Sony a-t-il trouvé la formule magique avec sa gamme Xperia X ?

Maj. le 8 février 2018 à 23 h 13 min

Le salon international de Barcelone, MWC, a fermé ses portes. Nous avons tiré les premiers bilans de l’évènement. Parmi les principales informations à retenir, on se souviendra de l’annonce de Sony, qui a déclaré mettre fin à sa gamme Xperia Z au profit d’une nouvelle gamme Xperia X. Le japonais abandonne le haut de gamme et mise sur une nouvelle stratégie : parier sur un produit situé entre le milieu et le haut de gamme. Sony a-t-il trouvé la formule magique ?

xperia z6

Sony a surpris tout le monde en annonçant qu’il n’y aurait pas de nouveau Xperia Z6. Et pour cause, la firme japonaise a tout simplement annoncé que sa gamme Xperia Z n’existait plus. Sony a choisi d’en finir avec le marché du haut de gamme.

Pour remplacer la série Xperia Z Sony a donc choisi de miser sur la gamme Xperia X. Changement de philosophie, Sony a choisi d’optimiser les coûts et d’offrir une gamme située entre le milieu et le haut de gamme. Le Xperia X Performance se veut donc être un milieu de gamme super premium.

Xperia X Performance : un milieu de gamme surboosté

Lors de son annonce au MWC, Sony a dévoilé les Xperia XA, X et X Performance. Avec ce dernier modèle, la firme a mis sur le marché un produit surprenant, difficile à mettre dans une case déjà connue sur le marché. Et pour cause, le Xperia X Performance n’est ni un smartphone haut de gamme ni un smartphone milieu de gamme. Il est entre les deux, plus proche du haut de gamme tout de même.

Ainsi, le Xperia X Performance intègre un processeur Snapdragon 820, le dernier né de chez Qualcomm et nouveau standard des haut de gamme de 2016. Il est également équipé d’un appareil photo digne des concurrents haut de gamme. La capteur arrière de 23 mégapixels est doté de la technologie Predictive Autofocus et le capteur frontal affiche 13 mégapixels tout de même.

La gamme Xperia X de Sony

Néanmoins, sur certains points, le Xperia X Performance n’est pas un haut de gamme. Il intègre par exemple 3 Go de RAM quand les concurrents sortent des modèles intégrant 4 Go (on ne parle pas là de l’utilité des 4 Go de RAM). Sony n’offre pas non plus une technologie d’écran dernier cri. La dalle incurvée de 5 pouces en Full HD est de très bonne qualité, mais elle relève plus d’un modèle milieu de gamme que d’un haut de gamme qui intègre aujourd’hui du Quad HD.

Sony avec son Xperia X Performance mise donc sur un smartphone pas tout à fait haut de gamme. Les quelques composants plus proches du milieu de gamme lui permettent de réduire les coûts et peut-être les prix. Mais selon les premières rumeurs, les prix devraient toujours être élevés.

Sony maître d’un nouveau standard ?

Avec un telle stratégie Sony est-il en train de créer un nouveau standard ? On sait que les constructeurs, pour faire face à un marché saturé, redoublent d’inventivité pour rentabiliser leurs smartphones et dégager davantage de marge pour chaque produit vendu.

Samsung avait jugé bon de retirer certains composants comme le port micro SD pour favoriser l’upgrade des clients vers une version plus chère (car disposant de plus de mémoire interne), politique menée par Apple depuis des années. Mais l’idée n’était pas lumineuse et les utilisateurs l’ont fait savoir. Samsung a donc corrigé le tir avec son Galaxy S7.

Sony-Xperia-XA-dos

Sony, lui, a choisi de ne pas supprimer les composants mais d’en remplacer certains auparavant haut de gamme par d’autres plutôt milieu de gamme. Pourquoi intégrer 4 Go de RAM avec le Snapdragon 820 si 3 Go sont suffisants ? Pourquoi un écran Quad HD quand la différence avec du Full HD n’est pas forcément évidente ?

En réduisant ces coûts, Sony vise donc à dégager plus de marges pour chaque produit vendu. Une bonne idée ? Certainement. Car peu importe la stratégie de prix, Sony s’y retrouvera. Si son smartphone coûte moins cher, il en vendra davantage. Avec une marge quasi similaire c’est une belle opération. S’il choisit de vendre son smartphone aussi cher qu’un Xperia Z5 à sa sortie, il en vendra moins, mais dégagera plus de marge. Et il s’y retrouvera également.

Quid des concurrents chinois

Evidemment la stratégie de Sony serait parfaite si les constructeurs chinois n’existaient pas. Car les Xiaomi, Honor, OnePlus et consorts se bousculent au portillon. Et ils ont l’intention de frapper fort. Xiaomi a présenté par exemple un Xiaomi Mi 5 qui affiche des caractéristiques techniques dignes d’un Galaxy S7.

Xiaomi Mi5 prise en main

Il est donc techniquement supérieur à un Xperia X Performance. Et pourtant son prix est bien inférieur. Il ne dépassera pas la barre des 400 euros. Et pour la première fois il sera compatible en France selon les dernières informations. Comment Sony va-t-il pouvoir justifier les prix de son Xperia X Performance.

Déjà pour Samsung, Apple, LG et consorts, il va être difficile de justifier une telle politique tarifaire face au Xiaomi Mi 5. Mais avec des marques comme Honor ou OnePlus, que va faire Sony pour expliquer une telle différence de prix. Car il est certain que le Sony Xperia X Performance ne passera pas sous la barre des 500 euros.

Entre 500 et 700 euros, le Xperia X Performance va avoir bien du mal à séduire les utilisateurs. Ceux qui veulent un smartphone presque haut de gamme s’orienteront davantage vers les constructeurs chinois, les autres vers les géants Apple ou Samsung.

LG G5 et Galaxy S7 VS OnePlus 2

En optant pour un tel positionnement Sony montre à quel point il manque d’idées pour se distinguer de ses concurrents. Le japonais semble être dans le flou le plus total et essayer toutes les hypothèses possibles et imaginables pour regagner le coeur des utilisateurs. Pas sûr que cette dernière tentative le mène vers la voie du succès.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Pourquoi Google va ressembler de plus en plus à Apple

Le lancement du Pixel 3 en France et dans davantage de pays à travers le monde est l’aboutissement d’un retour en force de Google dans le hardware. La firme est longtemps restée en retrait sur ce point préférant développer des services et…

Google+, Glass, Ara, Hangouts… 7 échecs cuisants que Google aimerait faire oublier

Google a connu un certain nombre d’échecs durant sa carrière voici une liste des plus gros bides qu’a connu l’entreprise ces dernières années. Cela concerne aussi bien ses produits et ses services liés au web que ses diverses incursions dans le domaine du hardware. La firme a connu un grand nombre de revers c’est le moment de faire un point.

eSIM : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

L’eSIM est programmée pour supplanter les cartes SIM. Mais de quoi s’agit-il véritablement, et pourquoi c’est un enjeu important ? Dans ce dossier, nous vous expliquons précisément ce qu’est l’eSIM et pourquoi constructeurs, opérateurs, et clients ont intérêt à adopter…