Sport en streaming : l’ARCOM a déjà bloqué 250 sites d’IPTV illégal depuis janvier 2022

Depuis le début d'année 2022, les autorités françaises ont traqué les sites pirates qui diffusent des rencontres sportives illégalement. D'après l'ARCOM, l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, pas moins de 250 sites pirates ont été bloqués en France pour l'instant.

fermeture sites pirates arcom
Crédits : Piqsels

En septembre 2021, l'Assemblée nationale a adopté une nouvelle loi pour lutter contre le piratage en France. On retrouve au cœur de cette loi l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (ARCOM), une toute nouvelle entité fruit de la fusion entre Hadopi et le CSA.

Depuis son entrée en vigueur en janvier 2022, l'ARCOM a multiplié les mesures de blocage contre les sites pirates et les plateformes IPTV. Et justement, le gendarme du numérique vient de faire le point sur ces résultats ce mardi 5 avril 2022. Ainsi, on apprend que 250 sites pirates qui diffusaient des compétitions sportives illégalement ont fermé leurs portes en France depuis le début d'année.

L'Arcom a fermé 250 sites pirates en seulement 4 mois d'existence

Cela représente près des deux tiers de l'audience sportive illicite en ligne comme le précise l'ARCOM. “Des résultats plus qu'encourageants, spectaculaires”, se félicite dans les colonnes du Parisien Denis Rapone, en charge de la protection de la création et de la lutte contre le piratage sportif pour l'ARCOM.

Pour rappel, l'ARCOM a pu procéder au blocage de tous ces sites pirates grâce aux dispositions prévues par la nouvelle loi anti-piratage. Grâce à elle, les ayants droits sont en mesure de saisir le juge pour exiger la fermeture immédiate des sites contrevenants. En outre, les ayants droits peuvent également saisir l'ARCOM, qui pourra à son tour ordonner aux FAI de bloquer l'accès aux sites pirates visés par des décisions de justice. 

D'ores et déjà, cinq décisions de justice ont été obtenues en faveur de chaînes importantes. C'est le cas de BeIN Sports qui a remporté le blocage d'une vingtaine de sites pirates en fin janvier 2022. Plus récemment, c'est la Ligue de football professionnel qui a enregistré une belle victoire contre les sites pirates. Et effet et grâce à un verdict rendu par le tribunal judiciaire de Paris, la LFP a obtenu le blocage par les FAI français de plusieurs sites pirates qui diffusaient illégalement des matchs de L1 et de L2. Toujours dans le cadre de ses attributions, l'ARCOM va recevoir le renfort prochainement de la magistrate Laurence Pécaut-Rivolier. Elle sera en charge de la lutte contre les contenus terroristes et pédopornographiques en ligne.

Source : Le Parisien

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !