre côtés du smartphone. Cet écran sans menton est fabriqué par Samsung. Pour pallier à l’absence d’encoche, le constructeur a opté pour une caméra escamotable, et un capteur d’empreintes sous l’écran.

Xiaomi, a toujours choisi des solutions vraiment innovantes pour mieux dissimuler ses capteurs et encoche haut parleur (sur le 2S, ce dernier était caché dans la bordure supérieure de l’écran tandis que la caméra était dissimulée dans le coin gauche de la grosse bordure inférieure). Retrouvez ici toutes les dernières infos sur le Xiaomi Mi Mix 3.

Xiaomi Mi Mix 3 : la guerre du borderless en passe d’être remportée par KO

Depuis le début des Mi Mix, Xiaomi a donné le ton : le but de cette gamme, c’est de repousser les bordures, pour les faire disparaître autant que possible. Pour cela, très vite, Xiaomi a opté pour des solutions très malignes. Par exemple sur le 2S, pas d’encoche : tous les capteurs qui prennent de la place se retrouvent dans le menton. Pas de piézoélectrique pour le haut parleur, mais une vraie ouverture donnant sur un vrai cône, élégamment dissimulée entre l’écran et le châssis. Lorsque l’on souhaite prendre une photo, il suffit de faire passer le menton sur le dessus : l’application photo s’ouvre alors directement. Aussi simple qu’efficace, et peu coûteux à produire.

Surtout lorsque l’ensemble de la concurrence Android ou presque a adopté l’encoche. Cette fois-ci, Xiaomi s’inspire du 2S et du Vivo Nex, pour créer le Xiaomi Mi Mix 3. Dans les grandes lignes, le Mi Mix 3 hérite directement de la génération précédente, notamment sa recherche de toujours moins de bordures et de plus d’écran. Pour cela, Xiaomi fait disparaître le menton. Et c’est justement là que le lien avec le Vivo Nex devient plus évident. Comme ce dernier, Xiaomi lui a mis un petit tiroir qui comporte son capteur photo. Du coup, celui-ci ne sort du châssis que lorsque nécessaire. Mais ce n’est pas tout : il adopte en prime un capteur d’empreintes intégré à l’écran, ce qui lui donne encore plus une sensation de conception unifiée.

Cette combinaison de caractéristiques est encore rare sur le marché. L’écran réellement borderless était un temps le fait quasi unique de l’iPhone X, avant que des marques chinoises ne fassent la démonstrations d’écrans réellement sans bordures. Le capteur d’empreintes sous l’écran est de son côté tout juste au point d’atteindre une maturité industrielles. Mais ces deux fonctionnalités se retrouvaient jusqu’ici uniquement dans des smartphones plutôt chers. Xiaomi risque de ce point de vue de frapper très fort : à en croire les premières fuites, cet ensemble de technologies ne serait proposé qu’à 430 €. Difficile de faire moins cher.

Xiaomi Mi Mix 3 met la barre haut pour la concurrence

Le Xiaomi Mi Mix 3 est symptomatique d’une mutation du marché du smartphone qui se redirige vers des tarifs raisonnables pour des fiches techniques qui restent très ambitieuses. Pour appuyer sa stratégie de prix et toucher un public toujours plus large, Xiaomi a lancé une nouvelle marque Poco, qui lui permet de pratiquer des prix légèrement moins élevés sur ses gammes Xiaomi les moins chères. Des constructeurs mieux installés comme Samsung subissent cette stratégie de prix bas et de fiche technique de haut niveau de plein fouet. Et changent de paradigme pour séduire des budgets plus modestes avec des fiches technique pourtant de très haut niveau. Avec un peu de temps, on ne peut qu’espérer que cela tire les prix de l’ensemble du secteur vers le bas !

Xiaomi Mi Mix 3 : le premier Mi Mix disponible en France dès sa sortie

Le Xiaomi Mi Mix 3 sera disponible en France comme d’autres smartphones récemment présentés par la marque. Xiaomi est en effet en train de s’implanter durablement à l’international. En France, la firme a ouvert un premier magasin concept store à Paris (1er) où la marque présente ses produits un peu à la manière d’un Apple Store. On y retrouve en effet les mêmes tables en bois, affiches géantes, et présentation épurée des magasins de la pomme. Les smartphones Xiaomi sont également disponibles chez SFR et Bouygues.

Mais aussi chez quantité de distributeurs : Fnac, Cdiscount, Darty, Boulanger, Auchan, Carrefour, Leclerc, LDLC, Materiel.net, Rue du Commerce, Electro Depot, Géant Casino et Welcom’. Cette implantation en France, et large disponibilité a des implications positives pour le consommateur qui peut profiter d’un smartphone à petit prix sous garantie, ce qui n’est pas possible dans le cas d’un smartphone import. Xiaomi est en effet tenu, comme toutes les entreprises vendant des produits en Europe, à une garantie constructeur de deux ans (24 mois) à compter de la date d’achat.

Il est possible de vous faire rembourser un produit (smartphone, écouteurs, enceintes, trottinette etc…) si vous constatez un défaut ou un problème dans les 15 premiers jours suivant la date d’achat. Pour les réparations, il faut directement se tourner vers l’enseigne où vous avez acheté le smartphone, ou un centre de réparations agréé. Les Mi Store officiels ne reprennent pas en effet le concept des Genius Bar, et n’effectuent sur place que des réparations « simples ». En outre, la garantie ne fonctionne peut-être pas pour les smartphone import venus de chine, mais elle fonctionne en cas d’import depuis un autre pays d’Union Européenne.